Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 16:54

Ce matin, dès 10 heures, je suis à l’assemblée générale de la section tir de l’amicale du Centre. André Allenne y sera réélu président dans une assemblée qui aura consacré une saison sportive tout à fait remarquable pour les 130 adhérents.


La Municipalité peut être fière de l’investissement fait dans ce stand de tir puisque les objectifs fixés (résultats sportifs, formation des jeunes, féminisation, ouverture aux handicapés) ont tous été respectés. L’occasion m’est donnée de féliciter les superbes résultats des toutes jeunes tireuses Léa Prouveur et Tiffany Brabant, mais aussi d’annoncer que, conformément aux engagements que j’avais pris, les 15 nouvelles cibles électroniques (avec imprimantes incorporées) seront toutes installées avant Noël.


Ensuite, passage au Mat Pop (le musée des arts et traditions populaires de Wattrelos) pour tirer, avec Serge Muret, la dernière chope des Amis. En effet, la superbe exposition consacrée à ce café mythique de la place de Wattrelos que fréquentèrent tant de vedettes de la chanson (entre autres, car je connais un jeune Wattrelosien qui y a gouté les joies de son juke-box, de ses flippers et de ses banquettes où l’on dessinait le monde et où l’on découvrait les plaisirs… de la camaraderie), touche à sa fin. Les Amis furent à Wattrelos notre véritable maison de la chope et de la culture. Alors nous fûmes nombreux à nous retrouver ce matin : j’y ai même croisé un copain de baby de l’époque… que je n’avais plus vu depuis trente ans. Serge était là, son épouse aussi, à la pompe à bière… sous l’œil vigilant et attendri de Jean-Noël Coghe, journaliste bien connu de RTL, pilier des grands moments des Amis, et nouveau président des Amis… du musée.


Le club des amis… au Sapin Vert organise, pour sa part, un pierrot lui aussi très sympathiquement amical, et nos aînés, réunis ainsi autour de leur président Claude Choteau, me paraissent ravis d’être là… D’évidence, ils passent un bon moment.


Le-Sympa_2.JPGUn bon moment, il y en avait aussi un à la brasserie Le Sympa, au Gauquier, à la frontière, chez mon copain Youcef qui organise une journée d’animation transfrontalière entièrement consacrée à la mise en valeur des richesses gastronomiques, artistiques et culturelles kabyles. Pour les convives plus gourmands, c’est couscous bien sûr. Pour moi, ce sera démonstration - dégustation de crêpes (cf. photo)… et bien sûr d’un très bon thé chaud tout à fait bienvenu. Juste après avoir fait une grosse bise à Tafat (en superbe habit traditionnel !), jeune élève de Beaulieu (cf. photo). Tout cela au milieu d’une exposition de bijoux, de robes et de poteries kabyles. Le Sympa mérite bien son nom…


Le-Sympa_1.JPG

 

Le dimanche se termine, après deux passages au bureau à la mairie, par la réception de clôture et les remises des trophées de la 14e édition du tournoi de bourles intervilles, organisé par la fédération des sociétés de bourles de Wattrelos. Le final, cet après-midi, avait lieu à la bourloire Saint-Eloi de Tourcoing. Bon, ok, c’est l’équipe de Lys (de Stéphane Delestraint) qui trône au 1er rang, en gagnant la finale contre Toufflers. Wattrelos est 4e (sur 8) et j’ai le plaisir de remettre à la plus jeune de l’équipe (Emeline - cf. photo) la coupe de… la ville de Wattrelos ! Mais promis, Wattrelos fera mieux l’année prochaine…


Amicale-tir_1.JPGAmicale tir 3

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 18:20

bachelier2012-1.jpgCe soir, comme je le fais chaque année, depuis 2008, je reçois des jeunes Wattrelosiens qui viennent d’avoir leur Bac. C’était  il y a quelques semaines à peine !  Aussi  je remarque que nous avons trois points en commun : d’abord, que le mois de juin, pour eux comme pour moi, s’est bien passé (!). Ensuite que eux comme moi avons notre bac. Enfin que je suis, comme eux, un jeune de Wattrelos qui a obtenu son Bac en ayant été élève à Wattrelos.

En compagnie de mes élus, mais aussi des proviseurs de Zola et de Savary (et des membres de leurs équipes), je suis heureux d’accueillir et de pouvoir féliciter solennellement, par cette réception officielle (mais que je veux conviviale), ces néo-bacheliers venus nombreux. J’ai envie de leur dire trois choses.

bachelier2012-2.jpg

D’abord bravo, car le Bac, c’est un moment important de la vie, un grand moment d’émotion. Je devine ce que fut leur émotion en guettant leur nom sur la liste fatidique ! Je devine leur explosion de joie. J’ai connu ça aussi ! Leur réussite mérite une mise à l’honneur, et c’est précisément la raison de cette réception ce soir : elle est la fête de nos bacheliers !

Ensuite, je note que 101 lycéens (dont 61 filles) sont lauréats cette année. Je ne peux m’empêcher de faire le parallèle : en juin 1976 (deuxième promotion du lycée de Wattrelos !), nous étions à peine 9 élèves dans notre section (Bac C)… et 30 toutes sections confondues. Trente ans plus tard, ce chiffre a plus que triplé et dans ma ville (pardon pour cette formule possessive), cela signifie quelque chose : que nos populations, de tradition ouvrière, ont eu raison de se battre pour pousser les enfants wattrelosiens à étudier, car il n’y a pas de fatalité inéluctable à ce que des enfants d’ouvriers n’aient que l’usine pour horizon. Un exemple symbolique cette année : la jeune Adeline Marquette, 17 ans, a obtenu son Bac ES avec 19,08 de moyenne (20 en philo, 20 ans maths : ça soulève des exclamations dans la salle…) et intégré directement Sciences-Po Paris. Derrière cette performance exceptionnelle, il y a la réussite de tous les jeunes qui sont présents ce soir.

Enfin,  je tiens à dire à nos jeunes que la Ville veut continuer à aider ses ados et jeunes adultes par-delà la fin de leurs études secondaires. Ainsi, Wattrelos est la seule commune de l’agglomération à accorder des bourses pour l'enseignement supérieur ! Pour ma part, je le reconnais volontiers, sans ce soutien municipal à l’époque, jamais je n’aurais pu entreprendre les études que j’ai suivies ! L’an dernier, 271 bourses (d’une valeur comprise entre 150 et 600 euros) ont été accordées et j’ai demandé à mon adjointe aux solidarités et à l’égalité des chances, Catherine Osson, et à mon adjoint à la jeunesse et à l’enseignement supérieur, Robert Bédart, d’assouplir les barèmes afin que le montant des aides soit plus important cette année pour celles et ceux qui en ont besoin et qui réussissent.

bachelier2012-3.jpg

En concluant mon propos – car je ne veux pas être trop bavard, la jeunesse est impétueuse ! – il  me reste deux choses à annoncer : d’abord la bourse aux livres étudiants qui sera organisée pour la troisième année à la bibliothèque toute la journée samedi prochain (6 octobre). Elle permettra de se procurer des ouvrages scolaires à moindre coût. Ensuite que l’hypermarché Leclerc a de nouveau accepté de « sponsoriser » l’événement ce soir et qu’il offre à chacun des lauréats présents une clé USB – la clé de leur avenir ! – tandis que la Ville, de son côté, leur offre une entrée gratuite à la Boîte à Musiques pour le concert de leur choix d’ici juin 2013.

 

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 13:07

voiture-lab2012-2Elles sont arrivées hier soir ces belles mécaniques, celles des voitures participant au rallye Eschweiler-Wattrelos-Eschweiler organisé par l’Automobile club de notre jumelle allemande !

 

Pour la troisième année consécutive, elles font  étape dans notre commune. 23 modèles plus ou moins anciens, mais des marques et des modèles de prestige qui ont attiré quelques curieux samedi après-midi du côté de la place de la République au Laboureur après un périple de 500 km en traversant les Pays-Bas et la Belgique. 

voiture-laboureur2012-1

 

Il y en a pour tous les goûts, et de toutes les couleurs ! Pour le plaisir des yeux : trois Mercedes DB 280 SE, DBW 124 et DB 320 cabrio, une Austin Healey Sprite MK III, une Volkswagen 1303 S, une Golf GTI 1, une coccinelle (conduite par deux créatures de rêve) et une Beetle, une MG B-roadster, une Rover mini MK2, deux Fiat 500, trois Porsche 911, une Alfa-Romeo spider, une Lancia Delta, une BMW 520d, une Mazda MX5 mais aussi une 2 CV et une Fiat 500 ! 

 

Vvoitures-1-2012Une animation sympathique, trait d’union supplémentaire pour notre jumelage. Pour ma part, c’est ce matin, dès 8 heures que je suis devant l’Hôtel de ville (avec Juliette Keraudy et Jean-Luc Doyen, mes adjoints aux relations internationales et aux animations), pour donner le top départ du retour ! L’occasion pour moi de les saluer et de les encourager pour la route à venir ; en leur remettant notamment en souvenir de leur passage une de nos emblématiques poupées Berlouffes !

 

Tout cela se passe dans la bonne humeur, et le soleil devrait être de leur partie. Donc tout va : guten Tag et bonne route à eux !


Vvoiture-2-2012Vvoitures-3-2012

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 20:12

2012_expo-Nicaragua-1.jpgRégulièrement, la Bibliothèque de Wattrelos donne un coup de projecteur sur un pays ou sur une zone du monde ; c’est l’occasion de mettre en avant des livres, des informations qui concernent cette partie du monde et ses habitants.


Cet après-midi, je visite ainsi, avec nombre d’élus, l’exposition organisée autour du Nicaragua par l’équipe de la bibliothèque municipale de Wattrelos, qui aura rencontré, pour sa réalisation le précieux concours de l’association wattrelosienne Touscan, qui mène des actions humanitaires sur place.

 

Bordant l’océan Pacifique, situé entre le Honduras et le Costa-Rica, ce pays d’Amérique centrale (d’un peu moins de 6 millions d’habitants) où se mêlent zones montagneuses et volcans (en fréquentes éruptions ces derniers temps), des plaines qui longent l’océan et de grands lacs (tel le lac Nicaragua) n’a guère de secrets pour mon ami Salvatore Calvario, président de Touscan.

2012_expo-Nicaragua-2.jpg

 

De ses voyages où, avec son équipe, il a apporté à Esteli équipements et matériels à des enfants et pour leur école (cuisine, bibliothèque…), il a ramené de superbes photos. A travers l’exposition de ce jour, il nous fait découvrir des paysages bien sûr, la faune (buffles, crocodiles, iguanes, perroquets multicolores), une flore tout aussi multicolore, mais surtout la vie quotidienne, souvent dure, de ce peuple indien, fier et courageux dont l’éducation et l’alimentation sont les premiers défis.

 

De quoi donner des idées de coopérations à nos femmes et hommes humanistes de Touscan, prêts à aider, épauler, conseiller, pour que là-bas, on vive mieux !

 

Alors espérons que cette exposition saura attirer son public pour faire partager au plus grand nombre les projets de Touscan. Beaucoup peut-être découvriront ainsi le Nicaragua, dont on devine avec les poupées, statuettes et objets présentés, que la couleur y est omniprésente !

 

L’expo est ouverte jusqu’au 22 septembre.

 

 

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 20:03

ricci-1.jpg« Le service est l’avenir de l’automobile » dit un slogan de Peugeot. Ce soir, en inaugurant l’agrandissement de l’entreprise Ricci à Wattrelos, concessionnaire Peugeot bien connu, reconnu et sympathique installé sur la zone d’activités de l’Avelin, j’avais envie de plagier le slogan, en disant « le service est l’avenir de Ricci ».


En effet, ce jeune chef d’entreprise, avec son équipe toute dévouée autour de lui, a fait de l’amélioration du service rendu à sa clientèle sa ligne de force. D’abord en quittant des locaux exigus du centre-ville pour prendre le pari d’une zone d’activités en périphérie où il a pu avoir un show-room, un accueil de qualité, ce qui lui aura permis d’élargir sa gamme de prestations (et obtenir des labels d’assureurs très utiles pour les clients.).


ricci-2.jpg

Mais depuis quelques années, c’est sa capacité à pouvoir exposer sa gamme de véhicules d’occasions qui l’obsédait. Un terrain était disponible quasiment en face de son implantation ; le temps des négociations, concertations juridiques et financières nécessaires… et voilà la réalisation ! C’est ouvert depuis début septembre mais ce soir, je l’inaugure officiellement !


Avec Christophe Ricci, nous déambulons ainsi dans les travées des occases à vendre : reconnaissons que « ça a de la gueule », comme disent les commerciaux car les véhicules sont bien (nettement mieux qu’avant) mis en valeur. Tant mieux, parce qu’en ce moment, dans le secteur automobile, les ventes de neuf décrochent mais l’occasion, elle, se tient bien.


Christophe aura eu, lui, l’intuition d’anticiper la tendance…


Bonne chance au nouveau pôle occasion !

 

 

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 17:04

rcpt-enseigant2012-3.jpgEn cette fin d’après-midi, quelques jours à peine après la rentrée, j’accueille à l’Hôtel de ville, en compagnie de quelques élus et de l’inspecteur de circonscription Jean-Pierre Mollière, les nouveaux enseignants qui ont fait le choix de venir enseigner à Wattrelos ou qui y sont arrivés parce qu'ils l'ont demandé ou... par les hasards du mouvement, comme on appelle ce turn-over annuel de l’Education nationale.


François Hollande avait adressé au monde enseignant la semaine dernière, à l’occasion de la rentrée scolaire, « un message de confiance » à la communauté éducative. Je veux pour ma part adresser à ces jeunes enseignants nouvellement wattrelosiens, « un message de bienvenue », comme je le fais du reste tous les ans à la même époque.


Ce message de bienvenue, je le décline en trois points.


D’abord, en soulignant que si, récemment, le ministre Vincent Peillon insistait sur le mot « respect » que porte les plus hautes autorités de l'Etat aux enseignants, ici à Wattrelos, en sus, c'est le mot « affection » que nous déclinons volontiers à l'égard de nos institutrices et de nos instituteurs. Notre ville les aime, parce qu'elle aime travailler avec eux pour l'intérêt même de nos enfants. Gage de cette bonne relation, je leur offrirai une poupée Berlouffe, symbole de cette convivialité et du sens de la fête qui nous habite, à la fin de la cérémonie.


Pour autant, comme je le dis avec un zeste de malice, notre affection ici à Wattrelos pour le corps enseignant, est intéressée : nos enfants ont besoin de ces jeunes femmes et de ces jeunes hommes qui rejoignent nos écoles, ce seront les artisans de leur réussite. Ce sont eux qui les conduisent vers les premiers apprentissages, leur expliquent le monde, leur donnent les meilleures chances de réussite par-delà les inégalités économiques, culturelles ou sociales. Quelle joie d’apprendre à lire ou à compter à un enfant ! Une municipalité met en œuvre des politiques, crée des conditions, l’environnement ; les enseignants font vivre l’égalité réelle des chances.


Enfin je ne manque pas de présenter brièvement à nos jeunes « recrues » ce qu'est ici le contenu de notre « coproduction éducative » entre ville et Education nationale. Ici, nous investissons dans l’éducation : 60 % de notre budget d’investissement y est consacré ! L’an dernier, nous inaugurions l’école maternelle Michelet reconstruite (2,9 millions) ; cette année, c’est l’école Brossolette complètement reconfigurée et modernisée pour 1,6 million (alors que sa fermeture n'était pas exclue il y a une dizaine d' années !) qui a ouvert ses portes à la rentrée. Et en 2013, l’agrandissement de l’école maternelle Curie et la modernisation de l’école Camus pour 2013-2014 sont au programme.


Bref, Wattrelos ne compte pas ses efforts en matière d’éducation, bénéficie d'une extraordinaire (au sens propre) stabilité des équipes éducatives et se félicite de ces nouvelles arrivées. Pour ma part, je prend le pari que nos nouveaux enseignants se sentiront bien à Wattrelos et qu’ils donneront le meilleur d’eux-mêmes, le plus beau cadeau qu’ils puissent offrir à nos enfants : leur dévouement !


Alors, d’avance, merci à eux… et encore bienvenue !

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 09:29

Visite-Louis-Gallois_2.jpgCe commissaire, il n'est pas de la police ; c'est le commissaire général à l'investissement, Louis Gallois.


En charge de la répartition des fonds du programme des investissements d'avenir (ce qu'on a appelé en son temps le grand emprunt), il est en effet en visite à l'Imaginarium, sur le site de l'Union, avec ses collaborateurs, pour venir examiner le dossier Ecocité de Lille Métropole qui a répondu à l'appel à projet Ville de demain.


Avec le préfet de région et le directeur régional de la CDC, les trois maires de Tourcoing, Roubaix et Wattrelos accueillent Louis Gallois et ses collaborateurs (et -trices).


Le dossier de LMCU, dénommé Vers la régénération urbaine, vise à réinvestir des friches industrielles, à reconquérir les voies d'eau en s'appuyant sur des projets intégrés de reconquête urbaine d'envergure. Il s'appuie sur deux périmètres Ecocités : les rives de la Deûle et l'Union, élargie aux rives du canal de Roubaix et de Tourcoing.


Visite-Louis-Gallois.jpg

Portée par Michel-François Delannoy, en sa qualité de 1er vice-président au développement économique, lequel appuie sur les points saillants de l'Union (images et textiles innovants), la présentation orale en réunion se double d'une visite organisée en bus du site de l'Union.


L'objectif, avec cet appel à projets, est pour un coût total de projets HT de 63,7 M€ (dont 32,5 M€ pour l'Union), une subvention sollicitée de 13,3 M€… Il reste d'évidence encore à convaincre puisque Louis Gallois a annoncé qu'au stade présent de l'étude du dossier, il validait une assiette éligible de 9,1 M€, et donc une subvention effective de 2,7 M€ : c'est là la subvention signée mais elle pourra se compléter, le cas échéant, ces prochaines semaines selon des points du dossier à expliciter.


Une chose est sûre : Louis Gallois réaffirme sa volonté de financer de l'innovation (pas question de financer des parkings, des show-rooms ou de se substituer à des financements plus classiques, dira-t-il). Il aura également beaucoup insisté sur la formation des patrons de TPE.

 

 

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 09:38

blog-signature-CitesLab-Maillage-009.jpgCet après-midi, je suis avec Annie Chantrie, mon adjointe à l’économie sociale et solidaire, et Robert Bedart, adjoint à la jeunesse, au salon Je crée à Lille Grand Palais, pour la signature d’une convention qui va doter Wattrelos d’un outil de plus pour l’emploi.


Ou plus exactement lui faire retrouver un outil malheureusement perdu il y a deux ans.


De quoi s’agit-il ? La Caisse des dépôts et consignations, et l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSé) souhaitant renforcer le soutien à la création d’entreprises dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, ont engagé, avec l’appui financier de la Région et de LMCU, une stratégie visant à développer un service d’amorçage aux projets dans le cadre du réseau Citéslab.


De 2006 à 2010, Wattrelos avait accueilli un agent SAP dans le quartier de Beaulieu, en s’appuyant sur la plate-forme VNEI. Mais depuis, cette démarche n’avait plus été poursuivie. Avec la stratégie Citéslab, cofinancée par la ville de Wattrelos et qui s’appuie désormais sur l’association Maillage, un poste de chargé de mission est de nouveau mis en place pour les deux communes bénéficiaires, Tourcoing et Wattrelos. Celui-ci, Alexandre Heduin, commencera ses permanences à la mairie annexe de Beaulieu début octobre.


Son action visera à sensibiliser à la création d’activités économiques, à contribuer au bouclage des projets, à la recherche des garanties (bancaires notamment) et à la détection de possibles porteurs de projets.


C’est une pierre de plus pour la création d’emplois, et surtout pour l’émergence de créateurs d’entreprises, commerces et artisanats, où le créateur crée - c’est une évidence - d’abord et avant tout son propre emploi ! « Un emploi créé, c’est un emploi utile pour Wattrelos » disais-je au moment de la signature dans un discours d’une (rare) concision.


C’est notamment avec le préfet à l’égalité des chances, Pascal Joly, le directeur régional de la Caisse des dépôts, Dominique Mirada, et mon collègue maire de Tourcoing, M.-F. Delannoy, que je concrétise cet engagement.

 

 

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 16:25
Partager cet article
Repost0
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 11:07

L’été était annoncé ; il est là ! Il va faire beau, il va faire chaud pour ce dimanche de Berlouffes et c’est donc un grand cru qui s’annonce.


De fait, dès les premières heures de la matinée, aucun nuage ne se profile à l’horizon et la température est déjà agréable, alors ni une ni deux, j’enfourche mon vélo pour rallier le centre-ville et me plonger dans la fête.


2012-berlouffes-doyen.jpg

Les rues sont évidemment noires de monde du Saint-Liévin à la mairie, je commence à déambuler quand soudain, mon oreille est attirée par quelques notes de guitare et une voix que je connais : sous son chapeau de paille, c’est Daniel-Marie Cartiaux, notre curé (ph. ci-contre), qui met l’ambiance et égrène le répertoire de Georges Brassens… pourtant parfois peu tendre avec l’autorité ecclésiastique ! Ce qui prouve que Daniel-Marie ne manque pas d’humour, et comme je pense ne pas en être dépourvu non plus, nous voilà à fredonner ensemble quelques couplets : la journée commence dans la bonne humeur !


Elle se poursuit de la même façon avec le rendez-vous traditionnel de la matinée : l’arrivée des géants et du mannequin Berlouffe devant l’Hôtel de ville à 11 h , évidemment accompagnés par le groupe foklorique Les Berlouffes du Touquet Saint-Gérard et nos Gilles.

 2012-berlouffes-geants.jpg

 

Mais l’animation ne s’arrête pas là : cette année, une troupe dunkerquoise propose une animation médiévale dont le fil rouge est l’élixir de Cornelius, un élixir qui rend plus fort, plus habile… et manifestement rigolo !

2012-berlouffes-echelle.jpg

 

Car nos artistes sont à la fois très facétieux et très talentueux : comédiens, musiciens, équilibristes (l’un deux tient en équilibre sur son menton une échelle de 4 mètres et de 34 kg, numéro unique en France !), jongleurs (avec un numéro de chapeaux très réussi), montreurs d’animaux (des serpents et un petit singe qui ne se sépare pas d’un autre petit singe… en peluche)… Le spectacle est très plaisant et sera redonné deux fois dans l’après-midi, attirant à chaque fois beaucoup de public.

 2012-berlouffes-chapeaux.jpg

2012-berlouffes-braderie-copie-1.jpg

 

Il est presque midi et l’heure de la promenade officielle cette fois est arrivée. En compagnie de quelques élus et de mon député-suppléant Richard Olszewski, nous allons saluer les bénévoles de l’association Les cinq quartiers et sa présidente Michèle Coquelle, avant de descendre, comme de coutume, la rue Carnot jusqu’au stand de l’association Kossuth où je suis invité à touiller la goulash et à déguster une eau du Danube qui fait encore monter la température…

2012-berlouffes-goulash.jpg2012-berlouffes-palinka.jpg

 

Rude apéritif qui me rappelle qu’il est temps de déjeuner, alors demi-tour en remontant la rue de Stalingrad en direction de la cour du centre d’hébergement, rue Jean-Jaurès, où le Wattrelos football club fait chauffer les frites et les moules…

 

 

Partager cet article
Repost0