Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 09:29

Cet après-midi, moules-frites au club des aînés du Crétinier-Ballon, plus connu sous le nom de club Moutarde (puisqu’il se situe dans la rangée éponyme), présidé par André Rapsaet, puis mariage en mairie, puis assemblée générale du club Wattrelos GRS (gymnastique rythmique et sportive) où la charismatique présidente (depuis 30 ans !) Marie-Andrée Clermont passe le relais à la jeune gymnaste Magalie Wagon qui prend, à 27 ans, cette responsabilité décisive : bravo à elle, et tous mes encouragements.

 

Damier-club-oct-2013.jpgPuis à l’amicale laïque du centre, rendez-vous à la section dames présidée par l’emblématique Gilbert Charles qui organise la deuxième édition du tournoi des coup(é)s en deux. Clin d’œil à Wattrelos bien sûr, mais aussi parce que le tournoi se déroule avec deux joueurs par équipe, deux parties par ronde, à deux cadences différentes (blitz en un quart d’heure, semi-rapide en 40 minutes).

 

70 joueurs (dont 14 jeunes de 5 à 12 ans), de France et du Benelux, se sont affrontés toute la journée et le club se fixe l’objectif, pour ce tournoi, de dépasser 100 joueurs avant trois ans. Dans une compétition dont la particularité est de reposer sur le principe de l’élimination directe, 24 équipes (6 poules de 4) se sont affrontées pour emporter les coupes et récompenses.

 

Damier-club-oct-2013_2.jpgLa finale aura été gagnée par les Lillois Tommy M’Bongo et Luc Baya (déjà champions de France par équipe… c’est dire s’ils sont une référence !). Bravo à eux deux, et surtout à tous les bénévoles du club de dames qui contribue ainsi à faire connaître et rayonner Wattrelos… parmi les dames !

 

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 09:25

Concours-nouvelles-2013.jpgAprès une réunion de la commission des finances préparatoire au prochain Conseil municipal et des rendez-vous, je conclue la matinée par la remise des récompenses du 6e concours de nouvelle littéraire organisé par la Bibliothèque municipale de Wattrelos.

 

Ce concours, organisé depuis 2007, vise à inciter celles et ceux qui aiment écrire, selon un exercice  littéraire de référence, une nouvelle (narration de format limité) et à prendre la plume sur un thème donné : cette année, il s’agissait de Mauvaise idée.

 

Le jury a été présidé par le journaliste et romancier bien connu Lakhdar Belaïd, et a dû faire son choix parmi les 33 propositions adultes reçues. Le 1er prix a été accordé à Bruno Benvenuti, lillois (mais lensois !), pour Le radiateur ; dans cette nouvelle, un acteur de théâtre qui répète le rôle de Jack Nicholson dans Vol au-dessus d’un nid de coucou s’est attaché, nu, à un radiateur ! Sa femme le surprend et n’apprécie pas l’idée de celui qu’elle qualifie de « De Niro à la manque » ! Ambiance familiale…

 

Deuxième prix à une Wattrelosienne, Roberte Hieronsen, pour Une histoire à dormir debout ; et troisième prix à une Croisienne, Fanny Soumillon, pour Aucun recours fondé sur les conditions de déroulement du concours (fidélité oblige, elle était déjà troisième l’an dernier).

 

Pas de doute, participer à ce concours, loin d’être mauvaise était une bonne idée !

 

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 09:20

JM-Ayrault-Lille-oct-2013.jpgLa rencontre annuelle des élus départementaux, sous l’égide de l’ADF (association des départements de France) s’est tenue cette année à Lille Grand Palais et, en clôture des journées de débat des conseillers généraux, Patrick Kanner, président du Conseil général du Nord, et Claudy Lebreton, président de l’ADF, ont reçu le Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault. J’ai participé à cette rencontre.

 

Dans son discours, le Premier Ministre aura salué « la France des départements car le Département est là où les citoyens ont besoin de lui » ; « les élus des territoires connaissent la France ».

 

J.-M. Ayrault a insisté sur le rôle des Conseils généraux dans « la bataille pour  l’emploi », saluant ceux « investis » dans les contrats d’avenir, les contrats aidés ou d’apprentissage et appelant à la mobilisation « de toutes les forces pour cela » !

 

JM-Ayrault-Lille-oct-2013_2.jpgIl lance aussi un appel à la cohérence entre « l’Etat stratège, impulseur, garant » et les collectivités locales. Avec quelle méthode ? « Le dialogue », prônant un « exercice de contractualisation déterminant », avec une nouvelle génération de contrats. « La France doit rassembler ses territoires, les accompagner dans les mutations qui les touchent. D’où la création du commissariat général à l’égalité des territoires ».

 

Il a rappelé que sur les financements européens, la France a préservé, dans une Europe à 28,14 Mds € de fonds européens (un tiers du FSE sera géré par les Départements).

 

« Notre pays a besoin d’un Etat fort mais aussi d’une France décentralisée. Il nous appartient de faire émerger des pôles de développement sur nos territoires. Mais il serait illusoire que les métropoles puissent se substituer aux Départements » ; ainsi le Département est « le chef de file pour le développement social et les solidarités territoriales ».

 

Et de proclamer, sous les applaudissements : « Ne comptez pas sur mon gouvernement pour prêcher la suppression des Départements ! ». Avant de conclure, prouvant qu’il a « voulu entendre le message des Départements », sur les 830 M€ de fonds spécifiques et les décisions sur les droits de mutation qui vont améliorer les ressources des Conseils généraux, lesquels en auront bien besoin face au défi qu’est d’adaptation de nos politiques publiques à la société du vieillissement.

 

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 16:37

Commission-9-oct-2013.jpgAprès deux années de gel en 2011 et en 2012, décidé par le gouvernement Fillon, du barème de l’impôt sur le revenu et la suppression de la demi-part d’impôt sur le revenu pour personnes seules (décidée et votée par la Droite en 2009, et mise en œuvre progressivement de 2011 à 2013), beaucoup de contribuables qui auparavant ne payaient pas d’impôt sur le revenu se sont trouvés à devoir en payer… surtout en 2013 car l’effet cumulatif de ces mesures votées par la Droite est maximal cette année ! Les journaux se font, à juste titre, l’écho de ces protestations de personnes seules, notamment des personnes âgées qui reçoivent leur feuille d’impôt sur le revenu et qui sont surprises de devoir en payer, alors que ce n’était pas le cas auparavant (ce qui déclenche d’autres impositions, telles que taxe d’habitation ou redevance TV). Et qui du coup accusent Hollande et le gouvernement Ayrault, alors que rien n’est plus faux : ces impôts, c’est à Sarkozy que nos concitoyens les doivent !

 

L’an dernier, le gouvernement socialiste a décidé de corriger cela en augmentant la décote sur les deux premières tranches d’impôt sur le revenu. Mais, reconnaissons-le, si cela a évité à 300 000 personnes d’être fiscalisées, ce mécanisme n’a été que trop limité dans ses effets.

 

Voilà pourquoi, cette année, dans le projet de loi de finances pour 2014, le Gouvernement a décidé de réindexer à nouveau le barème de l’impôt sur le revenu et une revalorisation de la décote de 5 % au-delà de l’inflation (ce qui représentent des mesures de soutien de pouvoir d’achat pour les ménages, d’un coût de 900 millions d’euros pour le budget de l’Etat).

 

Mais avec les parlementaires socialistes, nous avons débattu depuis plusieurs semaines avec le gouvernement et voté ce matin en commission deux nouvelles mesures majeures pour les contribuables modestes et moyens :

 par l’amendement 479 (pour le lire, cliquer ici), la revalorisation (de + 4 %, bien au-delà donc de l’inflation de 0,8 % !) des plafonds de revenus prévus à l’article 1417 du CGI et les montants des abattements prévus à l’article 1414 A. Cet amendement permet de corriger les conséquences en matière de taxe d’habitation, de taxe foncière, de redevance TV, de CSG ou de CRDS pour les contribuables qui sont entrés dans l’impôt sur le revenu. Le gain pour les contribuables concernés est de 450 millions € (dont 270 pour les impôts locaux et 180 pour les prélèvements sociaux) ;

 par l’amendement 478 (cliquer ici), nous supprimons l’article 4 du PLF 2014 qui décidait de faire disparaître les déductions d’IR pour frais de scolarité dans l’enseignement secondaire et supérieur ! Supprimer une suppression, cela veut dire que nous rétablissons cette déduction pour les ménages ! Une bonne nouvelle, je crois, pour beaucoup de nos concitoyens. Coût pour le budget de l’Etat, là aussi 450 millions.

 

Ce matin, sur proposition des commissaires socialistes, nous avons donc adopté en commission des finances 900 millions d’allègements d’impôts pour les contribuables modestes et moyens. Nous allons encore siéger ce soir, cette nuit, et sans doute demain matin et après-midi.

 

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 14:06

assemble222Ce matin paraissent au Journal Officiel trois questions écrites que j'ai posées :

 

  • au ministre de l'économie et des finances sur la clarification souhaitable du régime fiscal de TVA des expertises judiciaires réalisées par les fonctionnaires hospitaliers. Pour lire la suite de ma question, cliquez ici.
  • à la ministre des affaires sociales et de la santé sur la clarification souhaitable du régime social des expertises judiciaires réalisées par les fonctionnaires hospitaliers. Pour lire la suite de ma question, cliquez ici.
  • à la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie sur la présence de substances « extrêmement préoccupantes » dans certains produits de grande consommation et sur l'information des consommateurs. Pour lire la suite de ma question, cliquez ici.


Partager cet article
Repost0
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 12:30

L’information est passée trop inaperçue mais elle est importante, cruciale même : Croissance : l’éclaircie se confirme, juge l’INSEE titre le journal Les Echos, ce qui permet à l’article de commencer par : « L’année 2013 finira bien mieux qu’elle n’avait commencé ». De quoi s’agit-il ?

 

D’abord des prévisions de croissance économique. Après deux trimestres négatifs (et donc de récession) au dernier trimestre 2012 et au premier trimestre 2013, le rebond du second trimestre (+ 0,5 %), la croissance nulle au troisième trimestre, et maintenant la perspective d’une progression de 0,4 % au quatrième trimestre pousse à la hausse la croissance économique française ! En début d’année, la prévision annuelle de la croissance pour 2013 était dans une fourchette de - 0,1 à + 0,1 % ; maintenant, il est acquis que la croissance sera positive et l’Insee annonce dorénavant + 0,2 % en 2013, et estime qu’il n’est pas impossible, si la tendance se poursuit, que la prévision gouvernementale de + 0,9 % en 2014 soit dépassée. Ce qui serait une très bonne nouvelle pour nos entreprises, l’emploi… et les salariés français !

 

Pourquoi ? L’INSEE écrit : « Le climat des affaires, qui avait commencé à se redresser dans l’industrie au printemps, s’améliore désormais dans tous les secteurs... ». Plusieurs indicateurs vont ainsi tous dans le même sens : 

Ø  La consommation des ménages est meilleure en 2013 : - 0,4 % en 2012 mais + 0,4 % en 2013, poussée par un pouvoir d’achat mieux orienté (+ 0,5 % après - 0,9 %) grâce notamment à la faible inflation ; 

Ø  Les entreprises recommencent à investir : certes, l’amélioration est modeste et sans doute fragile, mais avec des croissances nulles aux deuxième et troisième trimestres 2013, au quatrième trimestre, il y aurait hausse de 0,4 % de l’investissement ; 

Ø  Les exportations s’améliorent un peu. On vend un peu plus à l’étranger : + 0,6 % au troisième trimestre 2013, mais + 0,9 %  au quatrième trimestre 2013 ; 

Ø  Du coup, les destructions d’emplois se ralentissent dans le secteur marchand : - 24 000 au troisième trimestre 2013 mais - 7000 au quatrième trimestre, ce qui est évidemment mieux ! D’autant qu’avec la montée des emplois d’avenir, l’emploi total en France s’améliore : + 10 000 au troisième trimestre mais + 28 000 au quatrième trimestre ! Ce qui devrait permettre au taux de chômage de se stabiliser…

 

« La reprise est là », avait dit le Président de la République François Hollande, provoquant alors ça et là scepticisme de certains ou railleries de la Droite. Sauf que la conjoncture économique a bel et bien changé… et des signes clairs se confirment ces dernières semaines. Le FMI et la Banque de France viennent aussi de relever leurs prévisions de croissance pour la France ! La politique économique menée semble porter ses fruits !

 

Tant mieux pour la France et pour l’emploi.


Partager cet article
Repost0
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 09:09

Mosco-oct-2013_2.jpgMosco oct 2013En fin d’après-midi, direction Paris et la rue Bayard pour rejoindre les studios de RTL pour être aux côtés de Pierre Moscovici, ministre de l’économie et des finances, pour son Grand jury RTL-LCI-Le Figaro. J'y retrouve S. Mazetier et D. Lefebvre, deux de mes collègues de la commission des finances de l'assemblée, et J.-P. Caffet, sénateur de Paris (ci-contre).

 

D’entrée, le ministre évoque « les premiers signes de la reprise », après « le trou d’air » fin 2012-début 2013 de 2 deux trimestres de récession. Au second trimestre 2013, la croissance a connu un rebond de + 0,5 %, et l’Insee prévoit maintenant + 0,2 % pour 2013 : « Désormais, oui, les indicateurs sont positifs. Nous sommes en train de créer les conditions d’un pays qui va mieux, qui peut inverser la courbe du chômage. Nous avons une politique publique de soutien à l’emploi. Nous n’avons pas l’emploi aidé honteux. Il y a une dynamique vertueuse engagée ».

 

Mosco oct 2013 3P. Moscovici en a « marre de la morosité : ce pays est en train de repartir, de se redresser ». Le budget 2014 est un budget « de croissance, d’emploi, d’investissement, de production. Il faut redresser les finances publiques et redresser la production. 2015 sera l’année où le poids de la dette commencera à reculer ».

 

Ministre « de la croissance et des entreprises », il précise : « Pour créer la confiance, nous avons besoin aussi de faire confiance aux entreprises. Au stade où nous en sommes, il n’y aura pas dans le PLF la taxe sur l’EBE/ENE. Les 2,5 Mds manquants seront trouvés autrement, par une surtaxe temporaire de l’I.S, jusqu’aux assises de la fiscalité des entreprises qui chercheront une fiscalité plus intelligente.

 

Pour le pouvoir d’achat des ménages, il rappelle le dégel du barème de l’IR et l’augmentation de la décote, et se dit « ouvert aux amendements des commissaires socialistes aux finances ». Il rappelle aussi ce qu’a laissé la Droite : « Des déficits écrasants, une dette insupportable et la nécessité de réduire cela ! », et nous le faisons « avec une quasi-stabilité des prélèvements obligatoires » !

 

Ont été aussi évoqués le travail du dimanche (et la mission confiée à Jean-Paul Bailly), la réforme des retraites (« tout à fait équilibrée »), les shutdown et le plafond de la dette aux Etats-Unis, et l’Europe, dont P. Moscovici se félicite  « qu’on y parle maintenant d’abord de croissance ».

 

Dans dix jours sort le nouveau livre de Pierre intitulé Combats. Un ouvrage d’engagements pour ce ministre ami qui se définit lui-même comme « pudique, réfléchi et sans personnalité exubérante », mais qui n’en poursuit pas moins un parcours déterminé au service de la Gauche, de la France et… de l’Europe.

 

 

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 08:53

Ape-ro-D-Senesael-2013.jpegL’apéro est une tradition sympathique de l’autre côté de la frontière chez nos amis belges. Apéro du bourgmestre, apéro de tel ou tel échevin sont des moments où les élus concernés invitent leur population et leurs élus voisins à leur rendre visite.

 

Ainsi, chaque année, je mets un point d’honneur à participer à l’apéro de mon voisin, camarade et ami Daniel Senesael, député-bourgmestre d’Estaimpuis. Par amitié, par fidélité, car jamais, depuis que je suis maire, Daniel ne m’a fait défaut : le soir des résultats électoraux que ce soit pour lui en Belgique ou pour moi en France, nous nous rejoignons. L’an dernier, dans la tourmente, il a su être là et j’ai apprécié ! Nos communes sont frontalières et nous avons nombre d’intérêts routiers, économiques et environnementaux communs. Voilà pourquoi il est normal et logique que je m’associe à la manifestation de ce matin… où, au demeurant, je retrouve beaucoup de Wattrelosiens car cela fait longtemps qu’ici, entre la France et la Belgique, la frontière ne veut plus rien dire !

 

Ape-ro-D-Senesael-2013_2.jpegJ’avais simplement oublié que mon voisin belge est régulièrement suivi par une équipe de France 2 qui rend compte tout aussi régulièrement dans son magazine des activités et déclarations de l’édile estaimpuisien. J’ai donc été bon pour une interview conjointe (cf. photo) : à voir (peut-être) dans les prochaines semaines sur France 2…

 

Si depuis ce matin, levé très tôt, je travaillais sur mes dossiers, je dois bien reconnaître que ma visite belge fut très conviviale, à l’instar de mon passage ensuite aux portes ouvertes du siège du PS à Wattrelos, puis au repas traditionnel des délégués départementaux de l’Education nationale à Roubaix. J’ai également poussé jusqu’à Wasquehal pour la fête de la Rose qui se tient salle Pierre-Herman… du nom d’un ancien maire : tout un symbole à la veille des municipales !

 

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 15:44

ONL oct 2013Dans notre région, le déplacement de l’Orchestre national de Lille est toujours un évènement culturel de toute première importance, tant il est apprécié par notre population : chaque concert se donne à un très haut niveau d’excellence ! Ce samedi soir, à la salle Salengro, cela s’est encore confirmé.

 

En effet, le concert aura été un moment magique, une prestation extraordinaire, une soirée inoubliable ! L’Orchestre national de Lille, sous la baguette émérite de Jean-Claude Casadesus, aura offert aux plus de 400 spectateurs une très, très belle exécution !

 

Dès l’entrée, avec Le Roi d’Ys, d’Edouard Lalo, la beauté, l’harmonie, la cohérence de l’orchestre sautent aux yeux : la salle est conquise. Second morceau, l’interprétation  du Concerto pour piano et orchestre n°5, l’Egyptien, en fa majeur sera exceptionnelle sous les doigts magiques, d’une agilité extraordinaire, du pianiste napolitain Aldo Ciccolini : l’homme n’est pas grand physiquement mais par le talent, c’est un géant ! La standing ovation de la fin de la première partie du spectacle en vaut l’affirmation la plus claire !

 

En seconde partie, toujours sous la conduite de Jean-Claude Casadesus, l’orchestre produit une Shéhérazade, suite symphonique de Rimski-Korsakov plus que brillante ! Si, comme le raconte le compositeur lui-même, « la Sultane Shéhérazade  sauva sa vie en le divertissant grâce à des histoires qu’elle lui raconta durant mille et une nuits », le public de Salengro, lui, aura été manifestement si conquis qu’il aurait sans doute pu réécouter ce concert pendant mille et une soirées !

 

Jean-Claude Casadesus aime Wattrelos et Wattrelos l’aime, comme elle aime l’Orchestre national de Lille ! Et ce soir, ça s’est vu, ça s’est entendu. Aussi, traduction des applaudissements nourris de tous les passionnés de belle musique présents ce soir, j’ai remis à Jean-Claude Casadesus, la médaille de la Ville de Wattrelos mais aussi… une Berlouffe d’honneur ! En témoignage de notre affection, de notre amitié, de notre reconnaissance pour le talent déployé comme pour le bonheur donné…


ONL-oct-2013_2-copie-1.jpg ONL oct 2013 3 

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 09:27

Allumoirs-2013.jpgOn connaît la chanson, tradition oblige : « Vivent les allumoirs ma mère, vivent les allumoirs » ; immanquablement ce samedi soir, elle est dans les têtes, sinon sur les lèvres, dans les différents quartiers de Wattrelos. En effet, ce samedi soir, ce ne sont pas moins de 11 cortèges qui défilent : dans chaque quartier, nos enfants portent fièrement leur lampion, où souvent maintenant les ampoules électriques ont remplacé les bougies de mon enfance (mais pas toujours !).

 

Bien sûr, il y en a de tous les styles, des plus petits aux plus gros, des achetés tout faits aux fabrications maison, lesquelles sont sans doute les plus touchantes car c’est à partir de leurs dessins d’enfants que nos petits auront fabriqué (avec l’aide de parents imaginatifs et fiers, j’en ai vus ce soir !) leur allumoir.

 

Ce soir, puisque je dois rapidement aller assister au concert de l’ONL, je n’ai guère le loisir de visiter plusieurs quartiers, alors je suis allé dans le mien, celui où il y a peu je résidais encore. Le thème choisi par le comité des fêtes du Touquet Saint-Gérard pour le déguisement des enfants était le sport. Alors des sportifs, oui, j’en ai vus, de bien mignons et de bien trognons, du boxeur au karatéka ! Contents d’être là, tous ces enfants… qui auront ensuite défilé dans le quartier jusqu’à la salle des associations où le Comité, présidé par Laurence, leur avait préparé bonbons et friandises… juste après le plaisir d’un feu d’artifice très applaudi !


Allumoirs-2013_2.jpg  Allumoirs-2013_3.jpg

 

Et dire que dans tous les quartiers de Wattrelos, autour de tous ces lampions, il y aura eu de la bonne humeur ! Enorme merci aux bénévoles de nos comités et associations ! Vivent les allumoirs…

 

Partager cet article
Repost0