Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 16:43

Inauguration-lotissement-Lainie-re_2-copie-1.jpgEn inaugurant ce soir, en compagnie d’Alain Cacheux, président de Lille Métropole Habitat, le lotissement La Lainière, opportunément situé face à l’ancienne usine éponyme, je ne peux m’empêcher d’évoquer deux histoires.

 

La première est d’ordre administratif : ce lotissement, je l’ai voulu, je l’ai eu… après un peu plus de 11 ans d’attente ! Lorsque je suis devenu maire, j’ai tout de suite voulu engager une politique de logement permettant aux jeunes ménages de trouver à Wattrelos les conditions de leur installation et de leur épanouissement. Nous étions alors en dispositif Grand projet de territoire, devenu Grand projet de ville, et le Crétinier était inscrit dans la géographie prioritaire de l’époque. Mais les élections présidentielle et législatives de 2002 allaient donner à la France une autre majorité et cette géographie prioritaire se déplaça et se concentra uniquement à Beaulieu. Il aura donc fallu beaucoup d’envie et d’énergie pour faire aboutir ce dossier dessiné bien alors, et qui n’aura trouvé ses financeurs et ses architectes qu’avec LMH dix ans plus tard !

 

La seconde histoire est d’ordre affectif. Ce lotissement La Lainière est construit sur le site de l’ancien garage à vélo de l’usine où mon père (que je voyais juste avant cette manifestation), comme tant de milliers d’autres, a rangé sa bicyclette en venant au boulot le matin. Il avait alors 14 ans. Avant cette construction, l’environnement était peu agréable, propice aux rassemblements. C’était un chancre urbain et environnemental porteur d’insécurité. Ce n’est heureusement plus le cas aujourd’hui ! Cette opération de couture urbaine et humaine met un peu plus en valeur un quartier en pleine reconversion, avec le projet structurant du PMRQAD, la rénovation commerciale de la rue Castermant à venir et les parcs du XXIe siècle que sont les anciens sites de La Lainière et du peignage Amédée.

 

Plus de trois ans après avoir posé la première pierre (cf. article du 2 juillet 2010) et un peu plus d’un an après avoir visité le chantier en phase terminale (cf. article du 30 mai 2012), ce lotissement La Lainière construit par LMH donc, offre aujourd’hui 43 logements locatifs (dont 23 individuels) + 10 logements en accession sociale : le projet aura coûté 7,8 millions d’euros. Certes, cette inauguration intervient plusieurs mois après l’emménagement des locataires mais, explique Alain Cacheux, c’est une volonté de LMH de laisser le temps aux gens de s’installer, puis de terminer les finitions et de répondre aux remarques avant d’inaugurer. Nous sommes ainsi accueillis dans l’une des maisons par une Wattrelosienne (photos ci-dessous) qui avait dû s’exiler quelques années à Halluin… le temps de retrouver dans sa ville un logement correspondant à ses attentes. Bingo : c’est précisément la ligne politique que porte notre municipalité, et notre volonté !

 

Inauguration-lotissement-Lainie-re_3.jpg Inauguration-lotissement-Lainie-re.jpg

 

J’en conclus que notre politique de logement porte ses fruits : après les 1 000 logements construits dans la période 2001-2012, ce sont 1 000 logements supplémentaires (sans compter ceux du programme de l’Union) qui seront construits d’ici 2017 (notamment en Centre-ville). Mais pour cela, il nous faut des partenaires, et si LMH souhaite étendre son parc de logements à Wattrelos, je n’y vois aucun inconvénient ; je l’y encourage même : nous sommes justement en discussion au Mont-à-Leux et ces discussions tardent un peu… Chiche qu’après cette inauguration elles s’accélèrent bientôt ?

 

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 08:37

Petit-de-j-Voltaire-2013.jpgManger sain et équilibré, ça s’apprend, y compris dans nos écoles. C’est le sens du programme VIF (vivre en forme), et de la semaine du goût que met ainsi en œuvre l’école Voltaire dans le quartier de la Martinoire à Wattrelos.

 

Et ce matin, je suis passé voir comment se passe ce petit déjeuner que prennent, en compagnie de nombre de parents, les enfants  du cycle 3 (CE2, CM1, CM2), soit au total 46 enfants ! Dans le réfectoire (rénové, en peintures et en mobilier cet été), illuminé par la lumière du jour ensoleillé qui s’affirme, ce ne sont que sourires et bonne humeur. Pour chaque enfant, la remarque est la même : le petit déjeuner équilibré passe par une boisson chaude + une viennoiserie (ou des crêpes – et il y en avait de beaux tas – ou du pain) + un fruit (que la plupart des enfants préfèrent consommer en jus, malgré mes invitations pressantes… si j’ose dire, sans faire de jeu de mot).

 

Petit-de-j-Voltaire-2013_3.jpg

 

Les tables se remplissent vite et les visites au buffet (pourvu par les parents et par l’école) se font ainsi à répétition : tant mieux pour ces petits estomacs. Et si c’est possible, s’ils peuvent être sensibilisés à l’importance de cet équilibre alimentaire et diététique, ce ne sera qu’un mieux pour leur croissance mais aussi pour leur vie d’adulte. C’est leur santé qui est en jeu.

 

Sous la conduite de sa directrice, Juliette Keraudy, l’école reconduit trois fois dans l’année ce type de petit déjeuner. Mais ce ne sont pas là ses seules éducations à l’alimentation, puisque dans deux semaines les enfants de l’école iront visiter une fromagerie…


 Petit-de-j-Voltaire-2013_2.jpg Petit-de-j-Voltaire-2013_4.jpg

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 09:53

Banquet-parti-sept-2013_2.jpgCes petits repas au siège, rue Jeanne d’Arc, rythment la vie de la section socialiste de Wattrelos et font du bien.

 

D’abord culinairement parlant car le couscous préparé par l’équipe était tout à fait remarquable, et il l’était d’autant plus qu’autour de la première secrétaire, Dany Cuchère, l’équipe d’animation avait aussi décoré l’entrée du siège et la salle Armand-Lupi d’une touche d’orient qui donnait des couleurs nouvelles et sympathiques (très tournées vers le rose !) à la fête.

 

Ensuite, convivialement car avec Yvon, l’animation fut au rendez-vous. Les convives n’auront pas tardé à faire tourner les serviettes (rouges, bien sûr !), voire pour certain(e)s à mettre les pouces en avant… Il n’est besoin que d’une photo pour résumer le plaisir d’être là et d’être ensemble.


 Banquet-parti-sept-2013_3.jpg Banquet-parti-sept-2013.jpg

 

Enfin, politiquement car, dans les médias et dans l’opinion, si la mode en cette rentrée semble portée à la critique gouvernementale et notamment au Hollande-bashing, il n’est pas question pour les militants socialistes d’oublier : l’état désastreux de la France (déficit extérieur dramatique, déficit et dette publics colossaux, niveau du chômage...) lorsque la Gauche est arrivée aux responsabilités gouvernementales l’an dernier ; les mesures de redressement prises, que ce soit sur le plan budgétaire, productif ou de pouvoir d’achat des plus modestes ; les signaux qui donnent à penser que ça change, et dans le bon sens, à savoir une rentrée scolaire qui s’est bien déroulée, une reprise de la croissance économique, une inversion de la courbe du chômage des jeunes, avant celle espérée pour la fin de l’année du chômage dans son ensemble…

 

Merci à Dany, Jean-Marc, Dominique, Albert, Clotilde, Annie, et tant d’autres, merci à toute l’équipe du siège.

 

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 07:59

Avec Gérard Caudron, maire de Villeneuve d’Ascq, Gérard Collomb, maire de Lyon, Jean-Paul Bret, maire de Villeurbanne, Daniel Vaillant, maire du 18e à Paris, mais aussi les maires de Saint-Etienne, Rodez, Argenteuil, Alfortville, Gonesse, Evry, je signe une tribune intitule Pourquoi nous soutenons le ministre de l’Intérieur dans Le journal du dimanche de ce jour.

 

Face à « une evidence : l’installation illicite aux portes ou au cœur de nos villes, de bidonvilles qui  sont des lieux de misère, ce n’est pas parce qu’elle est humaniste (que) la Gauche devrait laisser faire. Le ministre de l’Intérieur fait procéder à des évacuations de campements à la suite de décisions de justice ou pour des raisons d’ordre public. Cette action, nous la soutenons ».

 

Pour lire la tribune du JDD, cliquez ici.

 

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 07:55

voituredb2.jpgCe matin, dès 8 heures, je suis devant l’Hôtel de ville pour donner le départ du trajet retour pour les participants du rallye automobile Eschweiler-Wattrelos-Eschweiler. Pour la 4e édition de cette manifestation qui s’est dorénavant bien installée dans le programme de nos relations avec notre ville jumelle, ils n’auront toutefois été finalement que 15 participants sur les 26 inscrits initialement.

 

Pour autant, la bonne humeur à l’allemande et les belles carrosseries auront une fois de plus été au rendez-vous ! Et de bien belles voitures, il y en a eu de bien belles !

 

Pensez-donc, hier en fin d’après-midi, pour nos miss de Wattrelos, notre prince du carnaval et Juliette Keraudy, mon adjointe aux relations internationales, comme pour moi, c’était comme chaque année une surprise sans cesse renouvelée à chaque arrivée de voir se présenter les véhicules à l’entrée de la place de la République. Marques célèbres, millésimes anciens, et cylindrées émérites auront à chaque fois suscité commentaires et admiration… en plus du plaisir des yeux !

 

db-voitures.jpgBien sûr, il y a des Audi, Opel, Mercedes, Ford, Golf, souvent (des années 60 et 70 !) ou Alfa Romeo. Mais il y avait aussi plusieurs Porsche (ph. ci-contre), une Mazda, une Triumph Spitfire à regarder pour le plaisir des yeux mais aussi pour l’élégance de leur parcours (en 40 secondes !) sur la place ! Avec en sus une participation au volant d’une équipe de concurrents de choc des Rote Funken, nos célèbres amis musiciens d’Eschweiler !

 

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 15:01

Fe-te-assos-Rx-2013_4.jpgSi je n’ai pu participer à l’inauguration ce matin, pas question pour moi de me priver d’une visite à la fête des associations roubaisiennes qu’organise avec enthousiasme la Maison des associations de Roubaix présidée par Isabelle Bras.

 

Avant même d’arriver dans la salle Watremez, l’ambiance est donnée dans la rue, puisque des démonstrations sportives y sont présentées, notamment en karaté et arts martiaux ; l’occasion pour moi de retrouver Patrick Phanitavong (photo) bien connu aussi à Wattrelos ! La ferveur de ses élèves, garçons et filles, fait plaisir à voir.


 Fe-te-assos-Rx-2013_3.jpg Fe-te-assos-Rx-2013_2.jpg

 

Fe-te-assos-Rx-2013.jpg

Ensuite ? La visite des stands permet de s’informer sur l’actualité de chaque association, ses projets, ses envies aussi. Dès après l’entrée, ou presque, je retrouve de charmantes dames de la communauté italienne… et immanquablement, j’ai droit à une dégustation de gâteaux ! Au stand du comité de la Justice, avec Marie-Françoise (dircab de la présidente du comité) et des enfants, je m’initie à la peinture au café (c’est beau et ça sent bon !). Et près de la sortie de la salle, impossible de ne pas passer au stand coloré de mes amis de Touscan où, bien sûr, on évoque le Nicaragua, cher à Salvatore et ses amis !

 

Café, thé à la menthe, cocktails exotiques, ambiance musicale, jeux, ateliers découverte, espace multimédia et une belle envie d’être ensemble. Les associations, dans une ville, c’est important. A Roubaix, c’est plus qu’important, c’est essentiel. Alors merci à la MDA et à tous les bénévoles qui se sont mobilisés.

 

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 20:42

De-Temps-en-Temps-flyer.jpegC’est en effet la troupe wattrelosienne De temps en temps qui, ce soir, présentait au centre socio-éducatif son nouveau spectacle : Paris, on t’aime. Il a été conçu pour le public américain mais même le public français a le droit d’adorer ! C’est mon cas…

 

Le show se produira en effet au Colony Theater, à Miami, en octobre (du 26 au 28), et nul doute que nos Yankees aimeront leur visite de la France, de son histoire, de sa flamme, de la Tour Eiffel, de ses beaux monuments, de notre gastronomie, du Moulin Rouge, tout cela sur fond de chansons de Brel, Aznavour, Piaf, du french cancan, bref de tout ce qui fait la France éternelle, celle qu’on a en tête mais surtout au plus profond de notre cœur…

 

De Temps en Temps States 2 De Temps en Temps States 5

 

Très belle inspiration que d’avoir repris l’opéra-rock de Claude Michel Schönberg consacré à la révolution française ! Les frivolités de la cour, le roi souverain, l’ouverture des états généraux, la révolution, la Déclaration des droits, jusqu’à l’exécution du roi (remarquable mise en scène !). L’espérance romantique aussi de la révolution de 1848, avec un tableau où la liberté se décline comme autant de drapeaux bleus, blancs et rouges, qui est plus que superbe !

 

Bien sûr, il y a aussi Versailles, les grands monuments de Paris, Montmartre, Notre-Dame de Paris (avec des reprises des chansons de la comédie musicale et bien sûr une Esmeralda toujours Belle !), Pigalle bien sûr… Il y a surtout une troupe de danseuses et de danseurs d’Estelle qui est solide, dont la maturité technique et chorégraphique est plus que parfaite, et qui vous présente un show digne d’Hollywood ! Miami n’a qu’à bien se tenir…

 

De Temps en Temps States 3 De Temps en Temps States

 

On passe, avec ce spectacle, un très, très bon moment. Avec une mention particulière pour le speaker (What a Stéphane !) qui a assuré en américain (bon, en fait en anglais… mais sur-titré sur l’écran) la présentation ! And now, ladies and gentlemen, let’s fly to the States. It’s a long way from home…

 

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 19:00

bachelier-2En recevant ce soir une bonne partie des 112 jeunes Wattrelosiens qui viennent d'obtenir leur Bac, à l'occasion d'une désormais traditionnelle cérémonie à l'Hôtel de ville, j'ai envie de leur raconter deux histoires !


La mienne d'abord, pour qu'ils puissent mesurer le chemin parcouru ces 35 dernières années en matière d'enseignement secondaire à Wattrelos. Comme 81 d'entre eux aujourd'hui, j'ai été lycéen à Zola - c'était en 1976. Nous étions 9 élèves en terminale C ! Nous fûmes au final une trentaine de lauréats toutes terminales confondues, c'est-à-dire... trois mois moins qu'en 2013 !


C'est dire que le temps a passé. Mais, je crois, l'émotion à l'annonce des résultats n'a pas changé. Comme moi, ils étaient affichés à la grille, dont je n'avais pas osé tout de suite approcher. Mais moi aussi, j'avais fini par m'exclamer : "Je l'ai !". Des diplômes que j'ai obtenus au cours de mes études, pas un ne m'a procuré autant de joie que le Bac ! Parce que c'est à la fois la fin d'un parcours mais également la clé d’un succès. Ce soir, je suis donc au moins autant heureux que les jeunes qui sont devant moi.

 

bachelier2.jpg bachelier1.jpg bachelier-1


Des jeunes avec qui j’évoque une autre histoire : la leur ! Parce qu'ils viennent d'écrire l'une des plus belles pages de leur vie, parce qu'ils sont des jeunes de Wattrelos et que ce bac est un atout, qu'ils peuvent en être fiers. Je leur dis : bravo ! Ce bac, c’est la clé de leur réussite pour demain. Notre ville ne réussira que si sa jeunesse réussit !


Et comme la municipalité entend que chacun ait les mêmes chances, je donne deux rendez-vous à mes invités : à la bibliothèque pour la bourse aux livres scolaires organisée le 5 octobre (pour acheter à moindre coût ou vendre les manuels dont on n'a plus besoin) ; et à la mairie, au 3e étage, pour celles et ceux qui, comme moi à l'époque, sont en situation de pouvoir solliciter une bourse d'enseignement supérieur parmi celles mises en place – peu de communes le font, mais Wattrelos oui ! -  290 jeunes en ont bénéficié l'an dernier !


Enfin, les succès appelant les récompenses, j'ai le plaisir de leur offrir en cadeau une place pour le concert de leur choix à la Boîte à Musiques, ainsi qu'une clé USB offerte par notre partenaire, les magasins Leclerc, comme un symbole, à l’image de ce Bac, clé pour l’avenir de ces jeunes à qui j’adresse tous mes encouragements pour la suite !


Bravo à tous et bonne chance à nos jeunes !


Partager cet article
Repost0
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 16:46

BudgetIl le sera bien sûr parce qu’avec mon équipe municipale, nous souhaitons voter le budget 2014 de la Ville avant la fin de l’année. Pour les élus, débat d’orientation budgétaire en novembre, et vote du budget 2014 fin décembre. L’exercice n’est pas simple, on le devine, alors que l’Etat va réduire en 2014 de 1,5 Md € ses dotations aux collectivités locales : il est clair que nous ne pourrons que nous ajuster et contenir fortement nos dépenses car les recettes globales vont diminuer. On aura moins en 2014 qu’en 2013. Faut donc se relever les manches et on fera au mieux ! On réussira, comme on a réussi hier.

 

Car en matière financière et budgétaire, que n’ai-je lu depuis cinq ans et plus... Que de Cassandre et d’observateurs, qui auraient rêvé que la municipalité échoue (oubliant au passage l’intérêt de Wattrelos et des Wattrelosiens !), ont pu m’attaquer…

 

La Chambre des comptes allait me sanctionner, la Ville allait être mise sous tutelle et autres prédictions apocalyptiques… On allait voir ce qu’on allait voir ! Eh bien, j’ai attendu et j’ai vu !

 

J’ai vu :

 - un rapport de la chambre régionale des comptes que pas mal de villes aimeraient avoir (et qui souligne le redressement de nos équilibres financiers et la modernisation de nos services !) ;

- un bon équilibre financier, avec un excédent cumulé de 4 millions d’euros fin 2012 ;

- une dette totale qui a diminué entre 2012 et 2013, mais va aussi diminuer entre 2013 et 2014 malgré les investissements réalisés (écoles Brossolette, Michelet, Marie-Curie) ;

- que depuis cinq ans, aucune augmentation d’impôts n’a eu lieu. 2014 sera la cinquième année successive sans aucune hausse des taxes locales !

 

Désolé pour les prévisionnistes du pire ! Mais malgré la crise, la Ville va bien dans ses comptes.

 

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 14:53

Evacuation-des-Roms-rue-du-Beck-prolonge-e.jpgMa ville est directement peu touchée par le phénomène car à Wattrelos, nous n’avons qu’une vingtaine de familles sur notre territoire (merci à mon 1er adjoint, Henri Gadaut, pour son formidable travail, vigilant et efficace), mais nous sommes voisins de concentrations importantes. Le sujet est délicat et propice aux dérapages. Mais les postures et les principes, notamment de liberté de circulation en Europe, ne résistent pas aux réalités locales et vécues : la liberté de circuler n’implique pas la liberté de s’installer, et encore moins n’importe où.

 

Il y a ces jours-ci une polémique née de déclarations de Manuel Valls : je suis parfaitement d’accord avec lui. Il est dans son rôle et dans sa fonction. Il ne faut pas être hypocrite, ni frileux. Quelle est la situation ? D’un côté des gens venus d’on ne sait pas toujours où, qui vivent dans des conditions de très grande pauvreté, des conditions souvent indignes humainement et sanitairement déplorables, et dont la plupart ne souhaitent pas être intégrés. Et de l’autre, des habitants qui ont investi, acheté leur maison, qui vivent eux-mêmes avec des difficultés financières, et ne supportent pas – on peut les comprendre – de vivre avec des campements sauvages devant chez eux, avec toutes les dégradations corrélatives pour l’environnement.

 

Les tensions sont fortes. Il faut en prendre acte, nous ne pouvons pas accueillir dans nos villes ces campements et ces populations ! On ne fait que concentrer des difficultés sociales. Je l’ai déjà dit, nos concitoyens ont, et c’est légitime, un seuil de tolérance, un seuil d’acceptabilité ; au Galon d’eau, ce seuil est dépassé depuis longtemps, il l’est aussi au nord de ma ville, au boulevard des Couteaux, il l’est aussi au Plouys à Wattrelos. Et c’est en dehors de la communauté urbaine qu’il faut accompagner ces familles : il ne peut y avoir ni faiblesse, ni ambiguïté sur ce point.

 

Ce n’est pas, ce n’est plus possible, surtout lorsqu’il y a des voies de faits et délits qui se produisent. Je sais les rumeurs, les psychoses qui traversent la population : dès qu’il y a un cambriolage, une dégradation, « ne cherchez pas, ce sont les Roms ! ». Tout cela est préoccupant. Les Roms sont des boucs-émissaires tout trouvés. Mais il n’est pas faux que certains de leurs membres m’ont posé des problèmes : braconnage au parc ou à l’étang, vols de câbles, cambriolages, grivèleries, et même prostitution en réseaux… Trop c’est trop ! J’ai été élu pour gérer le bien-être et le bien vivre de mes concitoyens ; les Roms n’en font pas partie, c’est une évidence.

 

J’apporte tout mon soutien à Manuel Valls qui ne fait que décrire et avoir conscience d’une réalité (cf. le 31 août dernier, je lui ai d’ailleurs écrit pour lui demander expressément des évacuations prochaines à Roubaix et à Wattrelos). Wattrelos est une ville qui respecte la loi sur les gens du voyage : s’agissant des familles Roms au Plouys, pour leur propre sécurité et pour le quartier, c’est clair elles doivent partir !

 

Partager cet article
Repost0