Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 09:18

Tournoi-Croix-2012.jpgDepuis 1997 et ma première élection de député, je n’ai jamais raté un tournoi de l’Iris, au moins pour ses moments-phares, à savoir la réception et le défilé du vendredi, la finale du lundi de Pentecôte après-midi et la remise officielle des trophées qui s’étire dans la soirée.

Du mot même qui revient dans toutes les bouches ce soir, le crû 2012 aura été exceptionnel. Par le temps évidemment, avec un soleil qui n’a quitté aucun instant le tournoi : de quoi donner à la compétition un caractère festif plus appuyé encore. Mais pour la finale aussi qui oppose les Portugais (ils avaient beaucoup de supporters dans les tribunes) de Boavista Porto et le club Red Bull Ghana. Tournoi-Croix-2012_2.jpg

Après la parade des jeunes de l’Iris (cf. photo), le salut à toutes les équipes compétitrices et celle des deux équipes finalistes, galvanisées par leur hymne national (cf. photo), la finale aura été vive, stimulée par le jeu rapide des Ghanéens mais finalement emportée par des Portugais sans doute un peu plus techniques dans leur jeu.

Au bout, il reste une compétition qui aura, me semble-t-il, laissé de bons souvenirs. Tournoi-Croix-2012_3.jpg

En ce qui me concerne, c’est, comme à l’accoutumée, aux côtés de ma suppléante Francine Langevin et du maire de Croix, mais aussi en présence de personnalités éminentes du football, comme MM. Duchaussoy, Pecqueur, Dodin que je participe à la remise des coupes et trophées.

D’abord en y remettant, comme je le fais tous les ans, la médaille de l’Assemblée nationale à la première équipe française (cf. photo) qui est cette année le LOSC.

Mais aussi, comme cela me l’est demandé, en remettant les coupes de LMCU en ma qualité de 1er vice-président…

Soirée à déguster sans modération.

 

 

Partager cet article
Repost0
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 22:51

On sent l'effervescence, la pression monter même, dès qu'on entre au théâtre équestre de Christine et Diego, ce soir, dans le parc du Beck à Wattrelos. On devine que ce soir, il va se passer quelque chose.

Et on ne sera pas déçu, loin s'en faut !

L'amour, la passion du cheval qui s'enseigne ici, va se concrétiser : patience récompensée, complicité avec les chevaux, adresse, jeunesse d'artistes aussi, capables de réaliser un spectacle (pour certains, un véritable show, même !) où le talent se mêle avec la relation extraordinaire que le (ou la) cavalier(-ère) entretient avec son cheval… ou son poney.

Ces 4es trophées du spectacle auront été une réussite, une compétition où les jeunes cavaliers auront rivalisé, dans des shows successifs, près de trois heures durant. Trois catégories : amateurs juniors, amateurs seniors et confirmés.

Chez les juniors, ce sont Joye et Franck qui ont emporté les faveurs du jury (et du public) avec un numéro de voltige véritablement époustouflant ! Chez les seniors, le numéro tout feu tout flamme (évidemment, avec du feu !) a ébahi le public dont les applaudissements furent chaleureux. Theatre-equestre-Pentecote_2.JPGTheatre-equestre-Pentecote.JPG

Theatre-equestre-Pentecote_3.JPGMalheureusement, il fallait un classement… Alors, en remettant les coupes aux nominés, je n'ai pas pu m'empêcher de féliciter tous ces véritables artistes et de les remercier pour toute l'énergie et tout l'enthousiasme dont ils et elles ont fait preuve durant le spectacle.

J'ai vu des choses superbes, vraiment…

Il est plus de 23 heuresà présent ; je pars pour Roubaix au festival de l'amitié...

 

 

Partager cet article
Repost0
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 09:29

Heure-conte-J-Mace-2012.jpgC’est l’avantage d’avoir un espace polyvalent dans l’école, fût-ce dans sa partie élémentaire : cela permet de superbement valoriser les travaux réalisés par les classes dans une exposition tout à fait remarquable sur le fond comme sur la forme.

Car le travail en maternelle s’est fait sur le thème du conte. Aussi, les nombreux parents présents – comme moi-même - suivront-ils le parcours assez féerique en passant de conte en conte. Et si les enfants ont des regards émerveillés, nous avons tous des tas de souvenirs qui nous reviennent en mémoire.

Pensez donc. Dès l’entrée, rencontre avec les trois petits cochons et leurs bâtisses (photo ci-dessus) : céderont-elles devant le loup ? Il est décidément très présent celui-là, puisqu’on le retrouve dans Pierre et le loup (cf. photo), mais aussi dans Le petit chaperon rouge où, là, le loup est déjà installé dans le lit de mère grand (cf. photo) !

Heure-conte-J-Mace-2012_3.jpgHeure-conte-J-Mace-2012_2.jpg

Bien sûr, nous rencontrerons aussi Hansel et Gretel, Jacques et le haricot magique ou encore La petite poule rousse… Pas de doute, les enfants aiment la balade.

L’équipe de l’école dirigée par Myriam a fait un super boulot !

 

 

Partager cet article
Repost0
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 08:02

Paroisse-St-Gerard-2012.jpgLa kermesse de la paroisse Saint-Gérard est une institution dont l’origine se perd dans le temps. Et Michel Lessenne, le président de l’association paroissiale, poursuit opiniâtrement la tâche de Jean Deghin, disparu il y a peu et encore dans toutes les mémoires. Je ne manque pas de saluer son souvenir dans mon (bref) propos cet après-midi.

Mais avant dimanche, il y a eu samedi. Les jeux tout l’après-midi pour les familles et enfants du quartier avec tir à la carabine et jeux gonflables. Et quand le soir arrive, Gégé (Gérald pour l’état civil) se met à ses frites, et dans son nuage de vapeur de friture, nous en prépare des fried chips à faire se pâmer Obama ! Pour moi, et comme pour les centaines de convives présents, ce sera comme tous les ans assiette anglaise et filet américain ! Avec évidemment le top du top, la tombola où on est certain de repartir… avec tout ce dont on n’a pas besoin mais qui fait bien plaisir quand on le gagne. Soirée très conviviale et réussie en écoutant de surcroît les chansons de Mick/Johnny Halliday et les reprises de grandes mélodies romantiques. Quelle soirée ! Paroisse-St-Gerard-2012_2.jpg

Et aujourd’hui, après tous les stands de la chaleureuse braderie de la rue Gabriel-Péri, retour à Saint-Gérard pour le second round. Gégé est toujours à ses fourneaux, ces dames bénévoles toutes souriantes mitonnent les assiettes de viandes et de fromages, il y a toujours la tombola, je suis à table avec le père Ludovic… lequel va découvrir une thérapie par le rire 100 % wattrelosienne : Les Copés in deux.

C’est en effet l’éminente troupe wattrelosienne (elle devrait être remboursée par la Sécurité sociale !) qui a la tâche de faciliter la digestion de la salle bondée… et qui va, comme à l’accoutumée, s’en sortir magnifiquement. En mêlant humour et tendresse, vécu et parodies. Avec un clou : Christian Ladoé en mari ivrogne (un rôle de composition pour lui, certainement !), qui modernise clairement la célèbre eau ferrugineuse du regretté Bourvil. Je n’ai pas pu rester jusqu’au bout, rédaction de profession de foi oblige… mais je le confesse : comme tous ceux qui ont eu la bonne idée de passer leur après-midi à Saint-Gérard, j’ai bien ri !

La kermesse Saint-Gérard ? L’endroit où il fallait être…

 

 

Partager cet article
Repost0
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 12:38

Ce midi se tient l’assemblée générale de l’association Un bouchon pour un élan, présidée par Claude Lecluse. Cette association, Claude a décidé de la créer après qu’un accident de circulation eut fait de lui un accidenté de la vie, ou comme on le dit pudiquement une personne à mobilité réduite.

Se déplaçant en fauteuil roulant, suivant des rééducations à notre centre Elan de l’hôpital de Wattrelos, Claude a vite réalisé combien la vie est différente pour celles et ceux qui ne peuvent se déplacer sur leurs pieds. Et combien la ville aussi est différente. Se rendre dans un immeuble, pratiquer un sport, tout devient complexe.

Alors, quand je l’ai rencontré, à la création de son association, l’idée était simple : collecter suffisamment de bouchons pour pouvoir doter la piscine de Wattrelos d’un fauteuil de mise à l’eau pour PMR. Un fauteuil qui donne de la dignité aussi à ces personnes. Et à moi qui lui suggérait qu’une initiative publique (municipale) pouvait permettre de régler le problème, il me répondit un non ferme : il voulait - et c’est tout à son honneur, comme de ceux qui l’entourent - que ce soit une démarche essentiellement associative. AG-Un-bouchon-2012.JPG

Alors des bouchons, ils en ont collecté et stocké ; des manifestations, ils en ont organisées, tout cela pour en obtenir 50, 100, 200 euros.

Mais heureusement, ils ont eu deux sérieux coups de mains récents. D’abord des sapeurs-pompiers de Roubaix qui ont décidé d’apporter un soutien financier. Ainsi que le Rotary Wattrelos-Val de Marque qui, au nom de sa devise Servir d’abord, par Michel Decraene, lui remet ce matin aussi un chèque de soutien (cf. photo).

Alors c’est la bonne nouvelle de la journée : le projet balnéo de l’association Un bouchon pour un élan est bouclé ! AG-Un-bouchon-2012_2.JPGLe rêve devient réalité. Pourquoi ? Parce que ce fauteuil, qui coûte un peu plus de 11 000 euros, est financé. Comment ? D’abord par le chèque de 4 200 euros que me remet ce midi Claude Lecluse (cf. photo), auquel s’adjoint une subvention de 5 000 euros du Ministère de l’intérieur (que je suis allé négocier en octobre dernier auprès du président de la commission des finances de l’Assemblée : une vertu concrète du cumul des mandats !), subvention reçue ce mois, le solde étant pris en charge par la Ville.

De fait, le fauteuil a pu être commandé et sera installé à la piscine de Wattrelos pour cet été, à n’en pas douter.

Il s’additionne à l’achat de fauteuils roulants adaptés aux milieux humides pour la circulation dans les vestiaires et de ceintures de flottaisons pour l’accompagnement dans l’eau. AG-Un-bouchon-2012_3.JPG

Pour les PMR, la piscine sera plus accueillante, offrira plus de dignité ! C’est comme ça que je conçois la ville : sans exclusion et pour tous ! C’est pour cela que j’ai confié, dans ce mandat municipal, une délégation à l’accompagnement des personnes handicapées à Dany Cuchère, une élue humaine, au grand cœur, mais surtout opiniâtre et tenace !

Le mot de la fin, c’est Claude Lecluse qui l’a en disant avec émotion sa « fierté d’être Wattrelosien ». Moi aussi…

 

 

Partager cet article
Repost0
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 16:20

M.-Valls.JPGMême si d’aucuns veulent m’en déloger, je suis encore député de Roubaix-Wattrelos jusqu’au 17 juin (au moins !)… et j’ai bien l’intention de l’être encore ensuite.

Et si le gouvernement a changé, mes priorités, elles, ne changent pas, et nos habitants ont un besoin de sécurité renforcée.

Sous Nicolas Sarkozy, ces 5 dernières années, la circonscription de police de Roubaix-Wattrelos a perdu bien des moyens et la sécurité des policiers en intervention a pu être mise en cause.

Entre début 2007 et fin 2011, d’après les chiffres officiels que m’a fourni le Ministère, il y a 73 agents et gradés et 1 commissaire de moins !

Côté crédits de fonctionnement, intégrés à ceux de la DDSP de Lille, la baisse aura été de 7 % ! Et c’est d’ailleurs l’un des aspects du problème que cette intégration dans un pôle élargi que le commissariat de Roubaix.

Voilà pourquoi je ne veux pas tarder à mobiliser le nouveau gouvernement pour que Roubaix-Wattrelos puisse être une de ces zones de sécurité prioritaires promises par François Hollande, et d’ores et déjà annoncée par Manuel Valls, nouveau ministre de l’Intérieur, dès la passation de pouvoirs avec son prédécesseur.

J’ai donc écrit ce jour à Manuel Valls. Pour lire ma lettre au nouveau ministre de l’Intérieur, Lettre à Manuel Valls 18-05-2012cliquer ici.

Partager cet article
Repost0
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 16:00

Volant-d-or-Transpole-2012_4.jpgDepuis dix ans, Transpole organise une épreuve biennale baptisée Le volant d'or, challenge interne destiné à mettre en concurrence les meilleurs conducteurs de ses dépôts de Lille, Sequedin... et bien sûr de Wattrelos !

Car Transpole, installé à la Carluyère depuis quelques années, est sur le territoire de la communauté urbaine la première entreprise créatrice de valeur ajoutée, et donc d'emplois. A Wattrelos, elle est la deuxième entreprise de la ville : fin décembre 2012, son dépôt emploiera 550 salariés !

La profession de chauffeur de bus est au demeurant un métier, parmi tous ceux qui ont émergé ces dernières années, capable d'offrir une nouvelle pespective professionnelle aux salariés des emplois industriels d'hier. Volant d'or Transpole 2012 3

Alors ce soir, je ne cache pas ma satisfaction de récompenser, dans les salons de l'Hôtel de ville, les participants à ce Volant d'or, notamment le vainqueur du jour, Sabbar Chihab, conducteur basé au dépôt de Wattrelos !

Ce conducteur... et ses collègues – présélectionnés (il y avait 100 compétiteurs au départ) pour n'avoir eu aucun accident ni aucune réclamation client ces deux dernières années – se sont soumis, durant toute la journée, à une épreuve d'adresse sur le parking des Basanos (slaloms entre piquets), mais aussi au test du client mystère, caché parmi d'autres passagers lors d'un trajet effectué entre Beaulieu et l'Eurotéléport à Roubaix, chargé de noter la qualité de la présentation, de l'accueil et de la relation client de chaque chauffeur. Tout cela après avoir passé avec succès, fin mars, une première étape constituée d'un questionnaire à choix multiples et sur des connaissances à faire valoir en mécanique et en titres de transport !

Bref, notre chauffeur de Wattrelos ne manque pas de mérite pour avoir triomphé de tous ces obstacles ! Il représentera notre agglomération à l'échelon supérieur de la compétition, le Bus d'or, début juin à Paris.

Bonne chance à lui et félicitations à tous ! Volant-d-or-Transpole-2012_2.jpg

 

 

Partager cet article
Repost0
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 16:12

hongrieLa solidarité est une valeur sacrée pour les Wattrelosiens.

Ils ont souvent l'occasion de l'exprimer et ce soir encore, je suis présent aux côtés des bénévoles de l'association franco-hongroise Kossuth et de son président Olivier Simoens, en compagnie de mon adjointe aux relations internationales Juliette Keraudy, pour saluer le départ de deux camionnettes chargées de matériel médical à destination de notre ville jumelle hongroise Mohàcs.

Des matelas, des lits, des cannes, etc. – 30 000 euros de matériel au total ! – mais aussi des cartons de vêtements donnés spontanément par les Wattrelosiens seront acheminés sur les bords du Danube dans des maisons de retraite et dans un institut pour personnes déficientes mentales, là où les moyens manquent cruellement.

C'est un bien joli geste, renouvelé pour la troisième fois déjà par l'association Kossuth, auquel la Ville participera en finançant un voyage supplémentaire avant la fin de l'année car la totalité du matériel collecté ne peut l'être en une seule fois !

Bravo à ces admirables bénévoles qui véhiculent – c'est le cas de l'écrire – une excellente et fidèle image de Wattrelos... et bonne route à eux !

 

 

Partager cet article
Repost0
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 16:59

Et oui, de l’amitié, une fois que l’on sort des arcanes de certains états-majors politiques, on peut en trouver à Roubaix, et même plein !

C’est d’ailleurs toujours pour moi un nouveau plaisir de participer à ce moment associatif et humain fort de la vie roubaisienne qu’est le festival de l’amitié installé sur la Grand'Place. Et un moment redoutable aussi de dégustation… Aussi, quand je ne parviens pas à pouvoir être présent à l’inauguration (comme ce matin car j’avais aussi le vide-greniers des gilles et marins, l’incontournable rendez-vous de la kermesse de Saint-Jo, et le banquet annuel de la Houzarde), j’y retourne dans l’après-midi, ce que j’ai fait avec quelques élus et amis.

Et ce ne fut que de la bonne humeur…

Festival-amitie-Rx-2012.jpgL’organisation des stands autour d’une esplanade centrale, peuplée d’animaux d’Afrique, outre qu’elle est tout à fait pertinente pour circuler d’un stand à l’autre, offre une large trouée pour celles et ceux qui regardent le spectacle. Vraiment une bonne idée donc.

Et avec les élus qui m’accompagnent, la visite de chacun des stands est joyeuse. Comment en serait-il autrement quand on est chez Manou, avec les amis patoisants et du chant réunis ? La dégustation de thé, chez mes amis marocains, où je retrouve Serge, Karim, et Marceau, réchauffe le cœur… juste avant un accueil Festival-amitie-Rx-2012_2.jpgtrès sympathique de dames turques (photo) où je me laisse aller à déguster un loukoum traditionnel… bien sucré ! Un salut à Sérigné du CRAO (photo) puis un punch sur le stand du Sénégal, avant un autre sur celui du Cap Vert, heureusement séparé par un café au stand italien.

Festival-amitie-Rx-2012_3.jpgMais quand on a un suppléant et ami d’origine polonaise, Richard, impossible de ne pas conclure sur un godet de vodka orange, servie, heureusement, avec modération ! Beaucoup le savent, je suis plus enclin à la limonade et à la grenadine qu’aux alcools… mais bon, une fois par an, je fais honneur aux gestes d’amitié.

D’autant que la dégustation la plus agréable de cet après-midi, que je vis en famille, c’est précisément le sentiment familial ressenti. Partout, je connais tous ces bénévoles qui vivent leur ville, vivent leur culture, et présentent mets et souvenirs de leur pays d’origine, qu’il soit d’Europe, d’Afrique ou d’Asie, sur cette place-monde, où la planète s’est reconstituée, à l’image d’une ville de Roubaix dont la population s’est progressivement renforcée de ces nouvelles cultures.

Sur le podium, un grand slogan s’affiche en fond de scène : « Pas de quartier pour les inégalités ». Ce soir, en rentrant à mon bureau, j’ai envie de dire : « Pas de limites pour l’amitié », la vraie.

 

 

Partager cet article
Repost0
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 17:02

Veau-d-or-fete-2012_2.jpgAprès avoir marché la semaine dernière, avec l’épreuve des 50 kms de marche (cf. article du samedi 5 mai), le Veau d’or ce soir défile.

Ainsi, après avoir inauguré mon local de campagne pour les législatives, procédé à un mariage et tenu une réunion de travail, me voilà, fidèlement (car je l’ai fait souvent depuis le début de mon mandat) au départ du traditionnel défilé du Veau d’or, organisé par le comité des fêtes du Fresnoy-Mackellerie. J’y retrouve son président, Jean-Claude (Isebaert), le fidèle Louis Desroches, et les habitants qui, à leur porte, regardent passer les groupes musicaux qui encadrent le Veau d’or lui-même (cf. photo) emmené par des jeunes du quartier. Veau-d-or-fete-2012.jpg

Toujours de la joie et de la bonne humeur pour ces festivités rituelles, et cela met un peu de couleur au quartier.

Merci aux bénévoles pour leur tenace travail d’animation.

 

 

Partager cet article
Repost0