Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

21 décembre 2016 3 21 /12 /décembre /2016 11:53

Thomas JEFFERSON affirmait que si l’on est prêt à sacrifier un peu de liberté pour se sentir en sécurité, on ne mérite ni l’une ni l’autre. Cependant, lorsque cette sécurité devient, en temps particuliers de crise, un garant et une condition de la liberté, cette affirmation prend inévitablement une autre dimension. Depuis 2001 sur la scène internationale, et 2015 plus particulièrement en France, les représentants des forces de l’ordre sont contraints d’intervenir sur le territoire national afin de faire face à une menace nouvelle, cruelle et qui ne leur laisse aucun répit. Ces événements, qui ne cessent de se multiplier, conduisent indéniablement à l’adoption de mesures adaptées indispensables à l’assurance de sécurité pour tous.

 

Le nouveau projet de loi relatif à la sécurité intérieure proposé par les deux Ministres Bruno LE ROUX et Jean-Jacques URVOAS, établit de nouvelles règles équilibrées. Avec le développement des nouvelles technologies, des moyens de communications et des modes de circulation, tout s’accélère, et le temps du passage à l’acte délictuel ou criminel n’en devient que plus court. Ce texte, qui sera soumis dès janvier au Parlement, renforce la prévention et adapte la répression.

 

D’abord sur le plan international, le Gouvernement est soucieux d’amplifier la coopération au sein de l’Union Européenne. Aussi, les signalements en cas de suspicion légitime sont élargis à des cas nouveaux et leurs communications devraient être facilitées. Si les frontières territoriales n’en sont pas pour ceux qui souhaitent attenter à la vie, la coopération est donc un outil sécuritaire de prévention indispensable.

 

Ensuite, du fait des revendications qui se sont élevées dans le cadre de manifestations policières, le Gouvernement démontre à travers ce projet son soutien et sa reconnaissance envers les agents de terrain. Ainsi, plusieurs mesures sont prévues en ce sens :

  • un nouveau chapitre est intégré dans le Code de la sécurité intérieure en matière d’usage des armes. Le texte précise les cas dans lesquels cette utilisation est autorisée au profit de certains agents, en état de légitime défense, sous réserve « d’absolue nécessité et de manière strictement proportionnée » ; dès lors en cas de risque pour la vie (la leur ou celle d’autrui), la réalisation d’une sommation n’est pas exigée. D’ailleurs, une extension de la mesure aux agents de sécurité privée est envisagée par le texte, sur autorisation spécifique, pour des situations particulières et de façon exceptionnelle ;

· la prévision de la préservation de l’identité de certains agents publics est organisée. Le projet de loi prévoit la mise en place d’un dispositif engageant l’usage d’un numéro d’immatriculation administrative à titre d’identification, qui permettrait d’assurer l’anonymat des agents intervenant sur une affaire, sans pour autant priver l’administration d’un traçage des procédures ;

  • l’infraction d’outrage commis contre une personne dépositaire de l’autorité publique voit sa peine aggravée (doublée !), afin d’être alignée sur l’incrimination de l’outrage à magistrat.

 

Enfin, certaines mesures administratives sont aménagées. Ainsi, l’usage de véhicules de transport à des fins meurtrières impose l’adoption de mesures dérogatoires. En effet, le texte vise à autoriser un employeur à licencier un employé, après avis confirmé de l’autorité administrative quant à l’incompatibilité du comportement de l’employé et son maintien en poste. Par ailleurs, la prévention étant accentuée, une nouvelle phase d’expérimentation du « service militaire volontaire » est ouverte ; un plan d’action contre la radicalisation en prison est accentué.

 

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 10:47
A Matignon, avec Bernard Cazeneuve !

Le nouveau Premier Ministre, Bernard Cazeneuve a tenu, comme c’est la tradition en fin d’année, à recevoir sa majorité à l’Hôtel Matignon. J’y étais, naturellement. Le Premier Ministre a fait une courte allocution.

 

D’abord pour remercier les parlementaires pour le soutien apporté à l’Assemblée Nationale et au Sénat pour le discours de politique générale : « J’ai vu ce soutien, j’ai vu cette amitié ».

 

Il a rappelé que, comme Ministre de l’Intérieur, il a « affronté beaucoup d’épreuves douloureuses », mais, après l’attentat de Berlin, « nous nous retrouvons dans un contexte particulier de gravité ». Face aux terroristes, il faut deux mots : la fermeté, une « fermeté absolue, dans le respect des principes de la République » ; la dignité, « dans les comportements, à la hauteur des enjeux ». « Ce qui s’est passé en Allemagne aura des conséquences aussi graves qu’en France » ; nous devons donner une « image de maîtrise, de sang-froid ».

 

Et de conclure, avec responsabilité, que « ce n’est pas seulement la République et l’Europe qui peuvent se trouver ébranlées, mais la conception même de notre société, de notre modèle social ».

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 15:36

Instauré par le Président de la République le soir des attentats du 13 novembre 2015, l’état d’urgence sur l’ensemble du territoire national a été prorogé jusqu’en juillet 2017, suite au vote intervenu hier soir à l’Assemblée Nationale.

 

Cette prorogation, la 5ème depuis novembre 2015, répond à une double exigence :

 

- D’abord,  faire face à une menace terroriste persistante d’intensité élevée et donc protéger les Français. Le nombre  de Français présents sur les théâtres d’opérations de groupements terroristes, les opérations militaires en cours dans lesquelles la France est engagée, la désignation par Daesch de notre pays comme une cible prioritaire, autant de facteurs qui justifient le maintien des dispositions de l’état d’urgence.

 

Hier après-midi, à l’Assemblée Nationale, Bernard Cazeneuve, lors de sa déclaration de politique générale, a indiqué que, depuis le début de l’année 2016, 420 personnes liées à l’islamisme radical ont été arrêtées et 17 projets d’attentats ont été déjoués sur notre sol. Depuis la dernière prorogation en juillet dernier, ce sont près de 600 perquisitions administratives qui ont été réalisées.

 

- Ensuite, la période électorale qui s’ouvre accroît encore le risque de passage à l’acte. Les élections nationales du premier semestre 2017 -présidentielle d’abord, législatives ensuite- vont entraîner des rassemblements et réunions publiques en nombre sans oublier la tenue de bureaux de vote dans tout le pays. Une démocratie comme la nôtre se doit de protéger ses citoyens et leur permettre de participer sereinement à ces rendez-vous électoraux majeurs.

 

Les mesures de l’état d’urgence comme l’ensemble de l’arsenal antiterroriste mis en œuvre par la majorité présidentielle depuis 2 ans favorisent l’action de la Police judiciaire et de la Justice. Elles sont bien sûr assorties d’un contrôle juridictionnel rigoureux destinés à protéger les droits des citoyens. C’est l’honneur de notre République de savoir se défendre avec les armes de l’Etat de droit. 

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 10:26

A 48 heures de la fin du dépôt des parrainages, Manuel Valls a voulu ce mardi 13 décembre réunir les élus qui parrainent sa candidature.

 

« La campagne des primaires doit être placée sous le signe de la gravité et de la responsabilité », dit-il en présence du Président de l’Assemblée, du Ministre de la Défense et de nombreux ministres, dont Patrick Kanner. « La France a une parole à faire entendre ; l’élection présidentielle doit d’abord traiter cela : quelle place de la France, comment assurer notre indépendance ? La seule question qui vaille c’est quel est le futur Président de la République, quel sera celui sur qui pèseront des responsabilités majeures ? ». Si Manuel Valls s’engage dans cette campagne, c’est parce qu’il pense avoir « l’expérience, la force, la solidité pour incarner la France ».

 

Il se dit lucide sur le niveau de l’extrême-droite qui se nourrit des peurs, mais aussi de l’espace que la Droite est en train de lui ouvrir. « L’enjeu est considérable », la droite française par son projet veut revenir sur des acquis fondamentaux. F. Fillon a gagné sur un programme de rupture, il va en être prisonnier. Pour la première fois, la droite va à une élection avec un programme de rupture, dur pour les classes populaires et moyennes.

 

Face à cela, comment imaginer que la gauche soit absente, de manière consciente du 2ème tour ? Manuel Valls réaffirme que « rien n’est écrit. Moi, j’aime ce pays. Je veux incarner une République ferme, qui fait face aux défis du monde, mais en même temps solidaire, bienveillante, qui lutte pour l’égalité des chances ». Les Français choisiront un projet, « ils ont une demande de protection et de solidarité ».

 

Double symbole de parrainage, M. Valls installe ses locaux de campagne Avenue de France, aux pieds de la bibliothèque F. Mitterrand. « Déterminé et enthousiaste », conclut le candidat, « pour gagner », « je veux parler de la France tout au long de cette campagne ».

 

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 12:05
Tempsdanse... de Noël !

C’est une nouvelle troupe composée surtout de jeunes danseuses, qui vient de se créer et de monter son spectacle de Noël, qui se produit cet après-midi sur la scène du Centre Socio-Educatif.

 

Racontons donc l’intrigue. Soucieux de ne pas être prêt à temps pour la distribution des cadeaux, le père Noël mandate la mère Noël, la fée Clochette et le lutin pour préparer tout cela. Des menottes, un pistolet, un beau jouet… et tant d’autres !

 

Tempsdanse... de Noël !
Tempsdanse... de Noël !
Tempsdanse... de Noël !
Tempsdanse... de Noël !

Et voilà que toute une équipe de lutins, un peu joueurs mais surtout joyeuses et danseuses se mobilisent. Dans leur quête du meilleur jouet, on croisera Catwoman, le Chaperon rouge, Mario et sa petite voiture, Chica Vampiro, Shrek et la princesse, Yasmine (et son « rêve bleu » !), Spiderman, la Reine des neiges (« libérée, délivrée ») et sa sœur, et un Minion bien sympathique.

Tempsdanse... de Noël !
Tempsdanse... de Noël !
Tempsdanse... de Noël !

Sauf que surgit une bande de pirates qui partent à la chasse aux trésors, mais aussi une vilaine sorcière qui enferme la princesse, sans oublier l’affreux Dark Vador, et un magicien plein de pouvoirs magiques ( !) qui transforme des rois de pique en dame de cœur !

Tempsdanse... de Noël !

Vous n’avez pas tout compris ? Tant mieux, allez voir le spectacle, vous comprendrez mieux et… vous passerez un très bon moment.

 

C’est en effet un spectacle superbe, avec des couleurs, des costumes, des musiques entraînantes, sur des chorégraphies très travaillées. Bravo à cette déjà belle nouvelle asso très prometteuse présidée par Emilie Dewulf, et merci pour le bonheur donné cet après-midi aux enfants dans la salle… et aux plus grands. Les uns et les autres ont apprécié de surcroît la visite du Père Noël… C’est très Tempsdanse !

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 09:17
Hommage aux retraités municipaux !

Cette cérémonie-là, je l’ai créée au début de mon premier mandat pour mettre à l’honneur les retraités municipaux qui ont quitté « l’activité » en cours d’année. Après tant d’années de travail et de services rendus à la population wattrelosienne, quels qu’aient été la fonction, le grade ou le service d’appartenance, avec les élus et la direction générale nous pensons qu’on ne peut pas laisser partir un agent, comme ça, un soir, sans lui dédier une manifestation.

 

Celle de ce soir, je l’ai malheureusement commencé par un moment de tristesse, et de souvenir, car l’une des retraitées du jour, Irène Jovenaux-Pawlicki a été enterrée ce jour même, après avoir perdu son mari il y a 2 semaines à peine ! « Cruel destin, dramatique circonstance », qui justifie que d’entrée nous respections une minute de silence.

 

Recevoir ces agents est pour moi, « un honneur et un plaisir ». Je n’ignore pas non plus l’émotion, certaine, de nombre des agents présents ce soir, et que je connais tous. Je salue ainsi leur parcours, à eux qui ont contribué à transformer notre ville, qui ont participé à ses mutations et chantiers, et fréquenté et servi des habitants sur plusieurs générations.

 

Evidemment, j’ai pu, çà et là, évoquer quelques parcours personnels, tels les chantiers de Jacques (Lepoutre), les manifestations festives de Jean-Marc (Ghesquière), ou les 51 ans de carrière et de dévouement de Christian (Flipot), sans oublier le pointillisme et les mails de Martine (Debruille), ou Jacqueline (Mouton) qui a rencontré l’amour à l’aube de sa retraite.

 

Ces femmes, ces hommes ont « incarné le service public » : pour beaucoup de nos concitoyens, « la mairie » c’est eux, leur visage, leur écoute, leur sourire.

 

De leur vie professionnelle, je les invite à ne retenir « que le meilleur », et pour leur vie personnelle à partir de maintenant, je leur souhaite « bon courage », car on le sait, un retraité c’est souvent débordé !

 

Pour lire mon discours, cliquer ci-dessous :

Hommage aux retraités municipaux !
Hommage aux retraités municipaux !
Hommage aux retraités municipaux !
Hommage aux retraités municipaux !
Hommage aux retraités municipaux !
Hommage aux retraités municipaux !
Hommage aux retraités municipaux !
Hommage aux retraités municipaux !
Hommage aux retraités municipaux !
Partager cet article
Repost0
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 06:53
Un Coup de Pouce pour un coup de main !

Pour la dixième année déjà, la Ville s’associe avec l’association Coup de Pouce (ex-Apfée) pour reconduire les fameux clubs de lecture et d’écriture dans nos écoles à destination des enfants repérés comme « fragiles » vis-à-vis de ces apprentissages fondamentaux.

 

En un mot, Coup de Pouce, c’est un… coup de main pour ne pas décrocher sur le plan scolaire dès le plus jeune âge ! Parce que la lecture, c’est la clé de tout le reste !

 

Ce soir, comme tous les ans, je reçois à l’Hôtel de ville, en compagnie de mes collègues adjoints, Jean-Pierre Mollière l’inspecteur de l’Education Nationale, Sébastien Vancappel l’ingénieur Coup de Pouce, Benkaddour Khnagui délégué du Préfet à l’égalité des chances, les enfants (et leurs parents !) venus signer leur carte de membres de ces clubs.

Un Coup de Pouce pour un coup de main !

Ils sont au nombre de 61 et se répartiront dans les 10 écoles publiques de la Ville, ainsi qu’à l’école privée Lacordaire, soit 12 clubs au total (2 clubs pour l’école Jean-Macé). Le principe est simple : après la classe, les enfants restent à l’école où un goûter est organisé, puis vient le temps du travail spécifique, des jeux, et la séance se termine par la lecture d’une « belle histoire », celle où les enfants sont comparés à des fleurs, que le « coup de pouce » veut aider à s’épanouir !

 

Mais, comme je l’explique aux parents présents dans la salle, il ne faut pas considérer que la journée de lecture se termine de cette façon : elle doit se prolonger à la maison, et l’engagement des parents est important, on a besoin qu’ils prennent quelques minutes pour s’intéresser au travail de leur enfant, lui faire également la lecture… Ils ont un vrai rôle à jouer, important, au même titre que les enseignants et les animateurs impliqués. Et cela vaut le coup (de pouce) : le taux de réussite des enfants « clubistes » est de 100 % à la fin de l’année scolaire !

 

Ce dispositif coûte, au total, 65 000 euros investis au bénéfice des enfants wattrelosiens, principalement par l’Etat et la CAF, la Ville participant à hauteur de 10 000 euros.

 

En piste donc pour une nouvelle année « Coup de Pouce » ; comme je le dis en conclusion aux enfants, c’est tous ensemble que nous réussirons !

Pour la dixième année déjà, la Ville s’associe avec l’association Coup de Pouce (ex-Apfée) pour reconduire les fameux clubs de lecture et d’écriture dans nos écoles à destination des enfants repérés comme « fragiles » vis-à-vis de ces apprentissages fondamentaux.

 

En un mot, Coup de Pouce, c’est un… coup de main pour ne pas décrocher sur le plan scolaire dès le plus jeune âge ! Parce que la lecture, c’est la clé de tout le reste !

 

Ce soir, comme tous les ans, je reçois à l’Hôtel de ville, en compagnie de mes collègues adjoints, Jean-Pierre Mollière l’inspecteur de l’Education Nationale, Sébastien Vancappel l’ingénieur Coup de Pouce, Benkaddour Khnagui  délégué du Préfet à l’égalité des chances, les enfants (et leurs parents !) venus signer leur carte de membres de ces clubs.


Ils sont au nombre de 61 et se répartiront dans les 10 écoles publiques de la Ville, ainsi qu’à l’école privée Lacordaire, soit 12 clubs au total (2 clubs pour l’école Jean-Macé). Le principe est simple : après la classe, les enfants restent à l’école où un goûter est organisé, puis vient le temps du travail spécifique, des jeux, et la séance se termine par la lecture d’une « belle histoire », celle où les enfants sont comparés à des fleurs, que le « coup de pouce » veut aider à s’épanouir !

 

Mais, comme je l’explique aux parents présents dans la salle, il ne faut pas considérer que la journée de lecture se termine de cette façon : elle doit se prolonger à la maison, et l’engagement des parents est important, on a besoin qu’ils prennent quelques minutes pour s’intéresser au travail de leur enfant, lui faire également la lecture… Ils ont un vrai rôle à jouer, important, au même titre que les enseignants et les animateurs impliqués. Et cela vaut le coup (de pouce) : le taux de réussite des enfants « clubistes » est de 100 % à la fin de l’année scolaire !

 

Ce dispositif coûte, au total, 65 000 euros investis au bénéfice des enfants wattrelosiens, principalement par l’Etat et la CAF, la Ville participant à hauteur de 10 000 euros.

 

En piste donc pour une nouvelle année « Coup de Pouce » ; comme je le dis en conclusion aux enfants, c’est tous ensemble que nous réussirons !

Un Coup de Pouce pour un coup de main !
Un Coup de Pouce pour un coup de main !
Un Coup de Pouce pour un coup de main !
Un Coup de Pouce pour un coup de main !
Un Coup de Pouce pour un coup de main !
Partager cet article
Repost0
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 06:51
Le guichet unique pour les écoles : nous le voulions, c'est fait !

C’était l’un des engagements électoraux du mandat. J’avais missionné mes équipes de la Direction des Ecoles et des Activités Périscolaires pour que ce dossier puisse aboutir au plus vite, et elles n’ont pas perdu de temps ! Depuis le début du mois de novembre, le principe du « guichet unique » est actif pour tous les services liés aux enfants dans nos écoles au 3ème étage de la mairie ; ce matin, je l’inaugure !

 

C’est avec une réelle satisfaction que je coupe symboliquement le ruban rouge à l’entrée du couloir, entouré de mes adjoints Georges Prpic (éducation) et Sylvie Zaïdi  (périscolaire) et de tous les agents qui ont participé au projet d’une façon ou d’une autre. Car il en aura demandé, de l’énergie, ce projet : décloisonner, rompre avec les habitudes, devenir polyvalent, ce n’est pas toujours facile quand on connaît parfaitement, et depuis longtemps, son métier. Mais les dix agents impliqués ont joué le jeu, et fait preuve d’un bel esprit de coopération dans un souci de modernisation de notre service public, avec l’aide des collègues du service informatique et des services techniques de la mairie.

 

C’est quoi ce guichet unique ? L’idée est simple : que vous veniez pour inscrire votre enfant à l’école, à la cantine, aux activités périscolaires, vous n’avez pas à devoir aller à plusieurs guichets, ni à fournir plusieurs fois des documents : 1 seul guichet pour s’occuper de vous, et tout faire !

 

Concrètement, il faut se présenter à l’accueil, à l’entrée du couloir. En fonction de la demande, on vous donne les documents à remplir, on vous indique ce qu’il faut fournir, et à l’un des guichets aménagés votre demande sera traitée. Chaque enfant possède un seul dossier informatique dans lequel sont reprises toutes ses inscriptions !

 

Il y a même un guichet express au fond du couloir (où se trouve la régie) quand il s’agit simplement de régler une facture ! Il est même possible d’ouvrir jusqu’à 8 guichets en période de forte affluence.

 

On l’a compris : désormais, finis les temps d’attentes aux différents guichets, plus besoin de devoir produire plusieurs fois les mêmes documents administratifs ; la confidentialité de l’entretien, entre deux panneaux de plexiglass, devient de plus bien meilleure…

 

Après plus d’un mois de mise en service, les agents m’expliquent que le système fonctionne bien et que les usagers sont satisfaits. Tant mieux. C’est aussi ce qu’a l’air de penser cette dame, venue en pleine inauguration pour une inscription aux centres aérés : j’ai pu m’assurer, en l’accompagnant, de la qualité du service rendu.

Le guichet unique pour les écoles : nous le voulions, c'est fait !
Le guichet unique pour les écoles : nous le voulions, c'est fait !

Voilà un beau projet réalisé, et surtout, un projet utile à nos concitoyens ! Et une promesse de plus de tenue… L’administration communale poursuit sa modernisation. Bravo à mes équipes !

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 14:32

Ce matin, tôt, je suis l'invité de la tranche d'infos de France Bleu Nord pour parler de l'annonce de la candidature de Manuel Valls à la primaire :

 

Je suis également interviewé par Wéo un peu plus tard dans la matinée :

 

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 09:13
Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !

Traditionnel à cette période de l’année, le banquet du Nouvel Age aura réuni 1 100 convives, dont 810 à la salle Salengro, le même repas étant servi dans les Résidences de la Ville. C’est un moment de fête bien sûr, mais aussi un moment de solidarité puisque la participation des aînés au prix de leur repas sert à financer les achats de jouets pour les 308 enfants des familles que soutient l’aide sociale du CCAS.

Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !
Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !

La bonne humeur d’évidence partagée, et la piste de danse toujours remplie sont agréables à constater, ce que je ne manque pas de faire lors de mon intervention. Je limite mon propos à 4 réalités qu’il faut savoir voir en cette fin 2016.

Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !

On peut se satisfaire :

 

1) que dans la France d’aujourd’hui les régimes de retraite par répartition aient été garantis et que le niveau global des retraites ait été préservé ! En 2012, la branche vieillesse était déficitaire de 6 Mds €, en 2017 elle est en excédent de 1,1 Md € ! Dans d’autres pays d’Europe, les retraites ont baissé de 20 à 25 % : pas en France !

 

2) qu’en France, ces 5 dernières années, il n’y a pas eu d’exclusion des soins, de déremboursements de médicaments, pas de franchises supplémentaires ! Et le déficit de la Sécu, qui était de 17,4 Mds € en 2012, est de 400 millions en 2017 (soit un quasi équilibre, à 0,1 % des recettes) ! Et sur l’accès aux soins, et aux remboursements, il faut être vigilant pour l’avenir. Il ne peut pas y avoir des remboursements pour les riches, et des maladies non soignées pour les petites gens !

 

3) en 2017, pour les retraités et les aînés, il y aura des droits nouveaux : le tiers payant généralisé ; une meilleure prise en charge des aides à domicile pour 740 000 bénéficiaires (en application de la loi sur le vieillissement) ; la création du « congé proche aidant » ; la baisse de la taxe sur les salaires des associations médico-sociales ; et surtout l’instauration du crédit d’impôt pour les aides et accompagnants à domicile.

 

4) qu’à Wattrelos aussi en 2016, il y a eu des avancées. Développement de l’intergénérationnel, 1er Salon Seniors, amélioration de l’accueil à l’Hôtel de Ville, et surtout : la réhabilitation des 30 logements de la Résidence Vandermeersch ; l’ouverture du nouveau pavillon Saphir de la Maison de Retraite. Bientôt nous poserons la 1ère pierre d’une Résidence-service pour seniors face au Parc urbain : la ville n’en avait pas, elle en aura une en 2019 !

 

Notre Nouvel Age peut ainsi avoir des raisons de penser « qu’au-dessus des nuages, le ciel est toujours bleu » ! Et les convives présents auront passé un bel après-midi, je pense.

 

Comme chaque année, je n’ai pas manqué d’offrir une boîte de chocolats aux doyens du repas, Raymond Pluquet (95 ans), et Simone Delplanque (96 ans) !

Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !
Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !
Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !
Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !

Mieux, à la résidence du Touquet, la doyenne de Wattrelos avait tenu à être à « la Guinguette », à la salle à manger pour ce repas de Noël… et Estève a 103 ans ! Que vive le Nouvel Age de Wattrelos !

Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !
Partager cet article
Repost0