Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 10:58

Expo-musee-Aux-Amis_2.JPGNous sommes nombreux à Wattrelos (et bien au-delà !) à avoir un morceau de ce café mythique dans notre cœur, parce qu’il a été à un moment (plus ou moins long, selon les cas !) dans notre vie.

Les Amis, selon l’âge que l’on a, c’est Lucien et Gisèle, et / ou Serge et Liliane. Ce sont des serveurs, devenus des copains, Pascal ou Michel, au tutoiement aussi spontané qu’amical. Ce sont des images, celles d’un flipper, d’une salle de billard (certains en ont même fait le chapitre d’un livre, n’est-ce pas cher Michel Quint ?), celle d’un distributeur de cacahuètes (dont je viens de découvrir ce matin, auprès de Jean-Noël Coghe, qu’il était parfaitement traficable !), et puis cette superbe arrière-salle de bambous, où les tables étaient faites de billots d’arbres du parc Barbieux, et dont les banquettes ne peuvent parler tant elles auraient à raconter de moments festifs et de premiers (et pas seulement) émois ! Et il y a aussi les croque-monsieurs ou encore le juke-box aux 45 tours surtout très rocky, cultivant le souvenir du passage de Vince Taylor et de tant et de tant d’autres vedettes passées par le café.Expo-musee-Aux-Amis.JPG

Mais il y a encore toutes les autres vedettes, les piliers, ceux du commerce local, ceux de l’Union sportive, ceux des lycées, tous ces jeunes et moins jeunes qui y ont passé tant de moments heureux et festifs entre copains (et copines)…

Voilà pourquoi il y a autant de monde ce midi, pour l’inauguration de la magnifique (mais vraiment magnifique !) exposition que consacre, sous la houlette de Jean-Noël Coghe – brillant biographe du vrai rock – nouveau président de l’association des Amis du musée (succédant à mon ami Francis Bohée), le musée des arts et traditions populaires de Wattrelos.

S’il est appelé Au Cheval volant au XIXe siècle, puis Les amis Duhamel, puis Aux Amis tout court, ce café de la Grand(Place est une figure de l’histoire locale. De ma petite vie personnelle aussi. Ce fut pour moi, vers 11-12 ans, mes participations chaque dimanche matin au club d’échecs à la salle du haut, la grenadine dégustée avant de partir ; ce furent quelques années plus tard, les flippers, les devoirs rédigés sur un coin de table en arbre, puis les cheveux longs, le groupe de rock (avec le regretté Michel Behagle qui aurait adoré cette expo !), puis la moto garée avec celle des copains du club, l’époque du blouson, de la chemise et du pantalon noirs… avant que ne viennent à peine quelques années plus tard, les grenadines ou les limonades appréciées entre copains au sortir d’une réunion en mairie…

Toutes les générations, toutes les professions, tous les milieux sont passés par les Amis, notre Maison de la chope et de la culture à nous, Wattrelosiens. Expo-musee-Aux-Amis_3.JPG

Merci de cette remarquable exposition !

Alors, à la fin de mon discours, je n’ai pas résisté : j’ai demandé à Serge de tirer les chopes… Ouf, il n’a pas perdu la main !

 

 

Partager cet article
Repost0
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 08:44

100-ans-petite-Suzanne_2.JPGAu sortir des cérémonies commémoratives, il y a un souvenir plus heureux que je m’en vais fêter : celui de la naissance de Suzanne Hélène Aimée Hazebrouck, née à 0 h 15 du matin le 29 avril 1912. Impossible de faire, comme j’en ai usuellement l’habitude, l’anniversaire à l’heure anniversaire. Alors, avec la famille, les trois filles Annie, Geneviève et Pascale (qui ont eu 7 enfants et 11 petits-enfants), c’est ce midi que nous trinquons à la santé de la petite Suzanne, (qui ne pesait qu’1,5 kg à la naissance), qui vit à la résidence Emeraude du centre hospitalier de Wattrelos.

Elle aura connu tôt le travail, puisqu’elle a commencé sa vie professionnelle à 14 ans en tant que coursier, avant d’entrer à 17 ans au Lloyd Continental à Roubaix, où elle restera jusqu’à sa retraite. C’est là qu’elle rencontre son premier mari, André, qu’elle épouse en septembre 1933. Elle se remariera, bien plus tard, avec Gaston en août 1981. 100-ans-petite-Suzanne.JPG

Alors, si ce midi, il me faut parfois élever le son pour être bien entendu par Suzanne, elle m’écoute attentivement lui lire la copie de son acte de naissance, avant de me raconter tel ou tel moment de sa vie, elle, la Roubaisienne qui aimait tant venir à Wattrelos (à un magasin sur le coin de la rue des Fleurs – l’actuelle rue Louis-Dornier) et qui y réside désormais. Ça valait bien la médaille de la ville et une petite coupe que notre petite centenaire (elle ne mesure qu’un peu plus d’1,50 m) aura dégusté gaillardement.

Avec tout ça, on n’a pas eu le temps de parler de 1912, ni d’Henri Briffaut, premier maire socialiste de Wattrelos, ni du Titanic, ni de la mort de Jules Bonnot… Non, on a tout simplement écouté le temps du plaisir d’être ensemble : pour Suzanne et ses trois filles, c’était bien cela l’essentiel.

 

 

Partager cet article
Repost0
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 04:48

Liberation-camps-2012_2.jpgLe dernier dimanche d’avril, la France rend hommage aux victimes et aux héros de la déportation, conformément aux dispositions de la loi n° 54-415 du 14 avril 1954.

Pour des raisons de calendrier, comme plusieurs autres villes, c’est ce samedi qu’avec les membres des sociétés patriotiques, la Ville de Wattrelos, par ses élus et leur présence aux cimetières du Crétinier et du Centre, tient, par un moment de recueillement et de fleurissement de nos monuments, à se souvenir de celles et ceux qui ont connu les camps d’extermination ou les prisons nazies ; de celles et ceux qui y ont trouvé la mort comme ceux qui ont survécu après avoir enduré les pires souffrances.

Ce moment républicain, qui devrait être une obligation pour tous les élus de la République tant il doit, à mon sens, être un tronc commun à toutes les formations politiques républicaines, ce temps patriotique de la mémoire, qui devrait mobiliser de nombreux citoyens, est en effet l’occasion de marquer son attachement à la défense de la liberté et des droits de l’homme.Liberation-camps-2012.jpg

C’est un geste de solidarité avec toutes les victimes du nazisme.

Personne ne devrait oublier en effet ces images de mort, ces entrées dans l’épouvante et dans l’horreur que furent l’ouverture des portes de ces camps par les troupes alliées. Ces corps décharnés, mutilés, affaiblis, ces yeux hagards, ces hommes et ces femmes fatigués jusqu’à l’extrême, ces charniers à ciel ouvert, ces monts de corps, de cheveux… Jamais ces images que j’ai vues, enfant, je ne les oublierai. Jamais aucun Wattrelosien ne doit oublier ce qu’au nom de l’idéologie xénophobe et du racisme, la barbarie est capable de faire.

Voilà pourquoi être présent à ce type de manifestations est un devoir !

Pour lire le message des déportés pour ce 67e anniversaire de la libération des camps, Message déportés 2012cliquer ici.

 

 

Partager cet article
Repost0
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 22:43

Il n’est pas courant que je reproduise dans ce blog quelque chose qui ne soit pas de ma propre rédaction, et c’est bien normal dans ce que doit être le caractère personnel d’un blog. Mais cette fois, je tiens à faire une exception, pour vous faire découvrir, ou plutôt lire, un petit bijou.

Il s’agit d’une lettre adressée par Philippe Torreton, l’acteur, à Jean Ferrat, le chanteur disparu il y a deux ans. Ecrit après un passage à Antraigues, ce texte est tout simplement magnifique.

En le lisant, je l’écoutais prononcé par la voix chaude et forte de ce talentueux acteur. Cette lettre est un message fort, un cri d’alarme sur la France que nous aimons et qui a, malheureusement, tellement changé de visage, un appel aussi à retrouver une France meilleure, une espérance pour le changement.

Découvrez cette lettre Lettre de Philippe à Jeanen cliquant ici.

 

 

Partager cet article
Repost0
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 14:56

Triste et plus que pénible réveil hier matin en apprenant avec douleur et consternation la disparition de deux grands, très grands serviteurs de l'école et du service public wattrelosien : Roger Guinet et Alain Joiffroy.  Roger-Guinet.jpg

Roger Guinet d'abord que, comme citoyen et jeune conseiller municipal, je connus directeur général des services de la mairie (qu'il dirigea pendant presque 20 ans). Figure bien connue de la cité, pilier respecté de la vie administrative, après sa retraite en 1983, il fut conseiller municipal de 1989 à 2001. Il a mis tout son engagement dans sa mission de délégué départemental de l'éducation nationale à l'école Michelet. En septembre dernier d'ailleurs, il était encore à mes côtés pour l'inauguration de l'école maternelle Michelet pour la reconstruction de laquelle il avait milité activement et à juste titre. A cette occasion, il avait été promu officier dans l'ordre des palmes académiques par le directeur départemental de l'Education nationale en qualité de DDEN et chacun se souvient de l'émotion de la manifestation, véritable récompense d'un combat au service de l'éducation !

Roger Guinet était donc un homme pour qui l'intérêt général et le service public passaient avant toute autre considération ; Wattrelos perd aujourd'hui l'un de ses grands serviteurs, fidèle, passionné par sa ville pour laquelle il s'est tant investi et mobilisé. Chacun se souviendra de son oeil vif, son intelligence aiguisée et sa finesse d'esprit.

Alain-Joiffroy.jpg
Autre nouvelle douloureuse : l'annonce du décès d'Alain Joiffroy d'un arrêt cardiaque dans la nuit de mardi à mercredi à l'âge de 57 ans. Alain était directeur général adjoint chargé de l'éducation, de la culture, des loisirs, de la petite enfance, des fêtes et de la restauration scolaire. Il dirigeait à ce titre la plus importante des directions générales municipales où beaucoup connaissaient sa convivialité, son sens de la pondération, son humanité et sa grande proximité avec ses personnels. Après des études d'économie qui l'avaient fait entrer dans les services municipaux en 1984 en charge des questions économiques et avoir participé à ce titre à la mise en place des relations commerciales et du développement transfrontalier, il avait accepté en 2001 une nouvelle mission que je lui avais confiée : réussir la mise en oeuvre d'une nouvelle restauration scolaire avec ce formidable outil qu'est la cuisine centrale, moderniser nos activités périscolaires et toujours améliorer la gestion de nos écoles. Il restait aussi très investi sur les questions de culture, de formation et avait conduit, de son autorité vigilante, l'adaptation de notre service de la petite enfance à l'évolution des règles administratives et des partenariats avec la CAF et les acteurs sociaux.

C'était un collaborateur compétent, fin connaisseur des textes, soucieux des réglementations ; il était brillant, solide et humain, profondément humain, ce qui à mes yeux n'était pas la moindre de ses qualités. Il était mon ami. Son départ si jeune, si injuste, me consterne et me blesse, comme toute la grande famille municipale qui se trouve brutalement plongée dans le deuil et le chagrin. Je m'incline avec affection, fidélité et amitié devant sa mémoire.

A leur conjointe, aux familles, aux proches de Roger Guinet et d'Alain Joiffroy, ainsi qu'à leurs nombreux amis, je veux dire, au nom de la Ville et de l'ensemble du conseil municipal mes sincères et compatissantes condoléances.

 

 

Partager cet article
Repost0
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 16:23

1er-tour-presid.-2012.JPGNon, le 22 avril 2012 n'est pas le 21 avril 2002 – c'est d'ailleurs Lionel Jospin lui-même qui est l'auteur de ce trait d'esprit !

En effet, à la lecture des résultats de ce premier tour de l'élection présidentielle à Wattrelos, chacun peut le constater : François Hollande est en tête, nettement (31,5 %, quatre points de plus que Ségolène Royal il y a cinq ans)... et nettement plus que dans le reste du pays. Une satisfaction à laquelle s'ajoute celle d'une forte participation (plus de 73 %, un score proche de 2007) qui confirme que l'élection présidentielle est l'élection-phare de la Ve République, déterminante pour les Français, et donc pour les Wattrelosiens.

1er-tour-presid.-2012_5.JPG 

Le challenger de François Hollande, le président en exercice, perd en revanche un nombre de voix important à Wattrelos (18,8 %) qui s'explique par un système de vases communicants assez simple : les électeurs de Le Pen sont retournés au bercail et le hold-up réalisé il y a cinq ans n'a pas fonctionné cette fois-ci. 1er-tour-presid.-2012_4.JPG

Mais plutôt que de regarder les pourcentages, intéressons-nous aux chiffres en valeur absolue.

A participation équivalente, comparer 2007 à 2012, c'est observer que d'un côté, François Hollande fait mieux que Ségolène Royal de 260 voix et de l'autre, que le bloc des droites (républicaine et extrême) progresse de 150 voix. En effet, en 2007, Ségolène Royal réalisait 6 537 voix et Sarkozy + Le Pen 9 826 ; en 2012, François Hollande réalise 6 798 voix et Sarko + Le Pen 10 070 voix. La différence, c'est que les voix de Sarkozy avaient été pompées sur celles de Le Pen... et sont revenues chez Le Pen en 2012 ! En effet, Sarkozy réalisait 6 362 voix en 2007... et seulement 4 074 en 2012. A l'inverse, chez Le Pen, le père réalisait 3 464 voix en 2007, et la fille 5 996 voix en 2012.

Il n'en reste pas moins que le score du Front national reste trop élevé (27,8 %) et que je ne pourrai jamais me satisfaire d'un seul bulletin de vote FN. Je sais que la crise a fait des dégâts, que beaucoup de gens vont mal, qu'il y a des peurs, des inquiétudes, mais on ne répètera jamais assez que le vote Le Pen est une illusion, un catalogue de mensonges, de slogans réducteurs. Le vote-sanction a ses limites !

Quant au vote Sarkozy, il s'est donc dégonflé naturellement : les Wattrelosiens ont compris que la politique menée depuis cinq ans l'a été en faveur des plus riches de ce pays, que trop de faux espoirs ont été donnés et entretenus.


A présent, il reste à faire gagner François Hollande au second tour, à la fois localement et nationalement. J'appelle à une forte mobilisation sur son nom, à une large victoire à Wattrelos car rien n'est jamais acquis ; gardons-nous de l'optimisme des sondages ! La seule question à se poser est la suivante : est-ce qu'on veut le changement ? Est-ce qu'on dit stop ou encore ? Est-ce qu'on veut retrouver des services publics de proximité forts : éducation, sécurité, santé, terriblement malmenés ces dernières années ?

Quant au paysage politique qui se dessine ce soir, il affine les rapports de force et les préférences politiques locales dont il faudra tenir compte pour la prochaine échéance électorale : les élections législatives, en juin, qui doivent donner une majorité forte à François Hollande s'il est élu. A ce sujet, je m'interroge : qui peut penser qu'un candidat qui représente un parti écologiste ayant recueilli 1,3 % des voix à Wattrelos et 1,8 % à Roubaix est le mieux placé pour défendre le projet de François Hollande ? Avec de surcroît un Front national en embuscade qu'on aurait tort de sous-estimer...

La fin de soirée s'est prolongée au siège de la section où nous ont rejoints les responsables de la section socilaiste de Mouscron (qui vont mener une campagne municipale en fin d'année - ph. ci-contre). Avec-les-socialistes-de-Mouscron.jpg

 

 

Partager cet article
Repost0
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 20:35

Concert-printemps-UMW-2012.jpgConcert-printemps-UMW-2012_2.jpg

Comme à l’accoutumée, l’Union musicale de Wattrelos organise son concert de printemps au centre socio-éducatif. C’est ce soir et cette année, notre société musicale a invité en première partie sa consoeur belge de Templeuve, la Royale union musicale (la veille du jour de l’élection présidentielle française, fallait oser !).

Une bien belle harmonie qui, en agrémentant ses interprétations, de présentations orales de qualité pleines d’humour, aura suscité un réel enthousiasme du public, très dense au demeurant, en nous faisant voyager.

D’abord par Saint-Pol-sur-mer, morceau rythmé, puis par une partition qui respire bon la Provence, avant l’Amérique du Sud avec un tango (le plus connu sans doute) d’Astor Piazzola (cher au cœur et à la voix de Guy Marchand). Puis ce furent de supers grands classiques : Sir Duke de Stevie Wonder ; un medley d’Abba (Dancing queen, Fernando et le superbe The winner takes it all, qu’en cette période électorale, je goûte tout particulièrement) ; Bohemian Rhapsody (où, par-delà la musique, on croit réentendre le chant de Freddy Mercury). Avant de conclure par les mélodies du patrimoine français qui sont celles du fou chantant, Charles Trenet : Douce France, La mer, et Y’a de la joie !

L’Union musicale wattrelosienne, présidée par Laurence Ocmant, n’aura pas choisi la facilité sous la baguette de Gwenael Catteloin. Mais quel bonheur ! Le thème du concert, ce sont les musiques de dessins animés. Alors, après le générique de Ça cartoon, nous aurons droit aux Aventures de Tintin (pas celles du film de Spielberg, mais des dessins animés d’il y a vingt ans), à une promenade dans la savane avec Le Roi Lion, avant d’aller faire un tour à Agraba à la rencontre d’Aladin (et de Yasmine, en 1992), où le public s’est évidemment ému du rêve bleu de l’amour d’une princesse, car « c’est merveilleux »…

C’est en rangs serrés, qu’en conclusion, nous vivons au final le défilé bien connu du Livre de la Jungle (à la rencontre de Mowgli, de Bagheera et de Shere Khan).

L’exercice musical était tout sauf simple. Il aura été magnifiquement maîtrisé et fut de grande qualité ! Il aura permis à chacun de retrouver son âme d’enfant… quel que soit son âge ! Car qui n’a pas en lui de ces images et de ces musiques de dessins animés ?

 

 

Partager cet article
Repost0
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 13:41

La salle des fêtes de l’Hôtel de ville de Roubaix est comble ce midi, et en présence des champions présents dans la salle, il est évident qu’on va parler de sport. Plus précisément, de grands amis et des serviteurs émérites du sport à Roubaix qui sont mis à l’honneur. Un honneur rehaussé par la présence de Francis Luyce, président de la fédération française de natation qui, d’entrée, souligne « ce qui nous rassemble : les valeurs du sport » !

Bravo-Henri-JJ-Gerard_3.jpgLe premier nominé, c’est mon ami Henri Planckaert (photo 1), adjoint aux sports, et président de l’office municipal des sports, à qui Pierre Dubois remet la médaille d’argent Jeunesse et Sports. Une sacrée figure roubaisienne qu’Henri ! Comme le dit le maire, « qui n’a jamais rencontré Henri dans les clubs et associations dans cette ville ? ». Il est vrai qu’il est partout, voilà pourquoi nous nous y rencontrons souvent ! Henri a eu un « intérêt précoce pour le sport » : jusqu’à 9 ans, il joue au Sporting club de Roubaix. Membre de la commission du sport de haut niveau à la communauté urbaine de Lille depuis sa création ; partisan acharné du LOSC ; membre des amis du Paris-Roubaix ; membre de l’OMS depuis 1977, président depuis 2001. Depuis 29 ans, il est élu municipal (de 1977 à 1983, puis depuis 1989). Voilà pourquoi, comme l’a dit Pierre Dubois en l’épinglant : « Henri, c’est un plaisir de t’honorer »… Comme ce le fut pour moi d’être présent aux côtés d’Henri et de sa famille pour ce moment important.

Bravo-Henri-JJ-Gerard.jpgComme pour l’écouter s’exprimer en réponse, rappeler combien le sport est « une école de la vie », et proclamer : « Que vous soyez présidents de club, éducateurs ou bénévoles, nous faisons partie de la même famille ». En formulant le vœu « que le sport continue à nous faire partager du bonheur et de la convivialité ».

Puisqu’Henri est sur la tribune, il lui revient de remettre la médaille d’or de l’OMS à un autre grand serviteur du sport roubaisien, Jean-Jacques Verbrackel (photo 2), vice-président de l’OMS et président du club d’escrime (dont il est membre depuis 42 ans !).

Bravo-Henri-JJ-Gerard_2.jpgVient enfin le moment de la remise de la médaille d’or Jeunesse et Sports à Gérard Leclerc (photo 3), président de Roubaix natation, en présence de sa championne Fantine Lesaffre. Gérard, que je connais depuis longtemps, œuvre depuis 29 ans à Roubaix pour défendre sa discipline. Homme dynamique, jovial et toujours souriant de 65 ans, aîné d’une famille de 7 garçons, il préside le club depuis 21 ans Très ému par cette médaille, il transmettra son émotion à la salle, en déclarant que « la plus belle étoile que j’ai, c’est celle que j’ai rencontrée en 1964, Michèle, ma femme » !   3-medailles-roubaisiens.JPG

 

Partager cet article
Repost0
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 08:59

logo anMardi paraissait au Journal Officiel la réponse du secrétaire d'Etat au logement à ma question portant sur conséquences de la réforme du 1 % logement pour les personnes en situation de handicap.

Cliquez ici pour lire la question et la réponse

Partager cet article
Repost0
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 08:06

Les policiers de Roubaix ont une association sportive, emmenée avec enthousiasme par Monsieur Pecqueur, et dans le cadre des bonnes relations qu’ils entretiennent avec ceux qui, comme eux, exercent une fonction de sécurité dans l’agglomération (police nationale, polices municipales, services de sécurité de grands établissements, encadrants d’établissements spécialisés, sapeurs-pompiers), ils organisent un tournoi annuel.

C’est Wattrelos qui, cette année, les a accueillis à la salle Roger-Salengro pour une compétition amicale de foot, dans une ambiance très conviviale d’évidence, de onze équipes au total.

A l’arrivée, c’est l’équipe de l’Epide Doullens qui reçoit le trophée de Wattrelos (cf. photo) de mes mains et de celles du commissaire central de Roubaix, suivie de celle d’Auchan V2 et de celle de l’école nationale de police de Roubaix. En revanche, c’est l’équipe 1 de la police de Roubaix qui reçoit la coupe de la convivialité, rebaptisée coupe du ba(e)r(t)… suivie de très près par l’équipe des sapeurs-pompiers de Tourcoing !

Foot-police_3.jpgFoot-police.jpg coupe-du-bar.jpg

Une éclaircie sympathique, pour les uns comme pour les autres, dans le métier difficile qui est le leur. Content d’avoir, une fois de plus, été à leurs côtés…

 

 

Partager cet article
Repost0