Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 10:57

Ambulance-CHW.jpgCet après-midi, après avoir assisté à l'assemblée générale de l'épicerie solidaire Horonia, je viens présider le conseil de surveillance du centre hospitalier de Wattrelos. En arrivant devant le lieu de la réunion, quelle n'est pas ma surprise d'apercevoir une ambulance, tous gyrophares allumés et portes grands ouvertes. Je m'inquiète de savoir qui a fait un malaise…

Heureusement, il n'en est rien !

La réalité est beaucoup plus sympathique. C'est juste que le directeur, Michel Thumerelle, et les agents concernés du centre hospitalier voulaient me montrer, ainsi qu'à mon adjointe à la santé Anne Duquesnois la toute neuve ambulance (elle n'est pas encore en service car, venant d'être livrée, elle doit encore recevoir l'agrément des autorités spécifiques avant de pouvoir être opérationnelle) qui a pu être achetée grâce à mon soutien financier, via la réserve parlementaire, en 2011.

En effet, fin 2010, j'avais reçu des représentants du personnel : le service ambulancier était menacé à l'hôpital car l'ambulance était trop vétuste, elle allait être réformée et il n'était pas dans les projets de la renouveler. C'est pourtant, à mes yeux, un service public de proximité essentiel qu'un hôpital comme Wattrelos dispose d'une ambulance (au moins !). Comment admettre qu'elle n'en ait plus ? Pour moi, cela me paraît impossible.

Voilà pourquoi, lors des vœux en janvier 2011, je l'ai dit au directeur de l'époque, Jean-Pierre Marquillie (cf. article du 14 janvier 2011), et lui ai remis un arrêté de subvention de réserve parlementaire de 10 000 euros (que je suis allé chercher auprès du ministère de la santé) pour acheter une ambulance neuve (elle coûte au total 41 000 euros). Ambulance-CHW_2.jpg

C'est chose faite (cf. photo) en ce début d'année 2012, et gageons que la subvention aura été un atout et un levier utile pour le maintien à Wattrelos de ce service public.

Chacun sait que je suis sensible à l'accès aux soins de ma population, et spécifiquement à ce qui renforce l'Hôpital. C'est ainsi qu'en 2008 déjà, je m'étais battu pour avoir une subvention de 25 000 euros qui aura permis à l'hôpital d'acheter une table de radiologie, et en 2012 grâce au crédit de 20 000 euros que j'ai remis à M. Thumerelle en janvier dernier, c'est un électro-cardiographe moderne qui renforcera l'équipement de notre hôpital.

 

 

Partager cet article
Repost0
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 08:39

blog-boulvard4.jpgSur le pont d'Avignon, on y danse, on y danse... Depuis ce midi, sur le boulevard André-Cambray, on y roule... La semaine dernière (cf. article du 11 mars), nous dévoilions la plaque dénommant le boulevard, mais aujourd'hui, c'est le grand jour, tant attendu : l'ouverture à la circulation.blog-boulvard1.jpg

Jusqu'à ces dernières heures, les équipes de LMCU se sont affairées pour tracer la signalisation au sol afin que tout soit prêt pour 11 h 30, heure de la coupure officielle du ruban en présence du premier vice-président de la communauté urbaine chargé de la voirie, mon collègue Bernard Debreu.

Le moment est important et suscite une triple satisfaction pour le maire que je suis.
D'abord, il s'agit de l'aboutissement d'un projet ancien et essentiel car structurant pour notre schéma communal de circulation. C'est même la première vraie pierre du remodelage de notre centre-ville, condition nécessaire pour pouvoir envisager la suite. Il désengorgera de nombreuses rues (Crétinier, Vieille Place) pas conçues pour accueillir la densité de trafic de passage actuelle. Il mettra en valeur des éléments patrimoniaux, tels que le conservatoire, dont le parvis a été entièrement refait (ainsi que le miteux parking attenant, face au Vendôme) et joliment végétalisé, et notre parc du Lion qu'on découvre mieux, en le longeant tout le long du boulevard, et dont tout le projet de réaménagement du centre-ville consiste à mieux le visualiser.blog-boulvard22.jpg

Satisfaction aussi d'avoir tenu une promesse, une de plus. Pourtant, techniquement, il a fallu insister sans relâche ces dix dernières années pour obtenir l'engagement ferme de LMCU d'inscrire cette route parmi les dossiers d'infrastructures prioritaires, gage de sa réalisation. J'ai fait le compte : ces dix dernières années, LMCU aura investi à – et pour – Wattrelos 92,4 millions d'euros : 27,2 pour la voirie de proximité, 22,8 pour l'assainissement et 42,3 pour les grands travaux (dont 27,3 millions d'euros pour le dénivelé du pont des Couteaux et 5,4 millions d'euros pour la voie du centre André-Cambray) qui améliorent la circulation et renforcent l'attractivité pour les habitants et les investisseurs !

Satisfaction enfin de découvrir un projet de grande qualité : ce nouveau boulevard n'est pas un boulevard au rabais ; il est digne de celui qui lui a donné son nom. Même s'il reste une histoire à reconquérir (l'usine Saint-Liévin qui accueillera demain logements et petites entreprises), l'avenir se dessine maintenant avec davantage de précision : le futur collège Neruda sera construit en périphérie de ce boulevard urbain. Je l'avoue : je suis très séduit par le rendu, le cheminement piétonnier, la piste cyclable, les plantations et les noues, ces fossés en V capables de retenir les pluies trop abondantes et donc de participer à la lutte contre les inondations.

En attendant la liaison Tourcoing-Beaulieu, dont les travaux ont commencé (LMCU y investira 8 nouveaux millions d'euros !) et qui coupera perpendiculairement ce boulevard André-Cambray, bonne route à tous ! Et soyez prudents.blog-boulvard3.jpg

 

 

Partager cet article
Repost0
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 15:49

logo anMardi paraissaient au Journal Officiel deux réponses ministérielles à mes questions écrites:

  • L'une, adressée au ministre de la défense et des anciens combattants, portait sur l'éligibilité à l'obtention de la croix du combattant volontaire (CCV) des engagés volontaires contractuels venant directement de la société civile et les réservistes opérationnels.

Cliquez ici pour lire la question et la réponse

  • L'autre, adressée à la ministre des solidarités et de la cohésion sociale, portait sur le projet de décret réformant les conditions d'attribution de l'allocation aux adultes handicapés (AAH).

Cliquez ici pour lire la question et la réponse

Partager cet article
Repost0
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 16:02

andré-cambray1

Si elle s’est appelée voie du centre, cela n’avait aucun contenu politique mais c’est tout simplement que cette voirie dessert directement le centre-ville de Wattrelos à partir de la frontière belge, en contournant le parc urbain, le long de la friche de l’ancienne filature Saint-Lièvin.

Depuis ce midi, c’est fait : cet axe structurant, majeur pour Wattrelos, une véritable porte d’entrée pour notre commune, portera le nom d’un de ses fils prestigieux, André Cambray.

C’est très solennellement qu’avec Ferdinand Claies, président de la Fraternelle des combattants, je dévoile la plaque nominative qui, en bordure de parc, rappellera à tous, pour aujourd’hui et pour la postérité, le nom d’André Cambray.

C’était un engagement que j’avais pris au moment de son décès, en janvier 2005, au nom de la municipalité, de veiller à ce qu’une voie, aussi proche que possible de son domicile (il a habité longtemps rue Jeanne d’Arc), porte son nom. C’est finalement un boulevard que nous dédions à « cet homme authentique, cet homme d’honneur » qui, né à Wattrelos en 1907, fut engagé en 1927, prisonnier de guerre en juin 1940, évadé en 1941, rejoignit la France Libre et conduisit, en liaison avec le BCRA du Général de Gaulle, actions de résistance et de soutien aux prisonniers de guerre. De retour après la libération à Wattrelos, il a succédé en 1976 à son père Hubert à la présidence de la Fraternelle des combattants et, sans relâche, sut manifester son attachement à la nation et se mobilisa pour les anciens combattants et sociétés patriotiques wattrelosiennes.

Figure de notre commune, respectée et considérée, « homme droit et intègre », « il fit l’histoire ; il est maintenant de notre histoire à tous ».

Pour lire mon discours, Bd André Cambraycliquez ici.

  andre-cambray2.jpg

 

Partager cet article
Repost0
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 10:56

logo anCe mardi paraissait au Journal Officiel la réponse ministérielle à ma question portant sur la reconnaissance de la formation initiale des orthophonistes.

Cliquez ici pour lire la question et la réponse

Partager cet article
Repost0
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 19:32

3-5-2012_3.jpg3-5-2012_2.jpg3-5-2012.jpg

L’église de Beaulieu est tombée, mais l’âme du cercle Saint-Marcel subsiste.

Les lointains prédécesseurs de la troupe des Trois Cinq qui, avant la seconde guerre mondiale, montaient sur les planches pour produire des pièces qui ravissaient le public, auraient incontestablement apprécié la nouvelle production de cette pétillante et sympathique équipe de joyeux drilles : par-delà les décennies, le témoin aura bel et bien été passé.

Cette année, c’est donc Vous mendierez tant, une comédie de Jean-Claude Martineau, qui tient l’affiche. Bienvenue à La marmite étoilée, haut lieu gastronomique… enfin, autrefois ! Car depuis que le restaurant a perdu une étoile, le père la cherche à côté de ses pompes. Le fils, Hubert, dirige le resto, mais n’est pas capable de réussir un beurre blanc ; son épouse, Marguerite (mais qui veut qu’on l’appelle Meggy, ce qui avec « bole », ou « rlande », immanquablement fait rire), est une véritable « coquette minute ». Et le ménage « fout ses enfants en l’air en même temps que les étoiles du resto »…

Ainsi, leur si gentille et prude fille à petites chaussettes blanches (cf. photo), Marie-Sophie (prononce Sôphie, avec inspiration !) se retrouve au poste de police car agitatrice du mouvement étudiant, et elle que ses parents destinent à Louis-Etienne, fils du notaire, s’amourache du petit commis de cuisine François, « fougueux, ardent, viril », et qui se sent « chaud comme une baraque à frites un soir de kermesse » : pas étonnant, vue la tenue trash de l’intéressée (alias Isabelle, dans un rôle de composition, une fois de plus…), d’autant plus qu’elle « fréquente la fille Morin, dont les minijupes ressemblent à des cols roulés » !

Quand au fils de la famille, Charles-Antoine, si vénéré par sa mère, il cache des revues porno dans ses cours de droit et… joue au poker avec Louis–Etienne, après avoir piqué la caisse du resto !

Une super ambiance familiale, je vous dis, surtout lorsque le frère d’Hubert, Lucien, pochard qui vit à la cloche (photo), débarque (comme tous les ans à la Sainte-Marguerite !) avec sa femme, pour se faire loger et nourrir à l’œil pour l’hiver. Sauf que le vrai chef cuistot, c’est Lucien, et pas Hubert. Et que les deux clodos ne sont pas les moins éveillés de la famille.

Notamment quand Lucien, docte (il écrit des bouquins, il est vrai !), proclame que « les idiots sont toujours sûrs d’eux, et les gens sensés pleins de doutes » ; et surtout, vers la fin de la pièce : « Un sourire, cela coûte moins cher que l’électricité, et cela donne autant de lumière »…

Et des sourires, ce soir, grâce aux 3/5, il y en aura eu, et même des rires, de franchement bon cœur !

Une vraie bonne comédie pour tous, et un vrai p’tit bonheur pour moi !

 

 

Partager cet article
Repost0
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 12:08

Lots-fete-sante-2012_6.JPGLots-fete-sante-2012_5.JPGLots-fete-sante-2012_4.JPG

Oui, les frites, c'est bon. Non, en manger tous les jours n'est (malheureusement !) pas une bonne idée.

Ce genre de message – et bien d'autres – destiné à faire prendre conscience à nos concitoyens que nous sommes tous responsables de notre santé, la Ville souhaite le transmettre aux familles et aux enfants tout au long de l'année.

Moment fort de notre politique municipale en la matière, la fête de la santé mise en place par le conseil communal de santé propose tous les deux ans une information aussi complète que possible aux élèves de nos écoles et à tous les Wattrelosiens qui ont la bonne idée de pousser la porte de la salle Salengro durant l'un des quatre jours que dure cette fête (cf. article du 8 février dernier).

Pour cette édition 2012, 7 ateliers, regroupant les bénévoles de 15 associations, avaient été installés autour du thème de l'équilibre sous toutes ses formes et de nombreuses animations étaient proposées.

Parmi celles-ci, une tombola permettant de gagner des lots remis lors d'une réception, précisément organisée ce soir à l'Hôtel de ville où je compte parmi les élus présents à mes côtés mon adjointe à la santé, le docteur Anne Duquesnois, très active dans sa délégation et dans l'organisation de cette fête.

Anne dresse d'ailleurs le bilan – flatteur – de la manifestation : environ 1 000 visiteurs (1 Wattrelosien sur 43 !), dont 23 classes des écoles publiques, privées et des collèges (environ 550 enfants) et 170 enfants des centres sociaux.

Plusieurs de ces enfants sont là ce soir et, dans une ambiance très détendue que j'adore, j'ai grand plaisir à leur remettre leurs lots (contre un bisou ! C'est la sympathique règle du jeu imposée par les parents-paparazzi...), ainsi qu'aux adultes qui repartiront chez eux avec un appareil électro-ménager, des repas aux Salons de l’Aveline, au Kabylia ou au Saint-Laurent (un grand merci à ces partenaires !), ainsi que des séances de réflexologie plantaire par Anne Marmagne, podoréflexologue installée à Wattrelos dont j'avais pu apprécier le talent lors de la fête de la santé (je recommande !).

Bref, de belles récompenses pour ces enfants et ces familles qui s'intéressent à leur santé. Puissent-ils en parler autour d'eux aussi souvent que possible !

  Lots-fete-sante-2012_3.JPGLots-fete-sante-2012_2.JPGLots-fete-sante-2012.JPG

 

Partager cet article
Repost0
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 09:35

Jobs-d-ete-2012_2.jpgPour la troisième année se tient salle Salengro l'opération Jobs d'été, organisée par la Mission locale Wattrelos-Leers et l'association Acti'Jeunes à destination des 16-25 ans qui souhaitent précisément trouver un boulot cet été... parfois même au-delà de l'été.

Je suis bien sûr présent, aux côtés du maire de Leers Jean-Claude Vanbelle, pour apprécier de visu cette belle initiative qui regroupe une vingtaine de stands (grande distribution, restauration rapide, entretien d'articles textiles et d'hygiène... et même services de la Ville de Wattrelos pour évoquer leur offre de postes saisonniers durant l'été, mais aussi pour transmettre des CV aux entreprises présentes sur notre territoire). Tout cela m'inspire trois réflexions.Jobs-d-ete-2012.jpg
D'abord, je me réjouis que nous puissions faire équipe, si j'ose dire, avec notre commune voisine de Leers en faveur de l'emploi et que le canal ne soit pas une frontière : Maison de l'emploi, OMEP, Plan d'insertion, Mission locale nous réunissent et c'est tant mieux car nos 894 demandeurs d'emploi de moins de 25 ans ont besoin de nos efforts communs. Ce chiffre me préoccupe, bien qu'il s'améliore (- 51 demandeurs en un an). Il y a donc lieu de ne pas se relâcher et de continuer à se mobiliser avec toute l'énergie nécessaire en faveur de l'emploi des jeunes.

C'est notamment la raison d'être de ce forum, et c'est ma seconde réflexion. Que l'on puisse trouver un job pour deux ou trois mois et ainsi financer ses études, comme ce fut mon cas en son temps, c'est essentiel. Et que cela se fasse en toute transparence, sur la qualité d'une première relation avec un recruteur ou d'un CV plutôt que par relation, c'est encore mieux. C'est un gage d'équité et c'est important. Jobs-d-ete-2012_3.jpg

Enfin, je découvre une manifestation qui va au-delà de son intitulé puisqu'on y trouve également des offres de séjours à l'étranger – nos amis belges de Tournai sont à ce titre très persuasifs ! Pouvoir travailler à Londres, par exemple, dans le cadre d'un de ces séjours, c'est incontestablement un bel apprentissage ; encore faut-il avoir la garantie de ne pas y être mal logé et de vivre dans de bonnes conditions. D'où l'intérêt de le faire en réseau, et une association présente au forum organise tout cela. Et puis, je le disais plus haut, certains recruteurs présents ne proposent pas que des jobs d'été : avec certains, c'est une offre pour, peut-être, un premier pas durable dans la vie active (la gendarmerie nationale, par exemple, qui tient un stand).

L'an dernier, 385 jeunes avaient poussé la porte de Salengro ; en fin de matinée, on en recensait déjà 200... Preuve, s'il en fallait une, de l'utilité de ce forum !

Tant mieux pour nos jeunes.

 

 

Partager cet article
Repost0
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 15:35

Journee-de-la-femme-2012.jpgC’est vrai, en guise de comparaison avec la chanson de Julien Clerc, cela rime moins bien que le superbe « Femmes, je vous aime »…

Mais l’idée est bien là, en cette Journée de la femme 2012.

Ce soir, comme chaque année je crois pour ce jour particulier, je suis à la MEP au parc urbain, accueilli par Idir, animateur de Convergences, pour participer aux manifestations d’un collectif d’associations de Wattrelos et de Roubaix.

Avant le concert, en soirée à la Boîte à Musiques du groupe Ginkgoa (musique soul), successivement à la MEP se seront tenues une conférence-débat conduite par l’association Nouveau Regard (présidée par ma copine Zohra Zarouri), où plusieurs de mes élues municipales sont intervenues ; puis une visite commentée d’une exposition de peintures de l'association Art et Nature, où (ma copine aussi) Sylviane Catteau dévoile les portraits de femmes que ses artistes ont pu réaliser, avec parfois peu d’ancienneté dans la peinture mais bien déjà bien du talent ; ensuite projection d’un film-reportage pour présenter l’action de solidarité exemplaire du collectif Femmes d’ici et d’ailleurs, conduit par Souad Otmane (également une copine) pour venir en aide à une jeune enfant très handicapée ; enfin, danses du Ballet Berbère, très rythmées et superbement chorégraphiées, sous la houlette de Sabine (qui, elle, n’est plus ma copine… depuis qu’elle est venue me chercher pour que je danse avec la troupe… mais bon, j’ai essayé de m’en sortir correctement !).

Et tout cela, avec la cause des femmes en toile de fond.

Un proverbe français, bien de chez nous comme l’on dit, dit : « Ce que femme veut, Dieu le veut »… Est-on bien certain que ce soit vrai en ce début de XXIe siècle, ici comme partout dans le monde ?

Que nenni ! Car si la déclaration des droits de l’Homme énonce que « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits », force est de constater que, dès les premières années de vie, tous sur terre n’ont pas les mêmes droits, notamment les femmes ! Il y en a tant d’asservies, d’exploitées, de soumises, sans avoir précisément les mêmes droits que les hommes.

Même dans la France que j’aime, celle de notre Constitution, celle d’une république indivisible, laïque, démocratique et sociale, des inégalités existent, salariales, sociétales, culturelles, sociales tout simplement. Et c’est inadmissible. Soyons francs, les idées de quota, de quotité, par nature me révulsent. Mais je crois en revanche que la route est longue pour que, même sur notre bonne terre, toutes les femmes en tous lieux et de toutes origines puissent avoir les mêmes chances de réussir, non seulement que les hommes, mais y compris – les en empêcher est aussi insupportable – entre elles.

Voilà pourquoi je considère comme important, et même essentiel, que des manifestations comme celles de ce soir se tiennent, pour qu’au moins un jour l’an, chacun s’arrête, prenne le temps de regarder autour de lui, de réfléchir et de faire le constat, fut-il douloureux, que la cause de l’émancipation de la femme, de l’égalité des droits des femmes est encore une idée moderne qui nécessite énergie et mobilisation.

C’est à ce prix qu’enfin, un jour peut-être, comme le souhaitait Honoré de Balzac, « le bonheur sera la poésie des femmes ».

 

 

Partager cet article
Repost0
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 16:41

Formulaire-parrainage.jpgPrésident des élus socialistes et républicains du Nord, j’y suis très sensible, et lors du dernier conseil fédéral de la fédération du Nord du parti socialiste, je l’ai rappelé avec force : les élus socialistes doivent se mobiliser pour parrainer notre candidat.

La période de parrainage officiel d’un candidat à l’élection présidentielle a maintenant commencé. Les élus habilités à présenter un candidat peuvent transmettre leur formulaire au conseil constitutionnel avant le vendredi 16 mars à 18 heures. C’est donc à partir du samedi 17 mars que les Français sauront quels seront effectivement les candidats à l’élection présidentielle des 22 avril et 6 mai prochains.

Pour ma part, évidemment, c’est François Hollande !

Je peux le soutenir en tant que maire et en tant que député. Comme depuis 5 ans nous siégions ensemble à la commission des finances de l’Assemblée, c’est en tant que député que je lui accorde ma signature de parrainage. Hasard du calendrier, j’ai rempli mon formulaire ce matin (cliquer sur l'image pour agrandir), pendant la réunion de la commission des finances, à côté de mon ami Michel Sapin, coordinateur du projet (et proche parmi les proches) de François Hollande !

Et voilà, c’est parti !

Bien sûr, il n’y a pas de doutes sur le nombre de parrainages dont disposera François, mais plus il y en aura de déposés, plus cela attestera la dynamique que porte François Hollande, dynamique qui doit le conduire jusqu’à la victoire le 6 mai 2012 !

 

 

Partager cet article
Repost0