Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 10:57
Fête de la Rose (2) : Manuel Valls veut "faire réussir la gauche" !

Lorsqu’il s’installe à la tribune dans cette salle Roger Salengro (inaugurée par Pierre Mauroy en 1977), Manuel Valls fait d’entrée référence à Pierre, « un homme d’héritage et de modernité », et affirme sa « responsabilité de Premier ministre » : « tirer la France vers le haut », et pour cela « la gauche a plus que jamais un rôle déterminant à jouer ».

 

« Etre de gauche », c’est : « savoir faire des choix difficiles », « seul moyen pour ne pas trahir nos convictions » ; « ne rien céder sur l’essentiel » ; « agir pour la solidarité » ; « vouloir des citoyens libres de leurs choix ». La sécurité et l’emploi étaient les deux axes forts de l’intervention de Manuel Valls.

 

> « Etre de gauche, c’est tout faire pour la sécurité des Français ». Le Premier ministre a rappelé « l’attente d’autorité », et les 10 300 postes de policiers et de gendarmes créés en 5 ans. Et raille la droite qui dit « vouloir un Etat fort », mais qui propose « de supprimer 300 000 agents publics » !

 

Insistant sur le combat qu’il mène avec le Président, il a égrené les chiffres des jeunes radicalisés hors et dans le territoire, et affirmé que « jamais un Gouvernement n’a autant fait pour protéger les Français ».

 

> « Etre de gauche, c’est tout faire pour l’emploi ». Rappelant la remise en marche de l’économie, la réduction du coût du travail, le réarmement de l’industrie, le plan Juncker en Europe, le soutien à l’investissement, la baisse de l’impôt sur le revenu, le Premier ministre a souligné les premiers résultats : la croissance s’accélère, les investissements s’accélèrent, les exportations progressent. Bien sûr, il n’y a pas matière à « autosatisfaction », car « beaucoup de Français ne le perçoivent pas encore dans leur quotidien ».

 

Mais il « met en garde contre cette tentation mortelle de tirer contre son propre camp ! », car la « situation est bien trop grave », « les populismes rôdent ».

 

Le Premier ministre reprend le thème que j’ai moi- même évoqué dans mon intervention : « nous diviser, fracturer la gauche, c’est ouvrir un boulevard à l’extrême-droite » : « à chacun d’en être bien conscient » !

 

Manuel Valls a ensuite expliqué la réforme du  Code du Travail (« une grande réforme dont notre pays a besoin ») et pourquoi elle se fait maintenant.

 

Mais il aura aussi et surtout dit ce qu’il a sur le cœur : contrairement à certains à gauche qui ont « la tentation de se réfugier dans le confort de l’opposition », lui qui a la tâche de « conduire le Gouvernement de la France », ce qu’il veut c’est « que la gauche réussisse ».

 

« Ensemble, nous devons faire réussir la gauche. Pour faire réussir la France ».

Fête de la Rose (2) : Manuel Valls veut "faire réussir la gauche" !

Après que la salle se fut levée pour entonner la Marseillaise (ph. ci-dessus), c’est une serviette rouge à la main  qu’en chœur, toutes et tous, nous avons pu chanter « le chiffon rouge », et pour « bouger », ça a bougé… Une bien belle fête de la Rose 2016 à Wattrelos, assurément !

Fête de la Rose (2) : Manuel Valls veut "faire réussir la gauche" !
Fête de la Rose (2) : Manuel Valls veut "faire réussir la gauche" !

Pour lire le discours de Manuel Valls, cliquer ici.

Partager cet article
Repost0
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 10:54
Fête de la Rose (1) : Manuel Valls, "un ami exemplaire" !

La Fête de la Rose à Wattrelos est un moment militant fort, traditionnel, et ce dimanche 20 mars à la Salle Salengro, ce sont plus de 400 militants et sympathisants, qui ont répondu à l’invitation de Dany Cuchère, secrétaire de section.

Fête de la Rose (1) : Manuel Valls, "un ami exemplaire" !

Une bien belle fête en vérité, avec cette année pour invité le Premier Ministre, Manuel Valls !

 

Avec nous aussi, Patrick Kanner, ministre de la Ville, Martine Filleul, 1ère secrétaire fédérale, les député et sénateur B. Roman et R. Vandierendonck, mes collègues maires B. Haesebroeck et E. Defevere, les conseillers départementaux H. Gadaut et C. Osson.

Fête de la Rose (1) : Manuel Valls, "un ami exemplaire" !
Fête de la Rose (1) : Manuel Valls, "un ami exemplaire" !

Arrivé pile à l’heure, Manuel Valls a commencé par saluer tous les copains militants de service au bar, avant de recevoir un bouquet d’un sympathisant, et de faire son entrée (sur la musique de Champs-Elysées, relayée par C’est extra de L. Ferré) sous les applaudissements, saluant de table en table, embrassant, souriant, serrant des mains.

Fête de la Rose (1) : Manuel Valls, "un ami exemplaire" !
Fête de la Rose (1) : Manuel Valls, "un ami exemplaire" !
Fête de la Rose (1) : Manuel Valls, "un ami exemplaire" !

Disponible, répondant aux nombreuses sollicitations de photos ou d’autographes, le Premier ministre a pu ensuite, après avoir traversé la salle, visiter l’exposition sur François Mitterrand que nous a présenté Martyne Bloch.

Fête de la Rose (1) : Manuel Valls, "un ami exemplaire" !

Après l’entrée, dans les prises de parole, ce fut Dany qui, au nom de la section, remercia les invités et tous ceux qui se sont mobilisés pour cette fête et font vivre la section, et martela, comme le fera un instant plus tard Martine Filleul, « nous souhaitons la réussite de notre Gouvernement ».

Fête de la Rose (1) : Manuel Valls, "un ami exemplaire" !

Pour ma part, si, compte tenu de notre invité, j’ai été plus concis que d’habitude, j’ai tenu à exprimer 3 messages :

 

> « le 1er message, c’est que l’essentiel aujourd’hui, pour une femme ou un homme de gauche, c’est de ne pas se tromper d’ennemis ». « Quand on est de gauche, c’est sur la droite et l’extrême-droite qu’il faut concentrer ses coups, pas sur son Gouvernement, qui fait un boulot difficile ». La capacité qu’ont les autres formations de gauche à taper sur le Gouvernement n’a pour conséquence que de démobiliser l’électorat de gauche, de faire monter l’extrême-droite, et de faire gagner les élections par la droite ! Or, qui ne voit les reculs sociaux que la droite met en œuvre lorsqu’elle est au pouvoir ? Si certains à gauche continuent comme ce qu’ils font, c’est à la droite de Juppé/Sarkozy qu’ils donneront le pouvoir en 2017 ! Et ils n’auront plus assez de leurs yeux pour pleurer ! Il est vrai qu’il y en a beaucoup à gauche qui préfèrent être dans l’opposition : c’est confortable, il suffit de critiquer ! Sauf que les plus modestes souffriront davantage, et que la France reculera !

 

Moi, je ne peux pas me résoudre à cela : « je préférerai toujours faire gérer la France par la Gauche que par la Droite ou l’Extrême-Droite ».

 

Et pour 2017, il y a une réalité incontournable à gauche : se rassembler pour le 1er tour autour de François Hollande !

Fête de la Rose (1) : Manuel Valls, "un ami exemplaire" !

> le 2nd message, « pour les socialistes », est « que j’en ai marre des socialistes ronchons, aigris, grognons, marre des socialistes frondeurs.  Moi je suis fier de mon Premier Ministre, et du Président pour qui j’ai voté ».

 

« La politique, ce n’est pas de promettre des illusions », mais « de permettre à la gauche, sérieuse et responsable, de gouverner » : « il n’y a pas de salut pour les socialistes sans la réussite du Gouvernement socialiste » ! Et depuis 2012, les avancées ont été nombreuses ! Il faut en parler davantage !

 

> enfin, mon 3ème message est pour un ami, Manuel Valls, qui est « un type bien », et « je suis fier que mon pays ait un Premier Ministre comme lui ! ».

 

Quand j’étais accidenté, malgré ses lourdes fonctions, il m’a beaucoup entouré de son humanité, de son amitié de sa fidélité ! Son soutien m’a été précieux pour remonter la pente, je ne l’oublierai jamais.

 

Aussi, j’avoue que par-delà l’appui politique que sa présence me donne aujourd’hui, j’ai été sincèrement touché et ému d’entendre Manuel Valls me qualifier à la tribune de « militant magnifique » et d’ « ami exemplaire » !

 

Il l’est pour moi aussi…

 

Pour lire le discours de Dany Cuchère, cliquer ici.

Pour lire mon intervention, cliquer ici.

Fête de la Rose (1) : Manuel Valls, "un ami exemplaire" !
Partager cet article
Repost0
18 mars 2016 5 18 /03 /mars /2016 17:09
A l'école Lavoisier de Roubaix, pour le Parlement des enfants

Ce vendredi matin,  je me suis rendu à l’école Lavoisier, rue Jules Guesde à Roubaix, afin que les élèves de la classe de CM2 me présentent la Proposition de loi qu’ils ont élaborée dans le cadre du Parlement des enfants, avec leur « maîtresse » Christelle Meerseman.

A l'école Lavoisier de Roubaix, pour le Parlement des enfants
A l'école Lavoisier de Roubaix, pour le Parlement des enfants

D’entrée, notre rencontre s’engage sur qui je suis, le rôle du Député (vote les lois, contrôle le Gouvernement, représente la population), le périmètre de la circonscription. Avec Hugo que j’ai invité au tableau, nous avons dessiné l’hémicycle, expliqué les places du Gouvernement, celles des députés, la gauche, la droite. J’ai constaté très vite avec intérêt que les élèves avaient bien bossé : le nombre de députés, celui des femmes députées (bravo Youssef !), l’existence du Sénat, tout cela ils le savaient.

A l'école Lavoisier de Roubaix, pour le Parlement des enfants

Nous avons engagé deux (petits) débats sur la loi (la règle pour tous), et sur la parité (et la place des femmes dans la société : cela tombe bien, sur les 22 élèves, il y avait quasiment autant de filles que de garçons).

 

Le cœur de notre rencontre, c’était bien sûr de leur laisser me présenter leur proposition de loi, visant à « interdire la distribution de publicités non adressées dans les boîtes à lettres ». D’ailleurs, la salle de classe avait été conditionnée, car de très nombreux prospectus publicitaires avaient été jetés sur le sol près du tableau, pour rappeler la masse de ce qui, chaque jour, est déposé dans nos boîtes à lettres. Déborah, à partir de la légende amérindienne du colibri (qui apporte sa contribution à lutter contre l’incendie de la forêt), a souligné la morale qu’il faut en tirer : si chacun prend sa part d’efforts, c’est plus facile d’améliorer les choses ; cela vaut en matière d’environnement évidemment ! J’ai rappelé que l’environnement de tous, c’est d’abord la contribution à l’environnement de chacun ! Nous avons ensuite discuté le contenu de leur proposition, leur expliquant à eux qui, souvent, sont les premiers lecteurs de ces publicités qu’ils sont les « cibles » commerciales de  ceux qui éditent ces publicités.

A l'école Lavoisier de Roubaix, pour le Parlement des enfants

Réflexe écologique majeur, ils ont souligné combien ce serait bien que la voie électronique soit privilégiée par les publicitaires, cela détruirait moins d’arbres ! Car les arbres c’est de l’oxygène, c’est la vie (ça, ils le savaient tous parfaitement !).

 

Le jeu des questions/réponses donne toujours des surprises. Bien sûr, comme chaque année, on a parlé du rythme des séances à l’Assemblée, de mon chien, de l’organisation de la vie du député, de ma première nuit blanche, mais les enfants ont été très précis sur le rôle (et le nombre) de la Garde Républicaine (l’occasion pour moi de souligner la soumission des armes – l’armée – au pouvoir civil que représente le Président de l’Assemblée), les symboles que représentent les statues, le fauteuil du Président de l’Assemblée (j’ai pu leur parler des Cinq-Cents et de la Révolution française), ou encore, en répondant à Youssef qui voulait savoir s’il fallait faire des études pour être député, qu’en démocratie, le souverain, celui qui choisit, c’est l’électeur !

A l'école Lavoisier de Roubaix, pour le Parlement des enfants

L’ambiance fut détendue, souriante souvent (je n’ai pas mégoté sur les anecdotes), mais très sérieuse. J’ai trouvé une classe motivée, et très mobilisée : rendez-vous avec elle pour la visite de l’Assemblée le 2 juin (j’y serai !), après que j’ai invité les élèves à déjeuner dans un resto juste en face où il y aura des frites, du chocolat, et du coca ! Ça devrait leur plaire…

 

En tout cas, moi ma matinée m’a beaucoup plu… J’aime beaucoup ces leçons de citoyenneté, c’est mon rôle aussi de député.

A l'école Lavoisier de Roubaix, pour le Parlement des enfants
Partager cet article
Repost0
16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 16:57

Dans le cadre de la séance des questions au Gouvernement, à la demande du groupe socialiste de l’Assemblée nationale, j’ai posé une question ce mercredi à Michel Sapin, Ministre des Finances et des Comptes Publics. Voici le texte de ma question :

 

« M. le Ministre des Finances, les bonnes nouvelles s’additionnent sur le front des Finances de la France.

 

Le déficit de l’Etat s’est considérablement réduit depuis 2012 ; il est dorénavant acquis que grâce aux créations d’emplois, le déficit 2015 réalisé sera plus faible que prévu ; le régime des retraites est à l’équilibre, et le déficit de la Sécurité Sociale a été divisé par 2 depuis 2011, et tout cela sans déremboursement, sans franchise, sans recul social !

 

L’efficacité des services de l’Etat a également été considérablement renforcée, et si, d’autres majorités vénéraient le bouclier fiscal et appauvrissaient l’Etat, c’est bien la lutte contre la fraude fiscale que mène avec détermination, et efficacité, l’actuel Gouvernement.

 

Ici, en France, 70 mesures ont été prises en 4 ans.

 

Pour la première fois, les recettes issues de la lutte contre la fraude fiscale ont dépassé 20 Mds € en 2015 !

 

Les Français doivent savoir que l’égalité devant l’impôt, la justice fiscale ont progressé avec notre majorité. Pas seulement parce que ceux qui gagnent les plus hauts revenus paient plus, mais aussi, parce que ceux, et notamment de très grosses entreprises, qui à coup de montages compliqués ne payaient pas l’impôt à son juste niveau, rendent maintenant des comptes. Pas seulement en France, mais aussi au niveau européen.

 

Manipulation des prix de transfert, localisation favorable des sièges, facturation de « markup » avantageux, levier de la dette, royalties prélevées astucieusement, sont autant de dispositifs utilisés pour contourner l’impôt, mais ce sont des pertes fiscales lourdes pour le budget de l’Etat et donc tous les Français !

 

M. le Ministre, c’est au niveau de l’Europe, que vous portez la lutte contre l’optimisation fiscale internationale, et la lutte contre la fraude à la TVA. Quelle est votre feuille de route ?

 

Notre majorité y est sensible, car, comme l’écrivait Condorcet : « Il ne peut y avoir de vraie liberté ni justice dans une société, si l’égalité n’est pas réelle »… à commencer par l’égalité devant l’impôt ! »

Partager cet article
Repost0
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 09:37
Enfance, Jeunesse, Wattrelos signe !

Le contrat Enfance-Jeunesse est un contrat d'objectifs et de co-financement signé pour une période de 4 ans entre la CAF du Nord et la commune de Wattrelos afin de développer des actions inscrites dans les champs de l'enfance et de la jeunesse. Le précédent contrat étant arrivé à échéance le 31 décembre 2014, j'ai donc signé ce vendredi après-midi, avec Mme Françoise CLAEIS, Présidente de la CAF de Roubaix, et M. Luc GRARD, Directeur Général de la CAF du Nord, le renouvellement de ce contrat pour la période 2015-2018.

 

Pour la ville, et ses partenaires de l'enfance et de la jeunesse (Centres sociaux, Acti'Jeunes), cette démarche -que j'ai voulue, avec les équipes que j'ai conduites- est avantageuse.

 

D'abord par la méthode suivie. Ce partenariat contractualise sur plusieurs années des engagements entre la CAF, principal financeur, et la Ville, pour ses actions propres (notamment pour ses crèches et halte-garderies), comme pour celles conduites par nos centres sociaux et l'association en charge de la jeunesse, Acti'Jeunes.

 

Ensuite par la mobilisation des ressources que ce contrat permet. Il crée une lisibilité, sur plusieurs années, des subventions versées pour chacun, et en cette période de désengagement du Département, nul doute que nos centres sociaux, pour ne citer qu'eux, apprécient une telle pluriannualité programmée des financements. Au demeurant, le programme d'actions repris dans ce CEJ est voisin de 526 k€ sur 2016-2018, ce qui est notable !

 

Enfin, par les objectifs suivis. Ils sont partagés entre tous les partenaires. De quoi s'agit-il ? La France s'efforce de rebâtir une économie forte, condition nécessaire pour bâtir une société juste : une société de l'accès au logement, de l'accès à la santé, de l'accès à la citoyenneté, où l'on aide la jeunesse à construire sa vie. C'est, à son niveau, ce que s'efforce de faire la ville ! Après l'effondrement de sa mono-industrie textile, et en parallèle de la restructuration de la Redoute, la préoccupation d'une "ville juste" porte les priorités politiques municipales. Ainsi, en 2016, nous n'avons pas voulu augmenter les impôts (pour la 6ème année consécutive), ni augmenter les tarifs de restauration, ni fait payer les activités périscolaires ; nous avons revalorisé de 1000 € les barèmes de bourses d'enseignement supérieur pour nos jeunes ; nous avons maintenu les subventions aux associations, et nos investissements restent tournés vers l'éducation. Ce que nous voulons, c'est que chacun ait toutes les chances de conduire sa vie, de s'accomplir.

 

Or, c'est dès la prime enfance, et jusqu'à notre jeunesse, que ces chances-là se donnent, se construisent.

 

D'où l'engagement et le soutien financier de la ville pour l'enfance et la jeunesse, et donc ce nouveau contrat.

 

Il va étendre les amplitudes d'ouvertures des halte-garderies associatives, prendre en charge des lieux d'Accueils Parents Enfants et des Lieux d'Accueil de Loisirs et Proximité, et augmenter les stages de formation pour la qualification des animateurs et encadrants.

 

C'est un plus pour nos enfants et pour nos jeunes ! Merci à mes élus et collaborateurs qui ont préparé ce contrat : j'ai été ravi de le signer !

Enfance, Jeunesse, Wattrelos signe !
Partager cet article
Repost0
28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 11:44
Attention, un escargot ça peut faire rire !

A la MEP de Wattrelos, ce dimanche après-midi c’est la deuxième représentation de la nouvelle création théâtrale de la troupe wattrelosienne des « Trois Cinq de Beaulieu ». Et le millésime 2016 promet, car qu’est-ce qu’on rit ! Et de bon cœur ! La troupe se surpasse, et la pièce de J.C. Martineau est vraiment bien rythmée. De quoi s’agit-il ?

Attention, un escargot ça peut faire rire !

Nous sommes à 1 heure du mariage de sa fille, et Paul (Michel), romancier qui a toujours l’esprit ailleurs, est toujours en peignoir ! Au grand regret de son ombrageuse épouse Martine (Isabelle), pour qui son époux a « vraiment un big problème » : il est atteint de « gasteropodose », « maladie rarissime qui ne touche que la gent masculine ». D’ailleurs Paul, dont le credo est « reste zen ! », a pour surnom « l’escargot ».

Attention, un escargot ça peut faire rire !

Coup de théâtre, Margot (Jade) la fille, ne veut plus se marier, pour ne pas ressembler au « vieux couple » que sont ses parents, et surtout parce que son promis Flavien (Nicolas) «ressemble comme deux gouttes d’eau à son père » : il a la même lenteur…

 

Bien sûr, dans l’élevage familial de bêtes à cornes… Voilà que débarque la belle famille ! « Mariage raté, ambiance pourrie, noces plombées »… Ça devient compliqué à gérer, et cela le « titille grave aux antennes, le mollusque » !

Attention, un escargot ça peut faire rire !

Mais voilà que Chacha (Michel) vient voir Popaul !

 

Et l’heure de la vengeance de l’escargot va sonner. Tremblez gastéropodes ! Il y aura un colonel autoritaire, mais qui monte à l’échelle, un mari agressé mais amoureux, une nympho mais qui se range, un suicidaire mais au shampoing, un bonze mais qui se rase, une belle-mère mais qui fait du judo, un sdf mais qui ne l’est pas, une soumise mais qui ne l’est plus,… Vous avez tout suivi ? Non, c’est normal : allez voir la pièce pour comprendre, les prochains week-ends des 5/6, 12/13, 19/20 à la MEP ! Vous y découvrirez qu’ « il ne faut jamais emmerder un escargot qui roupille » !...

Attention, un escargot ça peut faire rire !

Bravo à toute la troupe, avec un clin d’œil à Jean-Pierre (c’est le maire… dans la pièce !) dont c’est le premier rôle !

Attention, un escargot ça peut faire rire !
Attention, un escargot ça peut faire rire !
Partager cet article
Repost0
27 février 2016 6 27 /02 /février /2016 10:31
Ferdinand Claeis, Chevalier du Mérite !
Ferdinand Claeis, Chevalier du Mérite !

Quand un Wattrelosien reçoit le Mérite c’est un évènement important. Ce samedi midi, dans les salons de l’Hôtel de ville, j’ai l’honneur – et le plaisir – d’épingler Ferdinand Claeis Chevalier dans l’ordre national du Mérite, par décision du Premier Ministre, Manuel Valls.

 

A son comité d’honneur, à mon invitation, se joint Alain Denizot, président de la Caisse d’Epargne Nord France Europe.

Ferdinand Claeis, Chevalier du Mérite !

Car si Ferdinand Claeis est aujourd’hui le président très connu de la plus grande association d’anciens combattants de la ville, la Fraternelle, il a été le directeur, connu de tous, petits et grands, de la Caisse d’Epargne de Wattrelos centre. Cela vaut bien l’hommage du patron de la Caisse de notre région ; merci à lui d’être là !

 

Ferdinand a su, mieux que quiconque, des années durant, incarner, être son établissement : serviable, aimable, gestionnaire avisé des noisettes de sa clientèle, il est, je l'affirme, « le banquier tel qu’on l’aime l’avoir pour soi ». Il est aussi « une vie d’engagements » et œuvre sans relâche à la présidence de la Fraternelle où il a succédé à André Cambray, après en avoir été trésorier (normal pour un banquier !) pendant vingt ans.

Ferdinand Claeis, Chevalier du Mérite !
Ferdinand Claeis, Chevalier du Mérite !

Félicitations à Ferdinand Claeis, à son épouse et à ses deux filles présentes, très émues par l’hommage - bien mérité - à leur père.

Ferdinand Claeis, Chevalier du Mérite !

Pour lire mon discours, cliquez ici.

Ferdinand Claeis, Chevalier du Mérite !
Partager cet article
Repost0
25 février 2016 4 25 /02 /février /2016 08:42
Leur santé, j'y tiens ! La santé, ça s'apprend !

Tous les deux ans, la Ville de Wattrelos et son Conseil communal de santé, sous l’égide de mon Adjointe Anne Duquesnois, organise la fête de la santé. Ce jeudi, je parcours les différents stands, avec une délégation d’élus, et en compagnie d'Hélène Toussaint, directrice Nord de l’agence régionale de santé (ph. ci-dessous, à gauche).

Leur santé, j'y tiens ! La santé, ça s'apprend !

Cette 7e édition aborde le corps humain et se tient du mercredi 24 au samedi 27 après-midi.

Leur santé, j'y tiens ! La santé, ça s'apprend !
Leur santé, j'y tiens ! La santé, ça s'apprend !

Avec la Ville (police municipale, éducateurs sportifs, service santé avec Sylvie Delgrange, Maison des parents, Relais d’assistantes maternelles), le centre hospitalier et nombre de partenaires (Clic Riv’âge, CMP, club Coeur et santé, Acti’Jeunes, centres sociaux, Soins et santé,…), jeunes et moins jeunes pourront au gré des stands réinterroger leur mémoire, mieux connaître leur cerveau, évaluer les effets néfastes de l’alcool, tirer parti pour leur cœur et leurs poumons de l’exercice physique, visiter de manière très ludique et instructive (wouah, les dents !) leur appareil digestif et mieux comprendre l’intérêt de l’équilibre alimentaire, ou mieux connaître leur corps.

Leur santé, j'y tiens ! La santé, ça s'apprend !
Leur santé, j'y tiens ! La santé, ça s'apprend !
Leur santé, j'y tiens ! La santé, ça s'apprend !

L’objectif est d’éduquer à la santé ! Parce que la santé, ça s’apprend. A la fête de la santé, on prend le temps de se rencontrer, d’expliquer, de sensibiliser, d’inciter à la réflexion. Nous le savons : en matière de santé comme dans tant d’autres domaines, la tentation, c’est la facilité !

Leur santé, j'y tiens ! La santé, ça s'apprend !
Leur santé, j'y tiens ! La santé, ça s'apprend !
Leur santé, j'y tiens ! La santé, ça s'apprend !

A Wattrelos, la santé préoccupe la Municipalité. C’est une priorité politique de l’action municipale depuis plusieurs mandats. Car ici, l’industrie, le travail, l’éducation, un certain fatalisme face à la santé ont laissé des traces. D’où la nécessité d’infléchir, d’inverser le cours des choses et de multiplier les actions de prévention, d’information. Chacun doit le comprendre : la santé est un bien précieux (j’en sais quelque chose !), pas seulement un besoin. A nos yeux, elle est une exigence !

Leur santé, j'y tiens ! La santé, ça s'apprend !
Leur santé, j'y tiens ! La santé, ça s'apprend !
Partager cet article
Repost0
21 février 2016 7 21 /02 /février /2016 11:44
Avec Marisol Touraine à RTL : " François Hollande est le candidat naturel de la Gauche " !

Invité par Marisol Touraine, je prends place aux côtés de Pascale Boistard, Secrétaire d'Etat aux personnes âgées, dans les studios de RTL pour son Grand Jury RTL / LCI / Le Figaro. Répondant aux questions des trois journalistes, la Ministre des affaires sociales et de la santé évoque successivement :

 

 

Avec Marisol Touraine à RTL : " François Hollande est le candidat naturel de la Gauche " !

> La réforme du code du travail. Rappelant le fondamental besoin d'action pour répondre aux problèmes des « éternels recalés de l’emploi », la Ministre martelle : « Les entreprises doivent pouvoir être plus réactives, mais sans fragiliser les salariés ».

 

Marisol Touraine est ferme : « Je m’assume femme de gauche ! ». Sa gauche, « c’est apporter les réponses du XXIe siècle ! Ma référence ce n’est pas la Gauche des années 70 et 80 ».

 

« Protéger les salariés, c’est tout sauf ringard. La souplesse pour les entreprises, c’est une bonne chose pour s’adapter, mais elle ne peut pas se payer des protections des salariés. Un équilibre est nécessaire entre souplesse et renforcement des garanties pour les salariés ». En termes imagés : « On ne se lance pas à l’assaut du Mont Blanc sans corde de rappel ».

 

Interrogée sur le recours au 49/3, Marisol veut une loi convaincante : « Elle doit rassembler la majorité, c'est une loi d’équilibre. On n'est pas au bout du processus ».

 

Affichant son identité sociale-démocrate, elle dit : « Nous avançons, nous réformons, nous modernisons ; je fais partie des ministres qui croient au dialogue social. Il faut transformer ce pays de manière résolue, avec la volonté de protéger les plus fragiles ».

 

La prime d’activité : « Ceux qui travaillent doivent être soutenus, encouragés ». En décembre 2015, 750 000 familles recevaient le RSA-activité ; en janvier 2016, 1,5 million de familles reçoivent la prime d’activité : le nombre de familles concernées a doublé ! Objectif : 2 millions pour l’été. Cela représente « plus de pouvoir d’achat pour des gens aux revenus modestes ». 98 % des demandes ont été enregistrées en ligne sur le site de la CAF.

 

Le remaniement : « Il y a le temps du remaniement et le temps du travail ». Marisol Touraine se dit fière d’être dans un « très beau, très grand ministère ». La ligne politique est celle du Président de la République ; le rassemblement est un bel objectif ».

 

Le Président : « François Hollande a cette force, ce courage de le dire : il portera jusqu’au bout les préoccupations de la France et des Français. Il est évidemment le candidat naturel de la Gauche s’il le souhaite ».

 

Les primaires : « Je suis d’accord sur le principe mais on ne va pas passer l’année 2016 là-dessus ; 2016 doit être une année de travail. A chaque temps son débat ; le temps de la primaire, c’est l’hiver prochain ! En la matière, l’audace consiste à être des pionniers : les socialistes l’ont été en 2011 ! ».

 

 

Avec Marisol Touraine à RTL : " François Hollande est le candidat naturel de la Gauche " !

Sujets également évoqués : Notre-Dame des Landes (« consulter, ça ne fait jamais de mal ») ; les médecins (« la négociation va s’engager et j’espère trouver un accord. La rémunération des médecins sera augmentée ») ; le tiers-payant ; le prix du tabac (« 80 000 morts par an, on ne peut pas se résigner ! ») ; la laïcité à l’hôpital ; le burn-out.

Partager cet article
Repost0
19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 17:29
Eglise Saint-Gérard : l'AEP répond !

Le week-end dernier, la presse faisait état (et à la Une !) d’un projet de mutation de l’église Saint-Gérard (et des propriétés attenantes). Ma surprise fut grande, car le promoteur du projet, d’évidence, préfère présenter son projet à la presse plutôt qu’à la Ville : ce n’est pas la meilleure manière d’être constructif et efficace ! Mon Adjointe à l’Urbanisme, Catherine Osson, a répondu en ce sens sur son compte Facebook ; j’ai partagé son avis sur mon propre compte.

 

Ce matin, j’ai reçu une réponse de l’AEP, l’association qui se dévoue depuis des années pour la paroisse : elle a pris aussi, comme moi, l’article de presse comme un camouflet. Je pense utile de faire connaître sa position, exprimée par Michel Lessenne :

 

« Depuis plus de cent ans l'évêché n'a jamais mis un centime ni dans sa construction, sa décoration intérieure, les objets de culte dont certains de grande valeur, ni dans son entretien. Tout cela a été assuré par l'association Saint-Gérard, créée en 1907 pour la construction de notre église.

 

Aujourd'hui, nous assurons l'entretien de tous les bâtiments annexes : presbytère, salle paroissiale, cercle et cour intérieure, grâce au prêt de notre salle paroissiale (priorité aux habitants du quartier), l'organisation d'une kermesse, le repas de Saint-Gérard, du cercle et du nouvel an.

 

Ces manifestations permettent aux habitants de Saint-Gérard de se retrouver afin de partager nos joies, d'élaborer de nouveaux projets. Saint-Gérard est un quartier familial où tout le monde se connaît et personne ne se reconnaît dans ce projet pharaonique qui ne fera que détruire tout ce que nous avons construit.

 

Cette église sera vendue pour 1€, c'est-à-dire le bénéfice que fait l'évêché sur plus de cent ans. Quelle belle gestion du patrimoine !

 

Grace à notre équipe de 40 bénévoles qui consacre tous ses mercredis, voire beaucoup plus suivant l'importance des travaux, les bâtiments sont en parfait état, gros œuvre comme entretien.

 

Nous apprenons que notre salle paroissiale est destinée à un estaminet. Comment voulez-vous qu'un projet de cohabitation puisse tenir ? L'évêché est le toréador, nous sommes les taureaux élevés pour la mise à mort.

 

Heureusement nous pouvons compter sur l'appui total de Dominique Baert, notre député-maire de Wattrelos, toujours présent avec quelques membres du conseil municipal à toutes nos manifestations. Merci Monsieur le Maire de votre reconnaissance ».

 

Précisément, en ce qui me concerne, le diocèse ne m’a toujours pas présenté le projet à ce jour. Ni à mes collaborateurs ni au service de l’urbanisme…

 

Partager cet article
Repost0