Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 16:54

marche-beaulieu2.jpgJe détourne volontiers le dicton qui s'applique aux mariages car les averses qui alternent avec les éclaircies, en ce mercredi après-midi, n'ont pas découragé les clients du nouveau marché installé sur l'esplanade de Beaulieu.

Une quinzaine de commerçants ont en effet répondu à l'invitation de la commission des marchés (c'est-à-dire les commerçants, la Ville et l'entreprise gestionnaire Géraud) pour recréer un marché de quartier, lequel avait disparu depuis quelques années.

Au moment où la reconstruction de Beaulieu a été lancée, le marché de Beaulieu n'était plus que moribond : deux commerçants au plus, un seul le plus souvent. Triste... Aussi, lorsqu'avec la Municipalité nous nous sommes fermement engagés dans la rénovation urbaine de Beaulieu, en écoutant les habitants, nous avions acquis la certitude qu'il nous fallait d'abord une locomotive économique dans la centralité (un supermarché), puis recréer ensuite un marché à proximité. C'est l'engagement que nous avions pris. 

Cet engagement est aujourd'hui tenu !

Le supermarché, c'est Carrefour et il a ouvert ses portes à l'automne dernier. L'esplanade prend maintenant sa forme définitive, les bus la desservent, et l'emplacement destiné au marché a reçu son revêtement. Le marché peut donc s'installer ! Rendez-vous tous les mercredis après-midi de 14 h à 18 h...

marche-beaulieu4.jpgJe suis évidemment présent pour le lancement et c'est avec plaisir que je constate que les allées sont bien garnies. Je salue nombre d'habitants connus – dont ma maman que je retrouve en train d'acheter du poisson ! – ainsi que les commerçants dont l'offre est très diversifiée : viande, fromage, poisson, fruits et légumes, bijoux, textiles, lingerie, téléphones, produits pour le corps... Certains étals se retrouvent sur d'autres marchés de Wattrelos, aux Basanos ou au Laboureur.

Pour cette première, des paniers garnis sont à gagner, comme le précise un animateur au micro : il ne manque ni d'allure ni d'ambiance, ce premier marché de Beaulieu new look ! marche-beaulieu1.jpg

Pourvu que cela dure : la balle est désormais dans le camp des habitants ! S'ils souhaitent que vive et subsiste cette belle initiative, il faut qu'ils y viennent ! Comme à leur supermarché Carrefour. En tout cas, c'est une pierre de plus – humaine et commerçante celle-là – dans la transformation de Beaulieu qui a décidément bien changé ces dix dernières années.

marche-beaulieu2-.jpg

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 09:04

Ce jour paraît au Journal Officiel la réponse du Ministre de l'Education Nationale à ma qlogo anuestion portant sur le devenir des réseaux d'aides spécialisés aux élèves en difficultés (RASED).

Cliquez ici pour lire la question et la réponse

Partager cet article
Repost0
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 14:16

jubi4-2012.jpgCe lundi de Pâques, c’est comme chaque année la réception des ménages jubilaires à l’Hôtel de ville.

Un bon signe : malgré toutes les annonces (j’avais par précaution fait poser une tonnelle), pas de pluie ! Le rituel de la manifestation s’efforce de mêler le solennel et le personnel.

Côté solennel, accueil place de la République, parcours en cortège de voitures (on en a vu de belles : Peugeot 202 des années 40, Dyane des années 70… et même une Rolls Royce !) jusqu’à l’Hôtel de ville, descente au bas du perron, remise d’un bouquet de fleurs par mes soins, entrée par l’escalier d’honneur où se sont tous installés les élus ceints de leur écharpe. Cette année, on avait installé un ballon blanc « vive les mariés », au nom de chacun des couples, accroché aux rampes de part et d’autre de l’escalier. jubi5-2012.jpg

Côté personnel, il y a bien sûr dans mon discours ce qui concerne l’année du mariage de chaque couple (1947, 1952 et 1962), la remise de leur acte de mariage, et à ce moment, quelques anecdotes ou souvenirs plus personnels.

J’aime cette cérémonie.

Je consacre beaucoup de temps aux recherches nécessaires au discours et je me veux disponible, à l’accueil et à l’écoute de chacun des ménages. Cette année, une noce de saphir (65 ans), sept noces de diamant (60 ans) et vingt-cinq noces d’or (50 ans) : avec leurs familles, cela fait du monde à l’Hôtel de ville !

jubi7-2012.jpgAprès trois chansons d’Edith Piaf par Dorothée (Je ne regrette rien, La vie en rose, et L’hymne à l’amour), vient le temps pour moi de redessiner à chacun ce que fut l’année « où ils se sont dits oui »…

1947, si au cinéma on jouait Le diable au corps, dans la vie quotidienne du Wattrelos d’après-guerre il y a encore des restrictions. En octobre, les élections municipales sont très mouvementées. On chante avec Bourvil A bicyclette et avec Montand C’est si bon. Pour Claudine et Roger, ce le fut, eux qui eurent 6 enfants, 17 petits-enfants et 21 arrière-petits-enfants : superbe parcours de 65 ans ! jubi8-2012.jpg

En 1952, autres temps, au ciné, c’est Fanfan la Tulipe ou Ivanhoé. Au Sapin Vert, 16 habitants se partagent 800 000 francs gagnés à la loterie nationale, tandis que nos sept couples de ce jour s’engagent sur La route fleurie (que chantent Georges Guétary et Bourvil) de l’amour vécu, celui de leur P’tite folie chère à Line Renaud.

Enfin en 1962, pour beaucoup de jeunes Wattrelosiens, c’est le retour de l’Algérie et le mariage enfin possible (10 couples pour nos jubilaires de 50 ans l’an dernier, mais 25 cette année !). C’est aussi l’année du twist, de Sheila et de Johnny Hallyday qui incite nos jeunes tourtereaux à « retenir la nuit jusqu’à la fin du monde » !

Tous ces couples sont émouvants. Ils sont les messagers de la valeur essentielle, le cinquième élément indispensable à la vie : l’amour !

Ce midi, comme je leur dis, ils sont « beaux comme des amoureux ». Normal, puisqu’ils aiment et qu’ils sont aimés. N’est-ce pas Alfred de Musset qui écrivit un jour : « Vous aurez vécu, si vous avez aimé » ?

Que tous nos jubilaires vivent longtemps, longtemps encore ensemble ! Et vive les mariés !

Pour lire mon discours, Jubilaires 2012cliquez ici.

jubi10-2012.jpg

 

 

Partager cet article
Repost0
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 13:11

Wattrelos-FC-2012.JPGCe dimanche, des champions, il n’y en a pas que sur les pavés.

Des champions en herbe, il y en a… sur l’herbe du stade de la rue de Toul.

Bravo à tous les organisateurs bénévoles du Wattrelos football club que je rejoins aussitôt après avoir quitté le vélodrome, puisqu’il m’appartient de remettre, au stade du Crétinier, les coupes du tournoi de Pâques où 32 équipes de jeunes footballeurs de 11 et 13 ans (16 équipes en chaque catégorie) se sont sportivement affrontées samedi et dimanche.

Vainqueurs en U11, Mons A.C. devant Leers ; en U13, Saint Cyr devant Saint-Michel-sur-orge (cf. photo). L’occasion pour moi de féliciter le WFC pour son organisation (qui a bravé le froid : ils et elles ont du mérite !) et surtout pour son label départemental obtenu de la FFF (jusqu’en septembre 2013) pour la qualité de la formation que le club accorde à nos jeunes et pour les valeurs sportives qu’il porte.

 

 

Partager cet article
Repost0
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 12:50

Paris-Rx-2012_5.JPGSi le maire de Wattrelos se devait d’être ce matin à la journée timbres et à la bourse aux collectionneurs de l’amicale Jean-Zay, le député de Roubaix se devait d’être cet après-midi, comme chaque année, à l’arrivée de Paris-Roubaix. C’est mythique, c’est un moment à chaque fois exceptionnel.

On avait promis la pluie : elle ne fut pas là. Mais on avait annoncé Tom Boonen à l’arrivée : lui, il fut là, et bien là ! Il en rêvait, il l’a fait ! En gagnant quatre fois Paris-Roubaix (en 2005, 2008, 2009 et 2012 : j’étais là à chacune d’entre elles !), Tom Boonen égale le record de victoires de Roger

De Vlaeminck qui s’était imposé déjà, à quatre reprises, sur nos pavés dans les années 70.

Et franchement, la victoire cette année fut nette et sans bavures ! Paris-Rx-2012.JPG

Après une échappée en solitaire de 52 km, il termine à plus d’1'30 mn d’avance sur le Français Sébastien Turgot (ça, c’est une bonne nouvelle aussi !) de l’équipe Europcar, et le troisième, l’Italien Alessandro Ballan.

Comme à l’accoutumée, le stade est plein, l’arrivée de l’hélicoptère dans le ciel fait monter la tension, et déjà sur l’écran apparaît l’avenue du parc des sports pour Boonen, l’entrée dans le périmètre du vélodrome puis… ce n’est qu’une clameur, forte, incomparable, incroyable, l’instant qui ne peut laisser insensible, où quelque chose vous bouscule tout le corps, une vague d’applaudissements qui se propage sur un cri d’enthousiasme qui se porte tout le tour des tribunes : le vainqueur entre sur la piste et amorce son premier tour ! Paris-Rx-2012_2.JPG

Je suis au milieu du vélodrome, avec Henri Planckaert, vieil habitué, et passionné de la course qui en connaît le palmarès et les coutumes ; Pierre Dubois, dont c’est la première et qui s’apprête, très ému, à remettre au vainqueur le pavé de la victoire ; Hélène Parra représentant le président du Conseil régional ; et notre superbe Miss Roubaix, Mélanie Lahaye. Nous attendions l’arrivée de la course, en devisant avec les grands champions cyclistes Bernard Hinault et Gilbert Duclos-Lasalle, que je rencontre là chaque année. 

Puis tout va vite : l’arrivée de Tom Boonen qui récupère (très rapidement d’ailleurs !) dès sa descente de vélo, premières interviews, l’arrivée des second et troisième, l’hymne, la montée sur le podium et le triomphe des vainqueurs. Tout cela accompagné par le formidable speaker Daniel Mangeas au micro (cf. en photo avec B. Hinault), qui nous raconte, nous re-raconte avec sa verve et son enthousiasme encyclopédique, la course et… toutes celles qui l’ont précédées ! Il sait tout cet homme-là, nous rappelant que B. Hinault a gagné cette course en 1981 !

194 coureurs au départ, 86 à l'arrivée – tous aussi valeureux et courageux – dont 1 héros : Tom Boonen ! Bravo à eux ; bravo à lui !

Paris-Rx 2012 3Paris-Rx 2012 4

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 22:28

Quand on pratique les arts martiaux, c’est sérieux.

C’est le cas dans les enseignements mais ça l’est aussi lorsque sonne l’heure des compétitions.

L’école des arts martiaux, présidée par Patricia Dewannain, organisait ainsi ce samedi à la Cité des Sports de Wattrelos la coupe Dominique Baert, une manifestation qui a réuni plus de 130 jeunes passionnés de karaté, venus des clubs de Comines, Tourcoing, Neuville, Croix, Villeneuve et… bien sûr Wattrelos !

Alors cela en a fait des remises de prix pour ces beaux résultats de kumite (comme me l’explique le maître-arbitre), pour de jeunes garçons et de jeunes filles venus en famille. J’ai remis médailles et coupes pour les 3 (ou 4 s’il y avait un ex aequo) premiers de podiums : ça en fait des félicitations… agrémentées, Pâques oblige, de quelques chocolats bien sympathiques.

 Coupe-DB-arts-martiaux_2.JPGCoupe-DB-arts-martiaux.JPG

Coupe-DB-arts-martiaux_3.JPGMais le plus sympathique fut pour moi car c’est au final le club wattrelosien qui termine premier par équipes de la compétition. Alors autant vous dire ce que fut mon plaisir (et le sien aussi je crois !) de remettre deux coupes Dominique Baert au responsable sportif du club, Idriss Mokhtari, sur la 1ère marche du podium : une pour le député, une pour le maire !

Des trophées au demeurant bien mérités car le club fait un formidable boulot avec et pour ses jeunes…

 

 

Partager cet article
Repost0
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 14:08

jubidomicile-2012.jpgAprès ma permanence parlementaire en mairie de Roubaix, je me rends au domicile des ménages jubilaires wattrelosiens qui ne peuvent ou ne souhaitent pas se rendre en mairie pour la réception officielle lundi. Marie-José Dens, mon adjointe au Nouvel Age, m’accompagne avec, selon les localisations des ménages, les élus du quartier concerné.

Premier clin d’œil ce matin à la Houzarde chez Mme et M. Michem pour leurs 65 ans de mariage. J’avais déjà reçu le couple pour leurs 60 ans en mairie, mais cette fois, c’est chez eux, entourés de leurs enfants et amis que je leur relis leur acte de mariage, que je leur remets une médaille souvenir et ce qui leur permettra de fêter dignement ce superbe événement. jubi2domicile-2012.jpgAvec les souvenirs qui s’égrènent dans la conversation, l’émotion est très présente. Surtout lorsqu’ami du couple, Gérard Mercier se met à pousser la chansonnette, en empruntant à Franck Mickaël, ce refrain : « Le jour où une femme nous aime / On n’est plus jamais le même »… 

Quelques centaines (même pas) de mètres plus loin, à la Broche de Fer, nous visitons Mme et M. Tropchaud, mariés également en 1947 ! Impressionnants de jeunesse tous deux, nous avons revécu avec eux les évènements marquants de cette année où ils se sont dits oui. 

jubi3domicile-2012.jpgEnfin, dernière visite de la matinée, au Crétinier, chez Marie et Gérard Roelandt, figures bien connues de leur quartier mais aussi des clubs du nouvel âge de la commune. Rejoins par leurs deux fils, nous avons pu égrener ce que fut l’année 1962 pour le jeune couple d’alors, mais aussi la superbe décoration florale de la maison de rangée, colorée à souhait de géraniums magnifiquement entretenus, que le ménage fait vivre.

Trois couples, avec leur histoire, celle d’un amour, d’une vie à deux. Elle est devenue la nôtre, à moi et aux élus qui m’entourent. Toujours un moment d’émotion.

Surtout lorsqu’en visitant une habitation en carrière, une autre en sentier puis une troisième en rangée, nous aurons aussi visité des lieux qui sont très spécifiques au patrimoine wattrelosien.

 

 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 16:52

Roubaix-70-s.jpgLes policiers n’écrivent pas que des rapports de police, n’enregistrent pas que des plaintes, ne mènent pas que des enquêtes, certains écrivent… des romans policiers.

C’est la surprise que m’a faite Luc Watteau, qui a été en poste à la Sûreté départementale et au commissariat de Roubaix, qui vient de publier chez Ravet-Anceau, dans la collection Polars du Nord, un roman intitulé : Roubaix 70’s : itinéraire d’un flic ordinaire.

Le livre a gagné le prix du concours Sang pour 100. Promis, je le lirai l’été prochain car pour l’heure, je suis assez pris, et vais encore l’être dans les semaines à venir. Mais je vais le lire, c’est sûr. Par hommage aux policiers roubaisiens qui, je le sais ô combien, exercent leur métier dans des conditions si souvent difficiles.

L’histoire – j’en ai lu la synthèse – est celle d’un inspecteur de police, Franck Malmaison, affecté au commissariat de Roubaix à la fin des années 70. L’ouvrage, comme me l’écrit l’auteur, relate les petites chroniques de cette époque, tout ce qui fut le quotidien et les rouages du métier. On y rencontre l’enthousiasme, comme la désillusion, l’étonnement comme la déception.

Si comme moi, il est motard, passionné de rock et de ses vinyles, Luc Watteau est surtout quelqu’un qui aime et a aimé son métier (il est en retraite maintenant). Il m’a fait très plaisir, en m’offrant son livre, et notamment en me le dédicaçant « avec l’expression de mon profond respect pour le travail accompli lors de vos différentes mandatures ».

Je pense qu’il doit s’agir d’une allusion à mes fidèles soutiens financiers (par réserve parlementaire) au commissariat et aux policiers de Roubaix.

Cher Luc, flic de Roubaix, merci !

 

 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 16:08

img-1002En cette fin de matinée anormalement froide, j'assiste à l'inauguration du réaménagement de la Cour Fontier à Roubaix (rue de Bouvines, quartier sud du Moulin-Potennerie). Cette rénovation, comme le souligne le maire Pierre Dubois, ce fut une longue aventure!

C'est sous André Diligent qu'a émergé l'idée de rénovation. Pour y parvenir, dix années ont été nécessaires pour démêler l'imbroglio que représentenDSC0005 01t trente propriétaires différents, et des successions dont on ne retrouvait pas les héritiers... C'est en 2009 que le dossier a pu être bouclé. Et en décembre 2011 les premiers locataires ont fait leur entrée dans les lieux.

L'opération s'élève à 1,8 million d'euros; elle a été supportée principalement par l'ANAH, l'État, la Fondation Abbé-Pierre, LMCU, la Ville, l'Agence de l'eau, le FEDER, le PACT: la ville de Roubaix et Lille métropole se sont associés au financement des aménagements de voirie.

Comme bien des courées, la Cour Fontier aurait pu disparaître. Mais c'était sans compter sur l'ambitieux plan roubaisien de revalorisation des courées, et la mobilisation du Pact, grâce auxquels cet héritage patrimonial de l'habitat ouvrier a pu être rénové, et au-delà, entièrement repensé.

Ainsi, de vingt logements, on en a fait douze: rouge briqblog 5 (2)ue la façade avant des bâtiments, la couleur flamboyante d'antan... et aussi pour respecter le souhait des Bâtiments de France! Si les jardinières sont encore à l'état de projet, l'herbe semée ne devrait plus tarder à faire son apparition.

De ces anciennes « passoires énergétiques », on a en outre fait des modèles de sobriété aux performances énergétiques élevées: 90kwh au m² par an contre 250 pour la plupart des maisons environnantes! Pour les nouveaux locataires, c'est un critère non négligeable car si les loyers, compris entre 400 à 490€, sont largement compensés par les aides au logement, ce n'est pas le cas des charges... 

Comme bien des actions de rénovation menées par le Pact (premier réseau associatif national au service de l'habitat) le projet de la cour Fontier a été pensé pour et tourné vers les personnes et les familles les plus fragiles socialement.

Les familles ont ainsi été accompagnées dans leur appropriation et personnalisation des blog 22lieux par les équipes du Pact (travaux de peinture et aménagement des jardins attenants clôturés de 50m² par habitation). Et ces familles, nous les rencontrons, lors de notre visite des lieux avec Pierre Dubois et Jacqueline Deschamps, Maire de quartier.

« C'est le paradis ici » me souffle même à l'oreille une jeune mère de famille qui nous accueille sur son pas de porte: incontestablement, c'est sans commune mesure avec les habitations souvent insalubres que ces familles occupaient auparavant.

Les travaux ont été réalisés dans le cadre de chantiers école Im'PACT comme me l'explique Anne Gobin, Directrice Générale du Pact-Métropole. 

Ces logements se situent à proximité des équipements publics du quartier : écoles, collège, crèche, centre social. Tout ça à deux pas de la maison natale de... Jean Lebas, rue de Denain.

Un bel exemple de rénovation urbaine à la roubaisienne! 

 img-1042

Partager cet article
Repost0
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 18:58

FH_agir-vite-et-bien.JPGC’est la ligne de force de sa campagne présidentielle : François Hollande est l’alternance, l’alternative, le changement par rapport à la politique désastreuse de Nicolas Sarkozy, et pour mettre en œuvre le changement, il veut clairement agir, vite et bien.

Voilà pourquoi le programme se veut réaliste, financé et adapté à la situation financière de la France et aux capacités budgétaires de l’Etat. Surtout, il permet de lancer un changement durable des politiques et s’appuie sur des méthodes rénovées de travail gouvernemental (c’est l’idée de la République exemplaire).

Ce changement, François Hollande le porte et il le fera. Quand ? Comment ? C’est ce que François a précisé ce matin et qu’il a détaillé ce soir dans son discours à Rennes.

Trois phases dans l’année qui vient :

du 6 mai au 29 juin 2012 (fin de session ordinaire du Parlement) : déjà, des décisions importantes seront prises pour le pouvoir d’achat et la vie quotidienne (allocation de rentrée scolaire, prix des carburants, épargne populaire) ou pour la justice sociale (une retraite à 60 ans, réduction de l’écart des rémunérations). Seront lancées des actions internationales fortes (retrait d’Afghanistan, compléter le traité européen en faveur de la croissance) ;

du 3 juillet au 2 août 2012 : la session extraordinaire du Parlement sera surtout consacrée aux textes financiers (abolition de la TVA sociale, nouvelle fiscalité des PME et des gros revenus) et bancaires ; au lancement de la conférence sur l’emploi et les salaires ; au réexamen de la rentrée scolaire de septembre ;

d’août 2012 à juin 2013. L’année sera consacrée aux réformes de structure : décentralisation, développement économique et social, priorité sur la jeunesse. Avec les lois de finances et de financement de la sécurité sociale pour 2013, seront adoptées des réformes importantes : 1 000 postes supplémentaires pour police-justice ; fin de la convergence tarifaire privé-public, ce qui améliorera la situation de l’hôpital public ; plan cancer ; encadrement des loyers.

On connaissait le programme : on connaît maintenant le calendrier !

Alors qu’à moins de trois semaines du 1er tour le Président sortant n’a toujours pas annoncé son programme, quel contraste : avec François Hollande, on sait où on va !

De mémoire d’élection présidentielle, je n’ai pas le souvenir qu’aucun des grands candidats ait jamais autant précisé l’action de la future majorité présidentielle.

Le changement, sérieux et crédible, c’est François Hollande !

Comme il l’a dit à Rennes : « Je suis le candidat qui doit permettre le changement. Mais j’ai besoin de la force nécessaire dès le premier tour. Votez la victoire ! ».

Pour lire la feuille de route des mesures par période, cliquez ici.

 

 

Partager cet article
Repost0