Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 00:01

carte voeux 2011 versoJe vous souhaite une excellente année 2011 !

(> cliquez sur la carte ci-contre)

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 10:39

Stockage-a-partir-du-7-septembre-2010-8595.JPGEn ce soir de Noël, l’ambiance est à la fois de fête et d'émotion dans le salon des mariages de l’Hôtel de ville. Je reçois en effet les enfants les plus imaginatifs (et sages !) de notre ville qui ont envoyé une lettre au Père Noël.

 

Cette tradition consistant à sélectionner les plus belles lettres au Père Noël des petites et petits Wattrelosiens m'enchante, d'autant qu'en concertation active avec le Père Noël et son vieil ami d’école, notre adjoint aux fêtes Jean-Luc Doyen (je raconte en effet aux enfants qu'ils sont allés en classe ensemble !), nous essayons d'exaucer leurs souhaits.

 

C’est donc en auxiliaire chevronné du Père Noël que j’ai revêtu mon plus beau costume (rouge, ainsi qu’une cravate étoilée de circonstance) et qu’entouré de plusieurs malicieuses lutines, je remets à ces enfants, accompagnés de leurs parents, des cadeaux parmi ceux dont ils ont rêvé.

  Stockage-a-partir-du-7-septembre-2010-8573.JPG

Pour ouvrir cette réception, c’est Marie, déguisée en mère Noël, qui nous interprète tout d’abord deux magnifiques chants de Noël… dont l'infatigable Petit Papa Noël, repris en chœur par parents et enfants.

 

Après cet instant de grâce, je prends la parole, ne résistant pas à l'envie de lire quelques extraits choisis parmi les nombreuses lettres qui nous sont parvenues... et que nous avons veillé, scrupuleusement, à transmettre au Père Noël... en Laponie !

 

C'est un fait : à Wattrelos, nos enfants peuvent, à bien des égards, prétendre décrocher le titre d’enfants les plus sages et tendres de la terre (!), à en juger par les serments de gentillesse à l'égard de leurs parents, frères et sœurs qui jalonnent leurs lettres, toutes très joliment illustrées.

  Stockage-a-partir-du-7-septembre-2010-8604.JPG

Malheureusement, j'ai une mauvaise nouvelle aussi pour les enfants : le Père Noël ne peut pas être avec nous pour cette réception en mairie. Son traineau ayant raté son virage autour du clocher de Saint-Maclou, quelques sacs y sont restés accrochés et il est, au moment où je parle, tout en haut de Saint-Maclou en train d'essayer de les décrocher : il pense en descendre, enfin, vers 18 heures... car il lui reste du travail et de la route à faire ce soir !

  Stockage-a-partir-du-7-septembre-2010-8600.JPG

Mais quand même, une bonne nouvelle : le Père Noël m'a appelé cet après-midi, m'a donné les cadeaux nécessaires et m'a demandé de les distribuer ce soir à sa place. Ouf...

 

Alors j'essaie de le remplacer !

 

Avec mes lutines, nous recueillons sourires, bises et marques de tendresse sous les flashes des appareils photos ! Stockage-a-partir-du-7-septembre-2010-8609.JPG

 

Du pur bonheur, qui réchauffe fort à propos l’âme et le cœur en cette soirée aux températures bien hivernales !

 

  Stockage-a-partir-du-7-septembre-2010-8599.JPG

 

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 11:20

On se souvient que le Conseil municipal avait voté une motion pour soutenir les salariés wattrelosiens de Johnson Screens afin d'éviter que l'établissement de Wattrelos ne soit fermé pour être regroupé avec celui de Châtellerault.

 

J'avais à l'époque (cf. article du mercredi 27 octobre) saisi le ministre de l'industrie, les dirigeants du groupe et le préfet de la situation de l'entreprise.

 

Ce dernier vient de me répondre par courrier en date du 20 décembre. Le Préfet insiste sur le montant des indemnités à verser aux salariés et sur l'obligation de revitalisation du site qu'a le groupe. Je crains que les pouvoirs publics n'aient fait leur deuil de la fermeture de l'unité wattrelosienne. Rien en effet dans cette lettre ne me donne quelque lueur d'espoir du maintien de l'activité à Wattrelos.

 

Peut-être le Ministre aura-t-il une position différente ?

 

Pour lire le courrier, Lettre du préfet Johnson Screenscliquez ici.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 11:44

Ce samedi, bien évidemment, des manifestations festives, il y en a... et mon emploi du temps les accompagne autant que possible.

 

Un salut aux boulistes (d’Annie) de l’amicale Jean-Zay qui, sur leur boulodrome, mènent une compétition animée, juste avant de participer à l’assemblée générale de l’amicale du Crétinier (de Michèle) où l’on distribue colis et coquilles. Et j’arrive just in time à la salle d’armes de la cité des sports pour la fête de Noël du club d’escrime (de Denis) pour remettre les décorations et féliciter les jeunes et émérites tireurs !

Nouvelle-image6.JPG

Et la soirée, elle se fête avec les danseurs du Père Noël, superbe spectacle de la troupe De temps en temps au centre socio-éducatif. Là, le Père Noël, juste avant de faire sa distribution et après avoir relu les lettres de demandes qu’il a reçues, décide de se faire une bonne sieste juste avant l’effort ! Et il a bien raison quand on voit le volume des cadeaux sur son traîneau !

 

Mais voilà que les différents lutins (même que j’aperçois des visages connus !) et des personnages de dessins et bandes dessinées s’animent, dans des danses sur des hits revisités. Nouvelle-image2.JPG

  Nouvelle-image3.JPG

Les enfants sourient d’apprendre que « ce matin, un lapin a tué un chasseur » (Chantal Goya s’en souvient encore), ou des frasques de Télétubbies multicolores. Ils s’émeuvent des retrouvailles de La Belle et la Bête, toutes en valse lente et habits de fête. Ils s’inquiètent, comme le Père Noël en apprenant que des cambrioleurs (à pistolets à eau…) veulent venir voler les cadeaux !

 Nouvelle-image7.JPG

Un spectacle tout en rythmes (et tout en jambes pour les super danseuses et danseurs), des chorégraphies remarquables sur des parodies de Grease, ou de l’inimitable Lady Gaga ! Mais où on retiendra surtout une Salsa du Démon, très relevée et très colorée qui enthousiasme la salle : le démon a effectivement du poil aux pattes et les tridents sont bien acérés ! 

 

Nouvelle-image5.JPGMais un spectacle tout en douceurs romantiques aussi. Au pays des rêves, Aladin nous parle de son « rêve bleu, un nouveau monde en couleurs, un monde fabuleux »… Un peu avant que la jolie Blanche-Neige nous annonce, avec émotion, qu’un « jour, son prince viendra » : toutes les petites filles (les grandes aussi !) de la salle en sont ravies, pensant sans doute à celui qu’elles espèrent ou qu’elles ont trouvé ! Nouvelle-image1.JPG

 

Nouvelle-image0.JPGAllez, pour la fin, tout le monde en piste avec les Village People (même le Père Noël, réveillé, s’y est mis !), avec des danseuses en sympathiques tenues de Mère Noël et c’est, au final, une standing ovation qui, sous des applaudissements vraiment très nourris, félicite cette vraiment très talentueuse troupe de jeunes… que je connais toutes et tous ! On a de beaux talents à Wattrelos et j’en suis fier.

  Nouvelle-image8.JPG

 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 00:00

noel2010-1.jpgEt ils ont bien raison de se mettre au chaud, nos chalets du marché de Noël, parce que dehors, cette année, il fait sacrément froid, et la neige et le verglas n'inciteraient pas à les fréquenter très longtemps si on les avait gardés place Delvainquière. Du coup, ils sont fin bénach', comme on dit chez nous, dans cette salle Salengro où l'on a même réussi à faire entrer le parapluie lumineux qui illuminait la Grand'Place !

 

Ce soir, c'est l'inauguration de ce marché de Noël nouvelle formule, et je dois dire que c'est un moment que je redoute tourjours un peu, tant les facéties de mon adjoint le plus fou (mais c'est la fonction qui veut cela car il est adjoint à la Ville festive), Jean-Luc Doyen, m'ont appris à être prudent. D'ailleurs, le voilà qui m'accueille, ainsi que de nombreux autres élus parmi lesquels mon invité d'honneur, Olivier Henno, maire de Saint-André, à qui se joint le commissaire Torrano que je viens de mettre à l'honneur à l'Hôtel de ville (cf. article précédent),noel2010-3.jpg le voilà qui m'accueille donc en... Merlin l'enchanteur ! J'avais eu droit les années précédentes à un ours polaire, à un sapin de Noël mais pas encore à un magicien ! Jean-Luc joue donc de sa baguette pour animernoel2010-2.jpg les différents pôles d'animation de cette inauguration : une chorale d'enfants de l'école Curie (a capella en raison d'une sono capricieuse), une Miss Wattrelos déguisée en Blanche Neige, une de mes adjointes (Dany Cuchère) en Belle au Bois Dormant... et même un âne porteur d'un énorme cadeau (sans doute l'âne de Saint-Nicolas venu se divertir après sa fatigante tournée du début du mois) !

 

Ce cadeau, je vous le donne en mille, il est pour moi : en fait, c'est une succession de cartons façon poupées russes au bout de laquelle je découvre... un costume de Superman ! C'est évidemment un coup de Jean-Luc, en référence à l'enlèvement en pleine rue que j'avais empêché il y a quelques semaines ! Où le sérieux nous rattrape dans l'humour...

noel2010-4.jpg

Bref, le rire et la bonne humeur sont toujours de mise à l'occasion de cette inauguration, ce qui n'est pas pour déplaire à Olivier Henno, lui qui est vice-président de LMCU chargé du vivre ensemble. A Wattrelos, on y est particulièrement attaché au vivre ensemble ! Olivier le reconnaît volontiers, lui qui connaît notre ville pour avoir eu un grand-père wattrelosien qui l'emmenait, enfant, jouer à la bourle au Carin !

 

Et c'est justement parce que cette année, en France, le vivre ensemble a souffert, que des fractures, des inégalités se sont accrues, que le credo que je veux proclamer en cette fin d'année, c'est combien le vivre ensemble est important. Alors, en cette trêve des confiseurs comme l'on dit, sachons regarder lucidement ce qui s'est passé ces derniers mois et s'attacher à l'essentiel, justement : bien vivre ensemble !

 

Sans omettre de se souvenir que Noël est indéfectiblement attaché à deux valeurs : la solidarité et la fraternité.

 

Ce soir, c'est également l'occasion de saluer les exposants de ce marché de Noël 2010, aussi nombreux que les autres années, qui proposent des petits objets artisanaux permettant de trouver les derniers cadeaux (à prix très raisonnables !) que l'on cherche désespérément, dans l'esprit originel de la manifestation. J'en profite aussi pour remercier mes équipes chargées de l'installation des décors et des illuminations partout dans la ville : elles ont fait un super boulot dans des conditions météo particulièrement difficiles.

 

Enfin, je rends un hommage appuyé aux Wattrelosiens qui ont participé à notre concours municipal des façades illuminées dont nous récompensons les lauréats ce soir : comme ceux qui ont eu le bon goût de fleurir leurs façades et jardins que j'ai récompensés la semaine dernière, ils donnent des couleurs à notre ville, ils égayent nos rues, et je sais leur mérite car il en faut du courage, de la patience, de l'imagination pour déployer ces guirlandes, ces sujets, ces décors lorsqu'il fait si froid... Alors bravo et continuez !

 

Très bonnes fêtes de fin d'année à toutes et à tous, et n'oubliez pas de passer salle Salengro jusqu'au 24 décembre pour le marché de Noël !

 

 

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 16:27

Delorme-1.jpgAh, Alain, quel artiste !

 

C’est d’Alain Delorme bien sûr dont je parle, qui donne cet après-midi un superbe concert au cœur de notre église Saint-Maclou. Ce concert, je le voulais, car depuis la restauration des vitraux et des plafonds de l’église (ce qui lui donne des allures de cathédrale, comme le définira lui-même notre ami chanteur), je trouve que le lieu se prête magnifiquement à des productions musicales, chant ou orchestre, surtout lorsqu’il s’agit de chants religieux ou de Noël. Or précisément, l’un des tous derniers disques d’Alain est consacré aux cantiques.

 

Curieux n’est-ce pas, que l’ex-chanteur des Crazy Horse, ce faiseur de tubes des années 70 (Ne rentre pas ce soir… C’est le curé lui-même, Daniel-Marie, qui a reconnu avoir, à l’époque dansé la-dessus, ou Un jour sans toi) et des années 80 (Romantique avec toi), ait mis sa voix mélodieuse sur ces chants… Pourtant le résultat est là ! Agréable, superbe, admirable… les adjectifs manquent au public, conquis comme je le suis, par ce qui est, et restera, un des plus beaux moments musicaux de 2010 assurément !

  Delorme-2.jpg

Par la voix d’Alain, l’amour prend une portée universelle. « Qu’il est formidable d’aimer » est le rythme du début du concert, en affirmant « qu’il est formidable de tout donner pour aimer ». L’amour occupera bien évidemment la plupart des chansons. Et sur ces paroles qui parlent à toutes et tous, chacun y aura mis, j’en suis certain, celui ou celle qui occupe ses pensées et fait battre son cœur.

 

Le plus gros succès, celui qu’Alain reprendra à deux reprises et par lequel il terminera, c’est évidemment : « Trouver dans ma vie ta présence / Tenir une lampe allumée / Choisir avec toi la confiance / Aimer et se savoir aimé / Croiser ton regard dans le doute / Brûler à l’écho de ta voix / Savoir reconnaître ton pas / Brûler quand le feu devient cendre / Choisir de donner sans reprendre / Savoir tout ce que tu m’apportes »… Qui a un jour aimé, qui aime tout simplement, est forcément emporté par ces mots simples, doux, harmonieux, auxquels la chaleur toute en tendresse de la voix d’Alain Delorme offre un écrin particulièrement émouvant.

 

Dans ce concert, bien sûr, il n’y a pas que des chants religieux classiques, l’artiste a d’autres compositions à lui, tel cet Ave Maria qui transporte la salle, ou les reprises de chants de Noël bienvenues en cette période de l’année, comme l’éternel Douce nuit, sainte nuit.

 

Alain, « toi qui aimes ceux qui s’aiment… Dans nos vies comme un poème / Fais chanter l’amour »… Et c’est ce que tu fais si bien.

 

L’amour, d’abord, « d’un monde plus beau à faire ensemble », d’un « monde nouveau ». Celui de la vie ensuite, celle qui « comme un soleil, comme une éclaircie / Comme une fleur que l’on cueille entre les orties », « doit venir comme vient le beau temps ». Celui de l’humanité universelle, où « viens mélanger tes couleurs / Avec moi réveiller le bonheur / Qui dort au fond de toi ».

 

Et oui, ami chanteur – car si je suis fan, je le reconnais, nous sommes aussi complices - «comme un souffle fragile, comme un vase d’argile, ton amour nous façonne »…

 

Voilà assurément une belle manière de « faire jaillir la lumière de nos vies / Improviser la fête au plein cœur de l’après-midi » ! L’église Saint-Maclou, bondée, en atteste. Comme « les anges dans nos campagnes », Alain Delorme aura entonné bien des hymnes à l’amour et à l’amitié…

 

Dans un grand ciel illuminé de joie, il aura pris les Wattrelosiens dans ses bras, juste histoire de leur annoncer qu’il va naître « le divin enfant »… Ça aussi, il l’aura chanté, et en chœur avec le public !

 

That was a Happy day, a swinging and loving happy day.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 22:11

Cet après-midi, dès après la réception des médaillés, après un sandwich rapidement avalé, commence un marathon à travers la ville, parmi les plus sympathiques que je pratique : le tour des commerçants, dans chaque quartier, qui participent à l'opération (on y gagne au grattage mais aussi au tirage !) commerciale Décembre en fête.

 

Avec notamment mon adjoint au commerce, Marc Zarcone, et le président de l'union fédérative W'atout Commerce, Christophe Ricci, nous aurons visité, salué plus d'une dizaine de commerçants, au moins autant de clients, et pu apprécier la vitalité des enseignes si indispensables à la vie de nos quartiers, du Tilleul jusqu'au Bas-Chemin, en passant par le Sapin Vert, le Crétinier, le Ballon, le Laboureur ou le Centre.

 

Une vraie satisfaction pour notre délégation, par-delà le placement des lots, c'est que plusieurs commerces ont été récemment repris par de jeunes couples qui en veulent et qui me séduisent littéralement par leur volonté de faire et de réussir : que ce soit en pharmacie, en boulangerie, en optique ou en fleuristerie, la relève est là ; courage et bravo les jeunes ! Notre ville, nos quartiers ont besoin de vous ! Et Wattrelos est heureuse de vous ouvrir ses échopes !

 

Cette visite active ne m'a pas empêché d'aller saluer, à plusieurs reprises, le Père Noël qui, cet après-midi, semble aussi se promener dans Wattrelos. Je l'ai d'abord croisé à la fête de Noël du comité des œuvres sociales de la Ville où les organisateurs avaient déployé une vaste aire de jeux gonflables, pour le bonheur des plus petits (photo). Enfin, quand je dis des plus petits, reconnaissons que, pris dans l'ambiance festive, entre barbe à papa et maquillage, j'ai vu certains adultes perdre leurs références et se dissimuler sous des oreilles (très branchées) Hello Kitty : il me semble même y avoir reconnu mon chauffeur, le bon papy Jean-Claude...  

  Photo0753.jpgPhoto0754.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Mais le Père Noël était aussi attendu à la fête de Noël de l'amicale de La Poste, où goûter, distribution de cadeaux et bonne ambiance caractérisaient l'après-midi festive. Le lutin Jean-Mi, talentueux ventriloque, amusait les enfants, avant l'arrivée du grand homme rouge !

  Photo0755.jpg

Pour ma part, poursuivant la visite de quartiers, je l'ai terminée place du Moulin où, dans une adorable friterie éponyme, nous nous sommes retrouvés autour d'un sympathique (vraiment très sympathique) grand éclair maison de la boulangerie Destriez voisine. Pas question que je parte de là, où pour une fois je ne mangerai pas de frites d'Isabelle, sans en déguster une (belle) tranche. Et oui, à Wattrelos, c'est Décembre en fête.

 

La preuve ? Il me faut quitter assez rapidement cette belle tablée amicale pour aller à la bourloire du Bon Fraisier remettre les prix du grand tournoi (90 joueurs y ont participé) du même nom ! Et avec Yves, c'est certain, là aussi, il y a de l'ambiance.

 

Comme j'en aurai demain matin à l'assemblée générale du club des marcheurs roubaisiens pour la remise des récompenses aux athlètes méritants !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 15:39

retraite2010img1122

Ce matin, je reçois, toujours au CSE, une autre partie de la grande famille des agents de la Ville : les retraités de l'année.

 

Ils sont 19 à faire valoir leur droit à la retraite après toute une carrière dans la fonction publique pour certains, et parfois même au sein des services municipaux wattrelosiens ! C'est dire s'il y a de l'émotion dans l'air au moment de se dire au revoir – ce n'est nullement un adieu ! – et surtout, de la part de l'Administration municipale, merci pour le boulot effectué durant toutes ces années au service des Wattrelosiens.

 

Toutes et tous ont donné d'eux-mêmes, de leur temps, de leur énergie pour faire tourner la maison-ville, faire en sorte que les écoles et les bâtiments publics soient bien entretenues, que les pelouses soient bien tondues, que les repas soient savoureux, que les installations soient sécurisées, que les fêtes soient réussies, que nos administrés s'y retrouvent dans leurs démarches administratives, que les bébés soient accueillis et dorlotés, que nos aînés soient choyés, que les personnes les plus en difficulté dans notre ville puissent trouver un lieu d'écoute et d'aide face à leurs problèmes...

 

Ils ont eu à résoudre bien des questions posées, nos retraités, aidé à boucher des trous sur les trottoirs, collecter des poubelles non ramassées, saler des rues enneigées, installer des mobiliers d'école ou urbains, que sais-je encore...

 

Une nouvelle vie s’offre à eux : je l’ai baptisée le Nouvel Age. Il s’agit en effet d’un nouveau départ, d’une nouvelle période qui, je l’espère de tout cœur, ne sera pas la moins heureuse. Tous ces collaborateurs, pour beaucoup devenus plus que cela, l'ont bien gagnée.

 

Alors bonne retraite, chers collègues, et profitez-en bien et longtemps !

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 09:16

medaille20102.jpgCe soir, comme tous les ans depuis quelques années, est organisée au CSE une réception en l'honneur des agents municipaux totalisant 20, 30, 35 ans ou plus de service, la réception des médaillés du travail de notre ville. Ne l'oublions pas : il n'est pas de service public qui ne s'incarne dans les femmes et des hommes dont c'est la fonction, la mission de le mettre en oeuvre, comme l'écrit Gabriel de Broglie : « Le service public n’est pas désincarné. Ce sont des hommes et des femmes qui le font vivre, c’est un esprit qui l’habite ».

 

Si la réception du 1er Mai est réservée aux salariés du secteur privé, celle-ci est spécifique pour nos agents de la mairie ; d'ailleurs, je l'ai voulue comme telle car auparavant, elle se confondait avec la cérémonie des voeux au personnel communal en début d'année... et même avec celle de nos retraités de l'année !

  medaille20103.jpg

L'instant est donc à la fois solennel et détendu grâce aux notes d'accordéon du jeune Rémi qui accueille les récipiendaires. Il est surtout infiniment amical car j'ai devant moi des tablées de collègues à qui je rends un hommage mérité. Car je le pense sincèrement, à Wattrelos, on fait souvent plus, souvent mieux qu'ailleurs en terme de service public ; et ce en dépit de moyens qui se contractent, de dotations qui diminuent à l'image de la quasi totalité des communes de France. Il existe même à mon sens un service public à la wattrelosienne, fait de diversité de services rendus, de proximité et d'humanité... et cela crée un réelle exigence dans la population, j'en ai conscience.

  medaille20104.jpg

Mais quelle commune peut afficher, en cette si violente période de crise, un tel bilan à la fin de l'année : ouverture de deux crèches, d'une bibliothèque, inauguration d'un foyer-logement pour aînés, lancement de la reconstruction d'une école maternelle, et bientôt de la résidence Saphir de notre maison de retraite mais aussi d'un centre d'accueil pour enfants polyhandicapés, accompagnement du chantier de reconstruction de Beaulieu, reconstructions de rues, pose de nouveaux tapis de chaussées, de courées obtenues de la Communauté urbaine...

 

Tout cela, c'est grâce aux dossiers que les services municipaux préparent, structurent, défendent, c'est grâce au travail des agents, un travail porté, et défendu, souvent très opiniâtrement et avec ténacité par les élus de la majorité.

 

Oui, décidément, en cette première décennie du XXIe siècle qui s'achève, c'est par ce travail conjoint que Wattrelos aura su se projeter dans l'avenir, créer les conditions d'un nouveau développement économique, se transformer en profondeur tout en restant attachée à ses valeurs de solidarité, de générosité, de convivialité, tout en restant finalement une ville chaleureuse et humaine dans laquelle les inégalités, les injustices sociales sont farouchement combattues.

 

Alors je le leur dis, à mes médaillés : soyez fiers du travail accompli. Arborez cette médaille, elle est votre dû... mais aussi ce que l'on doit aux Wattrelosiennes, aux Wattrelosiens, ce que l'on doit à notre bonne ville de Wattrelos !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 09:10

expo-bibAMVin2010.jpgOn pourrait dire d'elle qu'elle est à la calligraphie créative ce que sont Raymond Devos ou, plus proche de nous, mon ami wasquehalien Jean-Claude Duquesnois à l'humour.

 

Les deux derniers cités partent d'une expression, d'une formule pour en faire un sketch et donner du sens à l'absurde (j'adore !) ; Anne-Marie Vin s'amuse quant à elle avec la matière qui contient les mots, c'est-à-dire principalement les feuilles, et produit des objets d'art étonnants que l'on peut découvrir en ce moment à la bibliothèque du centre-ville ; j'y suis passé ce soir avant de remettre les médailles du travail à mes agents municipaux.

 

Exemple de ce qu'on peut découvrir du travail d'Anne-Marie : deux dictionnaires Larousse du débutant consacrés à l'amour et entremêlés (pour Anne-Marie, symboliquement, ils se tiennent la main. Moi, je veux bien mais reconnaissons que l'image est plus...), des botins téléphoniques découpés en tranches, et roulés lettre par lettre (ce qui permet de visualiser d'un seul regard l'importance de la lettre C dans la langue française !) dans de petites cases, des pages de dictionnaires cousues entre elles pour former une jolie torsade, des livres reliés... mais sans leur couverture ni leur dernière de couverture (Anne-Marie me confie qu'il s'agissait de livres destinés à la poubelle, et ainsi recyclés – la morale est sauve !), un dictionnaire multilingue contenant... une notice Ikea (dans laquelle figure pas mal de langues différentes, c'est vrai), un livre rouge maculé de peinture... rouge, forcément, etc.

 

Bref, une expo étonnante qui mérite d'être vue à la bibliothèque jusqu'au 31 décembre.

 

 

 

Partager cet article
Repost0