Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 09:54
Curieuses ces « évaluations » du journal Challenges. Quand on les regarde, on se dit que si cela tombe dans des mains mal intentionnées, on pourrait leur faire dire n’importe quoi !
Eh bien, c’est arrivé ! Voilà que mon challenger de droite – en fait, l’un des deux – ayant lu (rapidement sans doute) la revue, en tire une conclusion apocalyptique : dans le classement des villes pour leur gestion, Wattrelos serait 843è sur… 843 ! Rien que cela ! Comme il y va !
La vérité est toute autre.
 
Dans le tableau, Wattrelos n’est dernière que… dans le groupe des villes du Nord (soit déjà un panel limité à 54 villes), et que parce que… le classement se fait par ordre alphabétique (Anzin est première en vertu du même ordre alphabétique) !
 
D’autre part, si Wattrelos obtient l’appréciation « doit mieux faire », elle est de fait ainsi affublée de la même appréciation que Marseille, Reims, Mulhouse, Strasbourg, Saint-Etienne, Rouen, Le Havre ou Perpignan (toutes UMP), que Grenoble, Dijon ou Nantes (toutes PS, villes par ailleurs toutes connues pour leur dynamisme et leur qualité de vie) ou, localement, que… Wasquehal (dont le maire est, me semble-t-il, un soutien de mon opposant en question : je n’ose croire qu’il lui reprochera sa gestion !).
 
Voilà pour la forme.
 
Sur le fond, c’est vrai que sont « curieuses » ces évaluations d’un organe de presse que je n’ai jamais rencontré, à qui nous n’avons transmis aucun document et qui travaille « à distance ». D’autant que, si j’ai bien compris, il s’exprime sur le compte administratif 2006, un exercice particulièrement serré pour la ville de Wattrelos, et depuis, il y eu 2007 ; or, une très récente étude de notre banquier principal souligne au contraire la maîtrise des équilibres financiers communaux, la réactivité de la Municipalité à l’évolution des recettes et le redressement de notre épargne et de notre capacité d’autofinancement.
 
Cela dit, il y a une vérité que chacun doit connaître (même quand on est un candidat récemment arrivé sur la ville, et très récemment intéressé par la gestion municipale) : c’est que Wattrelos a été une ville industrielle, très dépendante pour ses finances de grandes entreprises industrielles qui ont depuis fermé leurs portes, et que cela pèse encore dramatiquement sur ses recettes. Et Wattrelos, c’est vrai – même le Président du Comité des Finances Locales le reconnaît – fait partie des 20 villes de France les plus touchées par la nouvelle politique financière de l’Etat à l’égard des communes, politique mise en œuvre depuis 2002, et aggravée par les décisions de ces deux dernières années.
 
Cette « nouvelle politique financière » (de l’Etat UMP que soutient notre « récent opposant » candidat à diriger Wattrelos !) coûte 3 millions d’euros par an au Budget municipal. Pourquoi ? Pour trois raisons :
 
  • - une forte diminution de la DCTP (dotation de compensation de la taxe professionnelle) : - 1 million d’euros depuis 2002 ! C’est cette dotation de l’Etat qui compensait ce que ramenaient hier les impôts des entreprises (ce que je viens d’indiquer plus haut). Le Gouvernement a décidé de faire disparaître rapidement cette dotation : une catastrophe pour toutes les villes ayant eu de grosses industries, comme Wattrelos.
 
  • - une Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) – principale ressource de la Ville – qui augmente 1 à 1,5 point moins vite que l’inflation, d’où un retard de : - 1 million d’euros !
 
  • - une majoration des charges patronales sociales payées par la commune pour son personnel : + 1 million de dépenses supplémentaires pour le budget municipal.
 
A cela s’ajoute l’injuste, très injuste réforme, il y a 3 ans, de la Dotation de Solidarité Urbaine : les critères de répartition choisis par le Gouvernement datent de 1996… mais la réalité sociale, elle, a changé depuis ! Alors la réalité, c’est que pour Wattrelos cette dotation n’augmente que de 100 000 euros par an pendant 5 ans (alors qu’elle augmentera de 4 millions d’euros par an pour notre voisine, Roubaix : pas étonnant que dans le classement de Challenges, Roubaix ait l’appréciation « assez bien »).
 
Toutes ces décisions financières vont dans le même sens : elles ne nous favorisent pas. Mais elles ne dépendent pas du gestionnaire municipal que je suis.
 
Au contraire, ce gestionnaire doit faire au mieux, gérer dans ce contexte qui n’est pas facile, maintenir ses services publics, investir pour l’avenir de Wattrelos et la qualité de vie des habitants. Et pour cela, il doit veiller à ses dépenses et chercher à améliorer ses recettes.
 
Voilà pourquoi nous nous battons chaque jour pour « faire au mieux » – que Challenges et notre récent opposant n’en doutent pas ! C’est-à-dire faire en sorte que chaque habitant de Wattrelos connaisse un « mieux vivre » malgré cette politique financière désastreuse de l’Etat à notre égard.
 
 
Partager cet article
Repost0
21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 18:44
C’est cet après-midi qu’a eu lieu l’audition en Commission départementale d’équipement commercial (CDEC) pour la relocalisation et l’agrandissement du Leclerc de Beaulieu.
Le supermarché est en effet implanté de façon provisoire à l’entrée du quartier (côté rue Leruste) et doit déménager dans le cadre de la rénovation de Beaulieu, le but étant de créer un nouveau pôle de commerces et de services cohérent et regroupés en centre de quartier, comme prévu dans le projet initial choisi par les habitants et les partenaires de ce gigantesque dossier ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine) de 154 millions d’euros tout compris.
J’ai moi-même présenté ce dossier devant le Préfet et cet « oral » s’est bien passé : 5 avis favorables sur 5 !
Le supermarché va donc pouvoir se déployer : en surface, il passera de 617 m2 à 884 m2 et sera donc plus grand, plus accueillant pour la population de Beaulieu. J’en suis heureux.
Ce supermarché, j’y tenais ; voilà une belle étape franchie !
Leclerc continue donc l’aventure dans ce quartier (où il était très attendu avant que n’ouvrent ses portes en 2004) au service des habitants de Beaulieu.
 
Partager cet article
Repost0
21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 17:17

localnet.jpgLe local de campagne de Wattrelos Avenir est désormais ouvert tous les après-midi (sauf le dimanche) au 18 Grand'Place (ancien restaurant Le Piradou).
Ce matin
, il s'est embelli d'une superbe banderole rouge avec notre slogan : "Un maire, une équipe pour Wattrelos".
Ce local est ouvert à tous ; n'hésitez pas à y passer !

Partager cet article
Repost0
20 février 2008 3 20 /02 /février /2008 14:30
Je viens de mettre la dernière main à l’écriture du programme que proposera la liste Wattrelos Avenir. Son titre : « Un maire, une équipe pour Wattrelos ».
 
J’ai en effet demandé à chacun de mes colistiers de participer à la rédaction de ce programme en émettant toutes les propositions qu’il souhaite voir mises en œuvre pour sa ville, mais aussi pour son quartier car la composition de la liste Wattrelos Avenir présente la particularité de regrouper des femmes et des hommes issus de tous les quartiers de Wattrelos (j’avais déjà tenu à ce que ce soit le cas en 2001).
 
Je présenterai ce programme à la presse la semaine prochaine (il est actuellement en impression). Il se veut, bien sûr, aussi complet que possible, réaliste, et pour reprendre le mot d’ordre que nous nous sommes fixés : sérieux.
 
Les propositions y sont nombreuses et se déclinent en 7 grands thèmes, avec ce souci transversal de développer 3 priorités fortes : la poursuite de l’effort d’équipement, la proximité (propreté, sécurité, cadre de vie, habitat), et l’action au plus près dans les quartiers (démocratie participative).
 
Tout cela en conservant à Wattrelos sa caractéristique essentielle : celle d’être une ville humaine, conviviale, où les gens se connaissent, s’entraident et où les générations peuvent se renouveler.
 
Je vous invite, pour patienter, à découvrir le site de campagne de Wattrelos Avenir : http://wattrelos-avenir.fr.

A bientôt !

Partager cet article
Repost0
14 février 2008 4 14 /02 /février /2008 17:13
La campagne commence, donc.
En réunissant la presse (cf. post précédent), j'ai tout d’abord tenu à remercier l’équipe sortante.
De 2001 à 2008, j’ai été à la tête d’une équipe qui a été à la fois, soudée, cohérente, solidaire et efficace et qui a bien fonctionné. J’ai eu des élus à mes cotés avec qui j’ai aimé travailler (et je crois que la réciproque est vraie ). Quand je vois les tensions, les délitements, les déchirements de majorités municipales de toutes couleurs politiques, je tiens à souligner que l’équipe que j’ai conduite a fait honneur à la démocratie et au mandat que le suffrage de 2001 lui a donné.

Bon nombre d’élus, d’adjoints sortants m’ont fait part de leur volonté de s’éloigner de la vie publique : ils m’ont même dit « place aux jeunes ! ». Ils m’ont ainsi aidé à renouveler la liste et je les en remercie. Mais je tiens également à remercier toute l’équipe qui a travaillé sous mon autorité, et je peux le dire, elle a bien travaillé. Cette équipe a bien géré la ville mais elle a aussi su préparer l’avenir de Wattrelos.
 
C'est dans un local de campagne voisin (juste à côté en fait) qu'il y a 7 ans je présentais mon programme pour 2001-2007 ( j’ignorais que le mandat continuerait jusqu’en 2008). C’est sur la durée d’un mandat qu’on juge les résultats, et je n’ai pas à rougir de ceux accomplis à Wattrelos. Car Wattrelos a bougé, Wattrelos a changé ! Nous avions à l’époque promis du concret et c’est un véritable sursaut qui s’est produit. C’est une mobilisation que nous avons conduite.

D’abord sur le plan économique. J’ai commencé mon mandat aux portes des usines qui fermaient, aux cotés des salariés pour défendre leurs droits. Je le termine aux portes qui s’ouvrent, celles d’entreprises qui s’installent ! Des parcs d’activités ont été aménagés pour qu’elles arrivent. Nous avons tout fait pour aller chercher l’argent nécessaire à la mutation de notre commune. Nous ne nous sommes pas seulement mobilisés sur l’activité économique, mais également sur l’environnement, sur le logement, sur la voirie et les infrastructures routières et sur le cadre de vie également (avec l’ouverture de la dernière tranche du Parc du Lion, l’accompagnement de l'installation du tri sélectif ou l'obtention de la dépollution du site Kuhlmann).
 
Notre mobilisation s’est faite tous azimuts et notamment sur la qualité de vie dans notre ville. L’éducation, la culture, le sport et les loisirs, caractéristiques de notre action municipale, sont au cœur des nombreux services rendus à la population.
 
Certains se demanderont pourquoi je n’entre en campagne que maintenant. Je répondrai par cette question : qu’est-ce qu’une ville a à gagner avec un maire qui ferait campagne de longs mois ? Rien ! Mais une fois le budget bouclé, les vœux souhaités, je me lance dans cette campagne avec une équipe renouvelée. C’est une liste de rassemblement politique, ancrée naturellement à gauche, et ouverte à la société civile. Une liste qui allie donc expérience et renouvellement et qui porte des valeurs de justice sociale et d’égalité des chances.
 
J’aime d’ailleurs beaucoup cette phrase que j’emprunte à Antoine de Saint-Exupéry qui reflète selon moi notre état d’esprit : « Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible ».
 
Cette liste, je le disais dans le post précédent, compte 22 hommes et 21 femmes. Parmi eux, 23 candidats le sont pour la première fois (ce qui représente plus de 50 % de changement).
Cette équipe additionne les compétences et les engagements associatifs, elle représente parfaitement notre ville et ses différences. Elle est crédible et capable de conduire l’avenir de Wattrelos. 
Cette liste pour Wattrelos, est adaptée à une ville qui vit, qui se bat, qui refuse de faire du surplace, qui veut aller de l’avant et qui se projette vers l’avenir. Cette équipe, j’en suis convaincu, c’est du solide, c’est du sérieux !
 
Notre avons choisi les priorités pour ce mandat à venir. Malgré les baisses de dotations de l’Etat, nous voulons tout faire pour maintenir un haut niveau de service public. Wattrelos est une ville où il fait bon vivre et où la municipalité fait beaucoup en direction de la culture, de la jeunesse, des loisirs et des fêtes, de la petite enfance et des aînés. 
Il faut ensuite faire encore mieux en ce qui concerne la proximité. La propreté et le cadre de vie constitueront la priorité fondamentale de notre programme (augmenter les moyens consacrés à la propreté urbaine et agir pour le développement durable)
Nous poursuivrons également l’effort d’équipement. De grands chantiers sont en cours ( Beaulieu, Kuhlmann, la Cité des sports… ) et d’autres vont s’engager (le pôle enfance / famille à Beaulieu, la reconstruction de l’école Michelet au Centre, la liaison Habitat-Travail, le déménagement du Leclerc de Beaulieu…).
 
De lourds dossiers vont également avancer avec notamment le traitement des friches industrielles sur notre territoire. Nous participons aujourd’hui à la mutation de notre ville, nous en préparons l’avenir et nous le devons à nos enfants.
 
Tous, nous aimons Wattrelos. L’envie que j’ai de voir évoluer et s’améliorer cette ville illustre ma vie. Ce n’est pas qu’une liaison, c’est une passion ! Voilà pourquoi il n’était pas d’autre jour plus beau pour entrer en campagne, pour présenter ma liste et dresser nos priorités que celui de la Saint-Valentin. Pour la Saint-Valentin, à qui d’autre pouvais-je donner rendez-vous, qu’à celle à qui je consacre tant de moi-même ?
 
 
 
Partager cet article
Repost0
14 février 2008 4 14 /02 /février /2008 15:54
confbilan.jpgJe présente ce matin, jour de la Saint-Valentin, lors d'une conférence de presse, l'équipe qui m'accompagnera lors de cette campagne municipale. C'est une liste d'expérience et de renouvellement, car sur les 43 candidats, 23 le sont pour la première fois. C'est une liste de rassemblement de la gauche puisqu'elle regroupe des membres du Parti Socialiste, du Parti Radical de Gauche, du Parti Communiste et du Mouvement Républicain et Citoyen. Elle est également ouverte à la société civile, puisqu'elle se renforce d'hommes et de femmes, confbilan1.jpg
qui par leur engagement professionnel ou associatif sont investis dans la vie de Wattrelos.
 
Tous les quartiers sont représentés. Ma doyenne a 68 ans, ma benjamine 31 ans.
 
Cette équipe ne manque pas de compétences et de talents. Dès les premières réunions entre nous, le ton est donné : elle sera conviviale. Tant mieux parce que c’est ce que j'attends d'elle. Et ce que je lui demanderai d'être tout au long du mandat à venir, c'est d'être proche des gens.
 
Parce que tel est le but pour les années qui viennent : préparer l'avenir de Wattrelos, tout en offrant un service public efficace et proche des Wattrelosiennes et des Wattrelosiens.
 
En route, la campagne commence !


Partager cet article
Repost0
13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 10:27
croix1.jpgCe soir, à la salle Dedecker à Croix, j'assiste à la réunion publique de Francine Langevin, qui présente aux habitants de Croix les membres de sa liste.
 
Dès l'arrivée, le ton est donné : l'affiche est superbe, Francine y sourit et sa présence en impose : d'évidence, elle dessine une perspective souriante pour Croix ! Mais la rencontre avec les colistiers confirme aussi sur le fond ce premier regard de forme. Bien sûr, je ne découvre pas ces visages ; je les connais presque tous. Francine est ma députée suppléante, nous travaillons ensemble, nous étions encore il y a quelques jours à l'école Kléber à Croix pour le Parlement des Enfants, nous sommes amis, et que ce soit pour nos relations personnelles ou politiques, nous nous entendons particulièrement bien. C'est une femme de grande valeur, intelligente, vive, et qui connaît extrêmement bien sa ville, ses quartiers, ses problèmes, et les solutions nécessaires. Nul n'a pu nier la pertinence de ses interventions lors des Conseils municipaux où, depuis 1995, elle siège dans l'opposition. Même les maires successifs et bon nombre d'adjoints lui ont donné acte, à plusieurs reprises, de la justesse de ses remarques. Elle a une passion : Croix ! Une ville qu'elle veut voir plus juste, plus solidaire, plus dynamique, offrant davantage de services à sa population, avec un cadre de vie plus agréable. Une ville qu'elle veut voir tenir la place qu'elle mérite dans la métropole au sein de la Communauté urbaine, qui sache aller de l'avant, qui sache aller chercher l'argent nécessaire à la vie de ses habitants auprès des autres collectivités, du Conseil général, du Conseil régional ou de l'Europe. Oui, Francine a la force, la conviction, et le talent pour être un bon maire, pour être le prochain maire de Croix.
 
Tout cela, je le savais avant de venir.
 
Ce soir, j'écoute, en sus, un programme bien travaillé, précis, qui sonne juste et qui propose des vraies solutions pour les Croisiens. Je vois une équipe de femmes et d'hommes de Gauche, de progrès, ouverte aux compétences, pas dogmatique, pragmatique et réaliste, qui démontre, intervention après intervention, sa connaissance de tous les domaines de la vie quotidienne, une équipe qui fait corps autour de sa chef de file, et qui, dans sa diversité personnelle et professionnelle, s'affirme comme une équipe de valeur.
 
Alors, ce soir, c'est vrai, je suis heureux. Je ne peux pas rester jusqu'au bout de la réunion car cela dure. Beaucoup de Croisiens sont là et interpellent la liste sur leurs problèmes : à chaque fois, Francine et ses colistiers donnent leur réponse, précise, argumentée. Il y a de la solidité et de l'énergie dans cette femme-là ! Il y a des capacités et des compétences dans cette équipe-là !
 
C'est pour cela que je suis heureux ! Pour Francine, pour Croix, pour toute l'équipe. Cette liste, je l'ai souhaitée comme elle est, là, devant moi. Elle est bonne, qualifiée, capable ! Elle a additionné les valeurs individuelles de chacun des colistiers. Le 9 Mars, elle fera la différence collective dans les urnes.
 
Je n'en doutais déjà pas. Ce soir, je quitte la salle Dedecker convaincu. Cette liste-là peut gagner ! Cette liste-là va gagner !


Partager cet article
Repost0
12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 09:05
Voici la réponse obtenue à l’une des questions écrites qu’en ma qualité de parlementaire j’ai posée :

- à Monsieur le Ministre du Travail sur les conditions d'attribution de la Médaille de la Famille française. Lire la suite (J.O. du 11 septembre 2007). Réponse parue au J.O. le 12 février 2008



Partager cet article
Repost0
9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 15:56
L'histoire est formidable. Il lui arrive de se répéter, et parfois d'être vraiment troublante ! Je viens de découvrir cette interview, en son temps, de Victor HUGO, et je la trouve passionnante. Je ne résiste pas au plaisir de vous la faire partager.
 
- "Question : Vous semblez vous tenir très informé de l'actualité politique française. Quel regard portez-vous sur notre nouveau président ?
 
- Victor Hugo : Depuis des mois, il s'égare ; il a harangué, triomphé, présidé des banquets, donné des bals, dansé, régné, paradé et fait la roue… Il a réussi. Il en résulte que les apothéoses ne lui manquent pas. Des panégyristes, il en a plus que Trajan. (…) Tout est là… Il ne reste pas un moment tranquille, lui il remue, il fait rage, il touche à tout, il court après les projets ; ne pouvant créer, il décrète.
 
- Q. : Derrière cette folle ambition personnelle décelez-vous une vision politique de la France, telle qu'on est en droit de l'attendre d'un élu à la magistrature suprême ?
 
- V.H. : Non, cet homme ne raisonne pas ; il a des besoins, il a des caprices, il faut qu'il les satisfasse. Ce sont des envies de dictateur. La toute-puissance serait fade si on ne l'assaisonnait de cette façon. Quand on mesure l'homme et qu'on le trouve si petit, et qu'ensuite on mesure le succès et qu'on le trouve si énorme, il est impossible que l'esprit n'éprouve quelque surprise. On se demande : comment a-t-il fait ? On décompose l'aventure et l'aventurier… On ne trouve au fond de l'homme et de son procédé que deux choses : la ruse et l'argent… La France n'y voit plus clair. Voilà un succès.
 
- Q. : Que penser de cette fascination pour les hommes d'affaires, ses proches ? Cette volonté de mener le pays comme on mène une grande entreprise ?
 
- V.H. : Il a pour lui désormais l'argent, l'agio, la banque, la bourse, le comptoir, le coffre-fort et tous les hommes qui passent si facilement d'un bord à l'autre quand il n'y a à enjamber que la honte… Quelle misère que cette joie des intérêts et des cupidités… Ma foi, vivons, faisons des affaires, tripotons dans les actions de zinc ou de chemin de fer, gagnons de l'argent ; c'est ignoble, mais c'est excellent ; un scrupule en moins, un louis de plus ; vendons toute notre âme à ce taux ! On court, on se rue, on fait antichambre, on boit toute honte… Une foule de dévouements intrépides assiègent l'Elysée et se groupent autour de l'homme… C'est un peu un brigand et beaucoup un coquin. On sent toujours en lui le pauvre prince d'industrie." (fin de citation)
 
Ah, j'oubliais de vous préciser : cet entretien est issu d'un pamphlet républicain de Victor HUGO dénommé "Napoléon le Petit". Quel Président était visé ? Napoléon ІІІ…


Partager cet article
Repost0
9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 10:17
Voici, en quelques minutes, un résumé du bilan de l'action de la Municipalité que j'ai eu l'honneur de conduire à l'occasion du mandat qui s'achève.
Déblocage des routes vers la Belgique, nouvelles entreprises, transformation de Kuhlmann, réfection de nos rues, politique de sécurité, de santé, d'éducation, de démocratie participative... C'est incontestable : les grands dossiers ont bien avancé pour Wattrelos de 2001 à 2008.


Bilandb2008
Vidéo envoyée par dBaert

Bilan de mandat 2001-2008 par Dominique Baert, député-maire de Wattrelos

Partager cet article
Repost0