Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 06:41

assemble222Ce matin, le Journal Officiel m'apporte les réponses aux questions que j'avais posées :

  • à la ministre des affaires sociales et de la santé sur les récriminations et les critiques que formulent artisans et commerçants à l'égard du régime social des indépendants. Pour relire l'intégralité de mes questions et prendre connaissance de la réponse apportée, cliquez ici.
  • à la garde des sceaux, ministre de la justice, sur les difficultés ressenties par les personnels d'insertion et de probation dans le département du Nord. Pour relire l'intégralité de mes questions et prendre connaissance de la réponse apportée, cliquez ici.


Partager cet article
Repost0
25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 11:49

Re-ception-naturalise-s-2013-copie-1.jpegAu début des années 2000, j’avais décidé de créer cette réception officielle dans les salons de l’Hôtel de ville pour mettre à l’honneur celles et ceux de nos concitoyens qui ont obtenu la nationalité française dans l’année écoulée.

 

Changer de nationalité n’est pas anodin. On naît avec une nationalité, soit par liens familiaux, soit par le lieu de naissance et donc, cela fait partie au sens figuré, de notre carte d’identité, de ce que chacun de nous est. Aussi, décider à 40, 50, parfois 60 ans et plus de changer de nationalité, c’est une mutation importante. Et devenir Français, c’est important car c’est accéder à des droits mais aussi à des devoirs.

 

Re-ception-naturalise-s-2013_2-copie-1.jpegVoilà pourquoi j’avais mis en place en son temps cette réception ; voilà pourquoi aussi, sans doute, nous avons été copiés, puisque l’Etat a décidé d’officialiser ce type de réception, devenue obligatoire, dans toutes les mairies de France et de Navarre !

 

Ce matin, avec les élus qui m’entourent, j’accueille donc dans « la maison de tous les citoyens de notre République, dans la salle des mariages », celles et ceux - je ne peux résister à l’image - qui se marient avec la France ! Plusieurs d’entre eux sont Wattrelosiens depuis longtemps, ils sont venus en France et en particulier à Wattrelos pour le travail ou par amour, parfois par hasard, et ils y ont trouvé l’amour d’une ville et d’un pays.

 

Ils et elles viennent du Portugal, d’Algérie (tel ce Monsieur qui habite Wattrelos depuis 44 ans !), du Maroc, d’Angleterre, de Russie (Irkoutsk, en Sibérie) ou… de Belgique (n’est-ce pas Michèle !), et tous ont « la même envie de vivre ici, la même volonté commune de faire société ».

 

Re-ception-naturalise-s-2013_3-copie-1.jpeg Re-ception-naturalise-s-2013_4-copie-1.jpeg Re-ception-naturalise-s-2013_5-copie-1.jpeg

 

Re-ception-naturalise-s-2013_6-copie-1.jpgComme je leur dis : « Vous avez choisi de devenir des Françaises et des Français pace que votre cœur vous le demandait ; vous avez bien fait de l’écouter » !

 

C’est en particulier le cas de l’une de mes conseillères municipales bien connues. présidente de l’association des cinq quartiers, née en Belgique, et qui vit (avec son Jean-Pierre !) à Wattrelos depuis si longtemps qu’elle est française par évidence. Si la cérémonie est courte, je vois cependant l’émotion dans ses yeux comme dans ceux de son mari au moment où je lui remets son livret de citoyenneté… Et sa poupée Berlouffe ! Car si on est Français, on reste surtout Wattrelosien… Et si une Berlouffe, c’est du vieux français, cette poupée leur rappellera à chacun à jamais qu’ils sont « jeunes Français » !

 

Pour lire mon allocution,  cliquer ici.


Partager cet article
Repost0
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 19:56

Galette rois 2014 4Les Wattrelosiens qui se pressent ce soir à l’Hôtel de ville, et entrent dans la salle des fêtes devant une galette géante d’un mètre de diamètre, se demandent sans doute, à la Molière, « mais que diantre suis-je venu faire devant cette galette » ?

 

En fait, comme chaque année, je les accueille, avec les responsables de l’Union des commerçants de Wattrelos, W’atout Commerce, pour deux raisons.

 

La première, pour que W’atout Commerce procède officiellement à la remise des lots de l’opération commerciale de fin d’année, « Décembre en fête ». 94 commerçants ont participé à l’opération, et dotés chacun d’un sapin et de 40 lots à offrir à leurs clients, ont pu ainsi faire remplir des bons de participation à un tirage au sort dont les gagnants viennent chercher leurs lots ce soir. Plus précisément, avec Eric Blaize (président de W’atout, boulanger de son état !), Sophie (du Jardin japonais) et Dominique (du Do Dan café), je participe à la remise des 10 premiers lots, et franchement nos commerçants ne se sont pas moqués de leurs clients : 1er prix : un voyage (gagné à la chevaline), 2e prix : un spa pour 2 (gagné chez Tif Fous à Beaulieu), 3e prix : une TV à écran plat…

 

Galette rois 2014 Galette rois 2014 2 Galette rois 2014 3

 

L’occasion pour les commerçants participants de rappeler que leurs clients, ils les aiment, ils apprécient leur fidélité, et ils ont besoin de celle-ci ! Mais aussi de dire que si les clients veulent conserver des commerçants près de chez eux, il faut qu’ils aillent chez ces commerçants ! Si pour l’heure, Wattrelos peut se féliciter d’avoir connu plus de créations d’entreprises en 2013 que de fermetures (80 en plus, pour 35 en moins), et pas mal de reprises de commerces par de jeunes femmes et hommes volontaires, nul ne peut oublier que le client est la plus belle des forces du commerçant.

 

Galette rois 2014 5La seconde raison, de la manifestation de ce soir, c’est la mise à l’honneur de la belle profession de boulanger-pâtissier par la dégustation partagée d’une galette géante ! Réalisée, à la frangipane, cette année par un boulanger du Sapin Vert (avec des galettes complémentaires à la pomme d’un autre boulanger de la rue Henri-Briffaut), la grande galette sera découpée, et dégustée, en présence de Claude Sohet, responsable des boulangers-pâtissiers du Nord.

 

Toutes les fèves de ce soir rappelleront, je l’espère, à chacun combien ce métier de boulanger-pâtissier est un métier difficile, aux horaires décalés, mais en même temps si agréable et utile dans nos quartiers. A l’image de Joe Dassin, nous avons tous en mémoire le moment où nous entrons dans la boutique chercher pains au chocolat, croissants ou pains croustillants que l’on sait délicieux rien qu’à l’odeur !

 

Bravo aux gagnants, aux reines et aux rois !

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 17:07

Colloque-strate-gie-nationale-de-sante-_1.jpg

L’Agence régionale de santé du Nord - Pas-de-Calais organisait au Grand Palais à Lille un colloque réunissant professionnels et acteurs de santé dans le cadre de la définition stratégie nationale de santé, pour apprécier les déterminants de santé et la prévention en Nord - Pas-de-Calais.

 

J’ai tant d’enjeux de santé, notamment pour les personnes âgées à Wattrelos, pour ne pas participer à ce colloque avec Anne Duquesnois, mon adjointe à la santé. Aux côtés de J.-Y. Grall, directeur général de l’ARS, j’ai ainsi suivi le déroulement des deux tables rondes, la première consacrée à la prévention des chutes et de la iatrogénie médicamenteuse chez la personne âgée, la seconde aux déterminants de santé (travail, environnement).

 

 

Colloque stratégie nationale de santé 2

Je souscris totalement aux préconisations du professeur Jean-Louis Salomez, président de la conférence régionale de la santé et de l’autonomie, lorsqu’il prône la création de « zone de prévention prioritaire » (concrétisant une discrimination positive, à l’image de ce qui se fait pour la sécurité), ou lorsqu’il plaide pour une adaptation de la politique nationale de santé aux réalités régionales.

 

C’est la ministre des affaires sociales et de la santé, Ma

risol Touraine (ph. ci-contre), qui est venue clore la manifestation. D’entrée, elle a souligné que la santé est une des urgences qui préoccupe le plus nos concitoyens. Les Français sont attachés à notre système de santé. 200 forums se tiennent dans le pays en ce moment sur cet enjeu collectif.

 

Rappelant l’excellence de notre système de santé, loin d’un pessimisme de principe avec lequel on regarde parfois notre système de soins, la ministre observe dans tout le pays des suggestions, une effervescence, des initiatives de terrain capables d’inspirer des choix nationaux ; car notre système de santé devra se réorganiser, se refonder profondément pour mieux prendre en charge le vieillissement et le développement des maladies chroniques.

 

Colloque-strate-gie-nationale-de-sante-_3.jpgDans la SNS, il faudra une meilleure articulation entre la politique de santé et la politique médico-sociale face au handicap. Il faudra lutter aussi de façon plus efficace contre les inégalités de santé (de classes sociales, territoriales, éducatives…) et répondre aux aspirations des professionnels comme aux attentes des patients.

 

La SNS doit permettre de définir des objectifs clairement partagés qui ne se réduisent pas seulement aux soins mais aussi concernent la prévention.

 

Elle se structure autour de trois orientations : la prévention ; la réorganisation de l’offre de soins autour de la proximité ; la démocratie sanitaire.

 

Le travail, la précarité et tout ce qui y mène ont un impact sur la santé. Il faut ici, dans le Nord, plus qu’ailleurs, que les politiques de santé soient élargies à l’ensemble des politiques publiques. C’est dans chaque territoire que doit s’élaborer la définition des politiques de prévention.

 

L’ARS a pris la décision de consacrer des ressources aux programmes de prévention : l’Etat reconnaît des préoccupations particulières dans le Nord ! Nous devons aussi définir des critères de répartition des ressources des agences qui tiennent compte des déterminants de santé ! Cela permettra une répartition plus juste.

 

La décennie qui s’ouvre doit être celle de la prévention ; comme la portera la future loi d’orientation de la santé publique. Effets et résultats devront se décliner régionalement. Et la ministre de conclure : « L’immobilisme n’est jamais une réponse ».


Partager cet article
Repost0
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 12:04

Voeux-entreprises-2014.jpegLéon Blum écrivait : "Toute société qui prétend assurer aux homme la liberté, doit commencer par leur garantir l'existence". Voilà pourquoi, le développement économique de son territoire ne peut qu'être essentiel à la municipalité wattrelosienne, et pourquoi depuis de nombreuses années est organisée à l'Hôtel de ville une réception des vœux aux forces économiques de la ville. S'y retrouvent, une fois l'an, les dirigeants des principales entreprises, grandes et petites, de la commune, les associations d'accompagnement à la création et les organismes travaillant pour l'emploi. C'est l'occasion de faire un tour de l'actualité économique et de faire un tour d'horizon local. Car s'ils ne suivent pas au quotidien la vie wattrelosienne, il est essentiel que les responsables économiques sachent quel est le cadre, actuel et prévisible, dans lequel ils conduisent leurs activités : cela peut être important pour eux, leurs affaires et leurs salariés.

 

Voeux-entreprises-2014_3.jpegDans mon intervention, après une courte mise en perspective nationale et l'importance de mobiliser pour investir (je soutiens en cela pleinement la stratégie du Président de la République), je rappelle les grands aménagements publics d'ores et déjà en cours ou programmés sur la ville, en matière routière ou de rénovation urbaine (Beaulieu, Villas-Mousserie, centre-ville).

 

Evidemment, La Redoute est la première préoccupation économique et sociale en 2014. Je désapprouve la décision stratégique de Pinault d'abandonner la VAD pour se concentrer sur le luxe : pour ma part, je considère qu'en ces temps de crise, la responsabilité sociale, éthique, morale d'un tel groupe aurait dû le conduire à accepter de couvrir par ses bénéfices du luxe les pertes de La Redoute plutôt que la céder pour supprimer lesdites pertes et faire encore plus de bénéfices ! Je ne parviens pas, vraiment pas à comprendre ni à admettre la décision de cession de l'actionnaire ! Pas ça, pas maintenant !

 

Pour autant, juridiquement, celle-ci est engagée. Je rappelle donc notre attachement à l'enseigne et à sa pérennité. Je forme le vœu pour que : le chiffre global des suppressions d'emplois soit moindre qu'annoncé ; les licenciements soient évités le plus possible ; la relocalisation du pôle logistique se fasse, rapidement, sur Wattrelos ; la réindustrialisation des locaux délaissés se fasse également au plus vite.

 

Mais à Wattrelos, des signes positifs et encourageants existent par ailleurs en ce début 2014, même s'ils ne peuvent suffire bien sûr à compenser les angoisses et inquiétudes que l'avenir de La Redoute suscite.

 

Ainsi, les 25 nouvelles créations de commerces et d'artisans, et les 8 reprises abouties, la création de l'IME de l'ARSL, la Maison de Santé pluriprofessionnelle, l'installation du premier Mac Do dans la ville (au Sartel !), l'avancée du projet Kalix (une centaine d'emplois), les investissements de Thiriez Literie (qui ne cesse de croître) ou l'installation en 2014 sur le Winhoute de toute la société MBC.

 

Voeux-entreprises-2014_2.jpegTout ceci s'ajoutant à l'éligibilité de Wattrelos au dispositif gouvernemental des emplois francs depuis juin 2013, qui devrait favoriser progressivement l'accès à l'emploi de jeunes wattrelosiens. A l'issue de mon propos, c'est Jean Badaroux (ph. ci-contre), directeur général de la SEM Ville-Renouvelée, aménageur du site Lainière, qui aura rapidement présenté ce qui va s'y faire.

 

« Détermination, investissements, défense et promotion de l'emploi à Wattrelos », tels auront été mes vœux prioritaires ce midi.

 

Pour lire mon discours, cliquez ici.

 

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 10:38

assemble222Ce matin, le Journal Officiel m'apporte la réponse à la question que j'avais posée au ministre de l'économie et des finances sur le renforcement souhaitable, en région, du rôle du directeur départemental des finances publiques du département chef-lieu de région, pour une meilleure coordination de l'action et de l'information économique en territoire.


Pour relire l'intégralité de ma question et prendre connaissance de la réponse, cliquez ici.

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 18:18

TWM-2014.jpgLe rendez-vous est régulier et attendu. Sur le calendrier culturel de l’année, la prestation du Théâtre wallon mouscronnois au centre socio-éducatif, nombreux sont les Wattrelosiens (la salle est d’ailleurs comble !) qui ne la rateraient pour rien au monde ! J’en fais partie, et avec plaiji.

 

Et du plaiji, un’d’a eu ce dimanche après-midi. Car comme d’habitude, la pièce écrite par Christian Derycke fait rire, franchement rire, par le comique des situations et la qualité du jeu théâtral des acteurs.

 

Certes, cela commence sur un fond dramatique : une petite usine de fabrication de ressorts va mal et, le patron fils héritier de son père, ancien patron disparu, encore vénéré dans l’entreprise, réfléchit à vendre l’affaire à des Chinois, ce qui pourrait provoquer la suppression des emplois et conduit les salariés à décider l’occupation du site ! Mais… tout devient vite plus compliqué et plus souriant à la fois.

 

TWM-2014_2.jpg

D’abord parce que le patron (joué par Ch. Derycke) est sous la tutelle omniprésente de son actionnaire de mère acariâtre et tyrannique, qui veut absolument le faire convoler avec une riche veuve (déjà cinq maris !), ce qui permettrait de sauver l’entreprise. Sauf que celle-ci, naturiste, met l’émoi dans l’usine, voit succomber à son charme le contremaître de l’équipe de nuit (inoubliable Manu Van Daele !) qui… du coup deviendra directeur du centre de relaxation qui veut donner du ressort aux clients (en succédant à l’usine antérieure !), avant d’embaucher en maître-nageur serbo-russe son ancien patron, lequel sauvera sa mère tombée dans l’ancien bain de refroidissement devenu piscine sans que celle-ci ne le reconnaisse, alors même que l’ancienne conductrice de bahuts, camionneuse, passe avec son ancien patron (devenu sans le sou) des massages à la fleurette ! Vous avez suivi ? Non ? Alors allez voir la pièce de théâtre !


TWM-2014_3.jpg TWM-2014_4.jpg 

 

Vous rirez, c’est sûr, et vous passerez un très bon moment. Tertous y devro‘t y aller, cha fait du bin !

 

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 11:09

convention-cpam.jpgCet après-midi, en tant que président du CCAS, je signe avec Alain Mariage, Directeur de la CPAM de Roubaix-Tourcoing, en présence de mon adjointe Marie José Dens, vice-présidente, une convention qui lie CPAM et CCAS. Cette convention est importante : elle vise à lutter contre la pauvreté en permettant l’accès aux droits et aux soins. Phénomène culturel propre au monde ouvrier, trop longtemps, trop souvent, trop de Wattrelosiens considèrent que leur santé n’est pas leur préoccupation première (on a tous entendu cette phrase : « T’inquiète pas, ça va aller… » alors qu’une prise en charge médicale s’impose !),

 

Alain Mariage a raison de souligner dans son propos que parmi les 500 000 assurés que compte la CPAM de Roubaix-Tourcoing, plus de 5 000 sont actuellement sans droits (pour des raisons diverses liées à des situations personnelles ou familiales fragiles). Afin de toucher cette frange de la population et de l’encourager à faire les démarches nécessaires, la CPAM a rédigé un accord-cadre de partenariat avec les CCAS des différentes villes ; Wattrelos est la première ville signataire !

 

Je ne suis pas à l’origine de cette convention, mais sollicités par la CPAM il y a plus d’un an, nous avons évidemment dit oui !

 

Parce qu’il s’agit d’une pierre supplémentaire dans la bataille – c’en est une – pour l’accès aux droits, à la prévention, aux soins, pour le droit à la santé, tout simplement. Même si la santé n’est pas de la compétence d’une ville, quand les indicateurs sont préoccupants comme ils le sont historiquement à Wattrelos, il en va du devoir et de l’honneur d’une municipalité que de s’intéresser au problème. Depuis près de quinze ans, nombre d’actions ont été mises en place dans le cadre de notre politique de santé. Cet après-midi, j’ai juste envie de dire trois choses.

 

D’abord que la santé doit être accessible à tous. Elle est encore trop chère, les traitements que proposent les établissements de santé ne sont pas toujours connus, et c’est tout l’intérêt de pouvoir préserver des hôpitaux publics de proximité comme celui de Wattrelos, avec une offre de soins de qualité.

 

Ensuite je veux dire avec force que je suis particulièrement agacé, et le mot est faible, par la mise en œuvre des règlementations concernant la matérialisation de places de stationnement pour personnes en situation de handicap. Je reçois environ près de vingt demandes par mois… et en 2014, la Communauté urbaine m’annonce ce matin qu’elle n’en réalisera que quatre à Wattrelos ! Le circuit est en effet exceptionnellement complexe administrativement. Il faut un avis communal, puis communautaire, puis la décision de la commission d’accessibilité, puis cela revient à la Communauté qui alors dégage les crédits pour faire les travaux et les inscrire à son programme annuel d’investissement et… alors les travaux peuvent avoir lieu : au bas mot, entre un an et demi et deux ans entre la demande et la réalisation ! C’est de surcroît coûteux (entre 8 000 et 13 000 euros) car les normes édictées préconisent un trottoir d’une certaine largeur, avec un adouci de bordure, etc. J’en ai plus que marre, d’autant que 40 % de ma population est âgée de plus de 60 ans, et que le vieillissement, évidemment, va accentuer les problèmes : il n’est pas acceptable que certains de mes concitoyens, atteints d’une grave maladie, attendent si longtemps une place de stationnement adaptée ! Je demande au Directeur de la CPAM de se mobiliser, avec ses équipes, pour obtenir une amélioration, et un raccourcissement donc, de ces procédures excessives.

 

Enfin, je me réjouis de la signature de cette convention qui représente un instrument de connaissance supplémentaire : il aura certainement son utilité, car la vraie pauvreté est discrète, diffuse. Je plaide pour que nous puissions croiser nos fichiers, nos informations, entre partenaires institutionnels afin de pouvoir identifier les Wattrelosiens qui ont un très grand besoin d’aide. Cette convention sera une pierre supplémentaire pour que nous puissions y parvenir avec une efficacité accrue.

 

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 11:52

Nordsud 2014Comme Alain Souchon, l’association Nordsud que préside Jean-Pierre Calcina a 10 ans, sauf que là, c’est vrai ! Et un anniversaire, cela se fête. C’était au centre socio-éducatif ce dimanche à 15 heures, et le spectacle s’est terminé à 19 h 45 ! Bel après-midi de chansons et de bonne humeur. En 2e partie, le gentleman-imitateur Eric Baert. Mais en 1ère partie, un festival : près de deux heures, avec les patoisants Copés in deux, intercalés avec les chanteuses et chanteurs de Nordsud.


Nordsud 2014 1 Nordsud 2014 3 Nordsud 2014 7

 

Nordsud 2014 5Côté de nos comiques patoisants, cela démarre très fort : avec un Christian Ladoé en papy pervers (plus vrai que nature… quoique !), qui chante J’collectionne les nanas, on sait qu'on va rire (ph. ci-dessus, à gauche) ! L’biau Jacques met en chansons Les retraités (sur l’air d’Et maintenant - ph. ci-dessus, au centre), tandis que Francis (ph. ci-contre) est affamé : « Pour question d'mingi, j’su nin l’derni » ! Désopilant, Valentin (ph. ci-dessus, à droite) nous raconte l’accouchement de sa chère (et méritante) compagne, histoire d’illustrer (contrairement à d’autres) combien son couple peut paraître inégalement assorti (les initiés au sketch comprendront l’allusion !). Juste avant que Francis ne revisite Le petit chaperon rouge (où Paulo « y éto bleu du chaperon rouge » !), et que Jonathan nous raconte les frasques de son père et de sa mère (qui retrouva, dit l’histoire, une carte de visite d’une compagnie de pompiers en un lieu inédit !).

 

Nordsud-2014_6.jpeg Nordsud 2014 2

 

Côté chansons, la qualité fit duo avec l’émotion l’après-midi durant. Avec Marie, Sarah, Marie-Eve, et Pascal, nous aurons écouté Goldman (Né en 17, Envole-moi), Bonnie Tyler, Florent Pagny (Chanter), Abba (Take a chance on meDancing queen, Mamma mia, Thank you for the music), Johnny Hallyday (Ma gueule), ou Lady Marmalade (Voulez-vous coucher avec moi, ce soir ?). Avant que, s’approchant de la fin du spectacle, ne s’ouvre une superbe séquence émotion où, pour la première fois sur scène, David-Alexandre, chante avec Pascal, son père, Sang pour sang, magnifique duo de David et Johnny Hallyday, « au-delà de nos différences »… Les chiens ne font pas des chats dit le dicton : chez les Fontaine, on fait des chanteurs ! Mon ami, ancien adjoint, Jacques, mort en 2001 et chanteur émérite, aurait été fier de son petit-fils, et de ce père et son fils qui s’étreignent à la fin de la chanson, submergés d’émotion, comme l’est la salle. Un bonheur, d’interprétation et humain, assurément.

 

Reste alors à mettre tout le monde en scène pour un credo final : Quand on rêve encore ! Le rêve va continuer, Jean-Pierre, pour la troupe Nordsud. Je te dis comme Bruel : rendez-vous dans dix ans…

 Nordsud 2014 4

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 15:36

Voeux-aux-assos-2014_18.JPGComme à l’accoutumée, à l’issue des allocutions, j’ai le plaisir de mettre à l’honneur plusieurs bénévoles. D’abord, bien sûr, puisque la matinée est consacrée à nos jardins familiaux, je remets la médaille de la Ville à tous ceux qui font vivre cette pratique, qui est notre terroir au sens propre comme au sens figuré, à savoir les dirigeants des trois associations wattrelosiennes : Cathy Spriet, pour les Amis du jardin, Marcel Lionne pour le Coin de terre et de la famille, et Jean Smet, pour les Jardins familiaux (Sylvain Bossemaere ne l’a remplacé à la présidence il n’y a qu’un an et demi), tous trois figures bien connues, et particulièrement dévouées à leurs lopins de terre et à leurs jardiniers.

 

Puis surtout, j’ai eu le plaisir d’épingler les médailles de la Jeunesse, des sports et de la vie associative.

 

Deux superbes médailles d’or au Wattrelos football club pour le président Jean-Pierre Bordet et l’inusable trésorier Clément Cnudde.

 

Voeux-assos-2014-me-daille-s.jpg Voeux-assos-2014-me-daille-s_2.jpg

 

Voeux-assos-2014-me-daille-s_3.jpgLa section tir de l’amicale du centre distingue nombre de ses responsables avec Jean-Michel Van Renterghem (argent - ph. ci-contre), et Bernard Bassimon, Hugues Dekerle et Gilbert Prévost (bronze). Médaille d’argent aussi pour le souriant Dominique Legros, membre dirigeant depuis 2008 de la ligue des Flandres de volley-ball et vice-président du COW volley-ball Wattrelos depuis 1998.

 

Deux autres bénévoles plus que connus, viennent par ailleurs d’être distingués : Jean-Pierre Zelny, président des Amis réunis (tir à l’arc à la perche) depuis 1984, et Jean-Pierre Candelier, président des Joyeux pêcheurs depuis 1980 et président depuis 2009 de l’association de gestion du plan d’eau André Verbrugghe.

 

Voeux-assos-2014-me-daille-s_4.jpg

 

Bravo à eux tous, et merci à nos irremplaçables bénévoles !

 

Partager cet article
Repost0